MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD-polar du jour : Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer de Henr…

La BD-polar du jour : Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer de Henrick Lange

Vous savez, depuis le très dense focus réalisé il y a tout juste un an, que le récit policier, sous toutes ses formes, intéresse la rédaction de MaXoE Bulles. Et, à l’approche de Noël, nous ne pouvions passer à côté des sorties récentes du genre. Nous vous proposons donc de découvrir pas moins de neuf récits qui apportent ce grain de sel fait d’un suspense de tous les instants qui caractérise les bons polars. Descente dans les ruelles sombres, les atmosphères moites, les bars miteux ou les voisinages inquiétants et parfois austères. Bienvenue sur des territoires qui laissent si peu passer la lumière…

Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer de Henrick Lange – çà et là (2015)

Connaissez-vous l’un des auteurs de polar suivant, Ake Edwardson, Camilla Lackberg, Leif G.W. Persson, Henning Mankell ou Stieg Larsson ? Bon déjà vous aurez remarqué que leur nom sonne plutôt suédois et cela va de pair avec l’explosion du polar nordique au cours des 10 dernières années. A défaut de mettre un visage sur un nom vous parviendrez peut-être à dire : oui mais bien sûr !, lorsqu’on vous donnera quelques-uns des titres des œuvres qu’ils ont écrites, Millenium, La princesse des glaces, Les enquêtes de Kurt Wallander, Le Ciel se trouve sur Terre, Entre le désir de l’été et le froid de l’hiver…
Lorsqu’elles font leur apparition remarquée sur la scène du polar, les œuvres nordiques (Islande, Norvège, Finlande et Suède) amènent avec elles cette étiquette « exotique » dans un magma de production peut-être en manque de renouvellement. Cela n’enlève rien au talent de leurs auteurs qui connaissent par cœur les ficelles du polar tel que l’aime le public traditionnel de cette partie d’Europe un brin moins fraîche. Il ne fait aucun doute aussi que la sinistrose développée sur des terres lointaines avec des héros aux mœurs supposées différentes, mais toujours marquées par cette noirceur de vivre, apporte un grand soulagement aux lecteurs maniaco-dépressifs qui se laissent happer par ce nouveau filon de récits noirs et se rassurent indubitablement sur ce qui se passe ailleurs. Car ailleurs comme dit le slogan, c’est pas forcément mieux !
Dans ce petit ouvrage au format de la collection Actes Noir des Éditions Actes sud poche, Henrick Lange décortique pour nous le polar suédois et tente de percevoir avec un humour omniprésent et un sens de la dérision, les raisons du succès des récits écrits par ses compatriotes. Pour cela il place le lecteur en position de futur auteur de polar et lui donne les ficelles de base : quel profil donner à son inspecteur, comment jouer avec le cadre, avec les dits et les non-dits, comment se préserver des éléments secrets pour créer un suspense et se réserver des fenêtres de tir pour le futur. Il énumère aussi avec précision les scènes que doivent contenir les polars à la sauce suédoise (scène du whisky et de la musique classique après le passage à tabac, la scène du jeter de nourriture, de la conduite pêchue, celle du songe devant la fenêtre, sans oublier les scènes de sexe qui font monter la pression par temps froids, ou encore la scène à priori inutile, lente et monotone du tombé de feuilles mortes). Bref si vous parvenez à placer les bonnes scènes dans votre futur roman suédois, vous multiplierez indéniablement vos chances d’être publié et d’arriver au succès tant escompté. Du coup Henrick Lange développe dans une autre partie de son manuel à l’usage des auteurs suédois qui s’ignorent le statut (justement) de l’auteur. Conseils pour le futur mais aussi pour le présent, astuces pour voir son précieux roman porté au cinéma, gage de royalties confortables, ou la manière de placer judicieusement le nom de marques (de voiture, de barres chocolatées, de whisky, de papier-toilette et autres) afin de faire cracher au bassinet lesdites marques qui y gagneraient à figurer dans votre fameux polar suédois. Bref un véritable plan de carrière à maitriser pour, au-delà de l’aspect artistique ou culturel de votre œuvre, vous soient ouvertes les portes de confortables revenus.
Henrick Lange mène sa barque avec verve et offre, avec ce petit opus de près de 160 pages, un récit qui procure pas mal de bonne humeur tout en relativisant sur le succès à venir (qui ne viendra peut-être jamais !). Bref un agréable moment passé à sa lecture. Que demander de plus ?

Henrick Lange – Comment écrire un polar suédois sans se fatiguer – çà et là – 2015 – 10 euros


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...