La nouvelle formule de MaXoE est arrivée ! Le nouveau design est désormais en ligne, avec son lot de nouveautés (et il y en a beaucoup). Le changement est assez radical puisque le site est désormais consultable sur mobile de manière optimisée afin de vous permettre de nous lire partout. Idéal pour consulter votre site MaXoE préféré pendant vos vacances ! Cette version est aussi plus ‘légère’ ce qui devrait rendre le site plus rapide, mais nous n’avons pas ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > MaXoE Festival : La sélection Musique, Catégorie Pop et Rock
Musique
MaXoE Festival : La sélection Musique, Catégorie Pop et Rock

Voilà le festival démarre. Dans la rubrique musique, nous allons vous proposer des dossiers par catégorie. aujourd’hui on vous propose la pop et le rock. Vous y trouverez des groupes français mais des artistes internationaux aussi. On vous laisse découvrir cette sélection. 

MaXoE Festival Musique

 

robertFrancisHeaven-jaqHeaven – Robert Francis & The Night Tide

Le talent de Robert Francis ne se dément pas. Non non ce ne sont pas les bons mots. Le talent de Robert Francis se confirme encore et encore, il va grandissant. La galette que nous avons entre les mains est une petite perle. L’artiste nous y livre une pop introspective, exploratoire, intime, parfois à la limite de la country, toujours poétique et jamais prévisible. Naviguant entre des notes enlevées, comme sur Baby Was The Devil, et des choses plus sombres, comme sur Blue, Robert nous offre des moments rares de musique vraie, sans chichis, rien que de l’authenticité. Très acoustique, ce voyage, nous offre des guitares sèches comme carrosse et la voix émouvante de l’artiste. A la fois aérienne, en voix de tête, et abyssale quand il va chercher dans le bide, cet organe ne peut laisser indifférent. Parlons aussi des textes, pleins de sensibilité, empreints d’une poésie qui lui tient à coeur. Une pop sensible et inspirée, voilà ce que l’on peut vous offrir avec cet album. Album qui s’écoute sans jamais lasser. 

Pop – Label : Other Distribues – avril 2014 – http://robertfrancismusic.com

 

 

Nasser7-jaq#7

Pfiouuuuuu. Encore une galette toute en bravoure, en énergie et en non-conformisme. Les artistes aiment la musique qui surprend. Sur Bronson, par exemple, ils nous livrent une fin de morceau démoniaque. Mais parlons un peu du coeur de leur musique : une base électro juchée sur des basses profondes et des gimmicks plus aériens, parfois à la limite du vintage. Et puis en arrière plan, des guitares torturées et des voix graves. En tout cas c’est bourré d’énergie, et vu ce que cela dégage sur une galette, on imagine pas ce que cela peut donner sur une scène. Gros gros coup de coeur pour The World Is Ours. Le morceau fait penser aux meilleures heures de la new wave avec ce qu’il faut de modernisme pour la propulser dans le 21ème siècle. Et puis ce solo final est juste fantastique. Parfois les morceaux sont moins accessibles, plus rugueux, plus sauvages. C’est le cas de Breakin’, les sons sont triturés, les mesures sont épileptiques, la transe n’est pas très loin. La galette ne peut laisser indifférent, elle n’est pas toujours facile à appréhender mais c’est bien cela qui nous plaît. Prenez le temps de l’écouter, encore et encore, le plaisir n’en sera que plus grand. 

Electro-Rock – Label : Washi Washa – octobre 2013 – www.facebook.com/wearenasser

 

 
fergessen-jaqFar Est

Encore un vent de fraîcheur qui souffle sur MaXoE. Fergessen nous offre ainsi une belle démonstration d’écriture, de composition et d’inspiration. Après une première piste tout en introspection, juchée sur des voix parfaitement complémentaires, le groupe nous offre un deuxième titre absolument fantastique. Ex Aequo est une tuerie ! Dopé à l’énergie, le titre nous distille un rock salvateur, celui capable de nous sortir de notre torpeur. Les voix sont encore centrales, puissantes, mélodiques, harmonieuses. Et c’est comme cela sur tout l’album. Les guitares sont aériennes à souhait, soutenus en cela par une ligne basse-batterie très rock. Les arrangements font la part belle au discernement, les instruments ne sont pas noyés mais ils sont, en même temps, les rouages d’une belle harmonie.

L’émotion réside beaucoup dans l’accord des deux voix, une voix masculine un rien rugueuse, une voix féminine loin des canons habituels, mystérieuse, un peu en retrait dans les basses et formidablement présente dans les hauteurs. Ces deux là se complètent à merveille, difficile même d’imaginer l’un sans l’autre. D’ailleurs les voix se chevauchent, se doublent, se précèdent, s’attendent sur tous les morceaux. 

Les textes sont savoureux aussi. Ecoutez un peu Nos Palpitants pour voir. La plume est mature, les mots sont touchants, les phrases sont habiles. Et puis on finit sur d’Ici Là et c’est juste magnifique. Le coup de coeur du mois !

Pop, Rock – Label : Send The Wood Music – octobre 2013 – http://www.fergessen.fr 

 

 

finkRCO-jaqFink Meets The RCO

La musique nous réserve toujours des surprises. Alors que l’on pense maîtriser nos sensations, voilà qu’une galette renverse le beau château de cartes. Fink s’est acoquiné avec le RCO. Le préambule, Berlin Sunrise, nous montre toute la dextérité du Royal Concertgebouw Orchestra. Et puis arrive la voix, et puis arrive la guitare, cette batterie aérienne et cette basse discrète. Tout cela est servi par une réalisation sans faille, par une prise de son respectant chacun des instruments, chacune des cordes ou des peaux. Yesterday Was Hard On All Of Us est une tuerie intégrale, les poils se dressent sur les bras et on remercie ces artistes capables de faire passer des émotions simples et profondes. What Power Art Thou nous emmène encore un peu plus loin, sur des accords mineurs, sur des dissonances inspirées, sur une voix à tout péter. Que dire de Wheels qui nous sert une guitare acoustique diablement bien sonorisée et diablement inspirée. On pourrait poursuivre longtemps, cet album est un must-have, un point c’est tout. 

Pop – Label : Ninja Tune – octobre 2013 – http://www.finkworld.co.uk

 

 

ChloeCharles-jaqBreak The Balance

L’artiste sait naviguer entre les eaux. Certes, on y rencontre de la pop légère et de la folk enlevée mais on peut aussi tomber nez à nez avec des choses plus sombres. Tarot est un bel exemple dans le genre. On se laisse entraîner sur des pistes amères et ne croyez pas que cela n’ait pas de goût. Refrain From Fire n’est pas non plus un exemple d’hymne à la joie mais l’émotion est présente, collante, suintante. Et puis l’artiste touche le ciel quand elle arrive à trouver un juste équilibre entre lumière et ténèbres. Cela s’appelle Soldier, on y trouve une multitude de choses entre une batterie groovy, une voix inspirée, une mélodie de feu et un feeling incroyable. 

La recette est plutôt simple, elle repose sur des guitares épurées, parfois épaulées par une basse et une batterie et, au gré des rencontres, par des cordes et leurs archers. Et puis il y a cette voix, cristalline, haute, pure qui nous charme et fait dresser les poils sur les bras. Ce qui force le respect, c’est aussi cette constance sur toutes les pistes, on retrouve la même patte, la même veine, la même hypnose.

Pop, Folk – Label : Bee pop – janvier 2014 – http://www.facebook.com/chloe.charles.music