MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Angus & Julia Stone, Polarities (Tristan Nihouarn), Labyrinth…

La Playlist : Angus & Julia Stone, Polarities (Tristan Nihouarn), Labyrinthe (Monogrenade)

Cette semaine nous vous proposons une pop ciselée, celle du duo Angus & Julia Stone. Si vous préférez les choses plus planantes, laissez-vous tenter par la musique de Tristan Nihouarn. Et puis on vous propose aussi de découvrir le premier single du futur album de Monogrenade. 

AngusetJuliaStone-haut

 

Notre sélection 

 

AngusetJuliaStone-jaqAngus & Julia Stone

 5

 

Le duo australien. Le frangin et la frangine. Après un opus réussi et bien accueilli par le public, nos deux artistes cheminaient en solo, chacun de leur côté. Il a fallu la persuasion de Rick Rubin pour que Julia et Angus se décident à refaire un album ensemble. Tant mieux pour nous. Alors que le premier morceau de la galette nous fait craindre un trop grand classicisme, on tombe sous le charme dès la deuxième piste, My Word For It. La voix de la belle opère toujours aussi bien, intacte dans sa tessiture si particulière, flirtant avec les aigus avec un grain très spécifique. L’émotion est là et rien n’est gâché quand Angus vient la doubler sur le refrain, cette voix fragile, charmeuse ! Voilà une pop finement ciselée, qu’on se le dise. Les guitares se font discrètes pour mieux laisser groover la basse, parfaite de sobriété. Même les claviers se permettent quelques sorties plutôt originales comme sur Grizzly Bear. Préférez le casque ou un système hi-fi de qualité pour profiter pleinement de ces arrangements fins. On est souvent à la frontière de la folk, une folk aux allures un peu sombres mais si on y jette une oreille attentive, on ne peut y déceler qu’une forme de joie. C’est toute la force de cet album. Enjoy !

Pop/rock – Label : Discograph – juillet 2014 – http://www.angusandjuliastone.com

 

 

 

TristanNihouarn-Polarities-jaqPolarities – Tristan Nihouarn

 5

 

Ce n’est pas la première fois que l’on chronique le travail de Tristan, ancien Matmatah. Son album nous avait séduit, on y avait retrouvé la chaleur de sa voix. De voix il n’est point question ici. Nous parlons là de musiques composées pour deux documentaires du réalisateur Thierry Robert : Le piège blanc et Babouchka, dans l’enfer du pôle. Deux films sur l’arctique. Deux films sur deux ans. Cet album propose donc le travail effectué par Tristan, son inspiration sur cet enfer blanc. On y retrouve une partition aérienne, jouant sur des percussions aux résonances de cavernes, des nappes inquiétantes, des sons venus de nulle part et un piano terriblement inspiré. Rendezvous With Barnabus , Pt I est un petit bijou. On se laisse entrainer par les touches noires et blanches, dans un ballet qui semble nous emmener tout au fond d’un océan glacé. Le voyage peut être mortel. Et puis, on ressort la tête de l’eau pour un voyage aérien, celui de Big Things. Un hymne à la vie, à la renaissance. Pas besoin des images, on ferme les yeux et on imagine … L’artiste se permet même une incursion électro avec Katabatik. Rigolo, pertinent, intéressant. Pour les amateurs de voyages au long cours, pour les aficionados des trajets imaginaires. 

Bande originale de documentaire – Label : Upton Park – juin 2014 – http://www.facebook.com/tnihouarn

 

Extrait de la semaine 

Cette semaine, pas de vidéo mais un lien Soundcloud du premier extrait de l’album de monogrenade (à paraître le 1er septembre). Si vous voulez ce morceau, vous pouvez le télécharger gratuitement ici

Si vous êtes fan du groupe canadien, vous pouvez les retrouver en tournée : 

04/11 PARIS, Flèche d’Or
05/11 LILLE, la Péniche
06/11 LYON, Le Transbordeur
08/11 RENNES, l’Antipode
15/11 MASSY, Espace Paul B

Leur site officiel


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...