MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > MaXoE Festival : L’interview de Robert Francis

MaXoE Festival : L’interview de Robert Francis

Nous avons eu le plaisir d’avoir Robert Francis en interview. Nommé dans la catégorie « meilleur album de pop/rock », il s’est plié à l’exercice avec beaucoup de gentillesse. 

robertFrancis

Nous avons commencé par lui demander si le travail effectué sur son dernier album (retrouvez notre chronique en bas de cette interview) a été différent de ce qu’il a eu l’habitude de faire par le passé. Robert dit que l’album lui a permis de revenir à la musique. Après un long parcours et des hauts et des bas, il est content d’être revenu à l’essence même de la musique. 

Sur cet album, il est associé à un groupe appelé Night Tide. Robert nous explique qu’il s’agit de deux amis d’enfance, enfance passée à Los Angeles. Il a ressenti le besoin de s’entourer d’amis, pour la scène mais aussi pour construire sa musique. Tout devient alors plus facile. C’était aussi une envie d’avoir un groupe avec lui. 

robertfrancis-1Sur le titre de l’album, appelé Heaven, l’artiste nous donne ses raisons. Robert nous explique que le mot Heaven est fascinant à tous points de vue. Que l’on croit en un dieu ou non, ce terme est présent dans nos vies, on le cite souvent comme un objectif à atteindre, un but conditionné par nos actions. Quand on lui parle de ses photos et du fait qu’il ne sourit pas beaucoup dessus, Robert répond qu’il va bien ! Simplement le fait de poser et de sourire artificiellement sur les photos ne présente pas beaucoup d’intérêt 🙂

Pour revenir sur une impression de tristesse, nous lui parlons de cet album aux mélodies plutôt mélancoliques mais qui contiennent, à notre goût, une dose d’espoir. L’artiste nous dit que le sentiment de tristesse est effectivement présent et que la composition ou l’écriture se nourrissent plus facilement des situations compliquées. En substance le bonheur n’est pas forcément générateur d’inspiration.

Nous avons trouvé que l’album était plutôt acoustique. Robert nous explique qu’il ne s’agit pas d’un choix mais plutôt d’un résultat de la démarche de conception d’un album. Sur le thème de l’amour, très présent dans l’album, le chanteur nous explique qu’il a essayé de diversifier les sujets abordés mais que les sentiments amoureux ont toujours été présents dans ses chansons. 

Nous abordons la chanson Blue qui nous a parue plus mystérieuse que les autres, quel est ce bleu ? Il a composé cette chanson en pensant aux décisions de la vie, ces décisions qui font notre vie justement. Une fois de plus, Robert met la vie et les destinées au centre de ses préoccupations. 

night tide

Robert Francis and The Night Tide

 

Nous lui avons demandé de nous citer un artiste majeur pour lui.  Il n’a pas réussi à faire un choix entre Gene Clark et Bob Dylan. Ces deux citations ne nous ont pas vraiment surpris d’ailleurs.

Sur ses prochaines dates en France, il souhaite revenir nous voir très prochainement mais rien n’est fixé encore. 

Enfin, nous terminons sur la traditionnelle question sur ses goûts culturels. Il commence par les jeux vidéo, il jouait enfant à Final Fantasy ou encore Secret Of Mana et Chrono Trigger. RPG donc. Il nous a rappelé son attachement aux bande-son de ces titres qu’il trouvait magnifiques. Côté séries, il nous parle de The Returned, série française (Les Revenants en français dans le texte). Mais il aime aussi Breaking Bad ou Games Of Thrones. Il n’est pas très comics en tout cas. Concernant ses goûts musicaux, au jour le jour, il dit surtout écouter des vieilles musiques provenant des années 60 et 70.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui et ce fut encore un plaisir de rencontrer un artiste si plein de simplicité.  

 

 

robertFrancisHeaven-jaqHeaven – Robert Francis & The Night Tide

Le talent de Robert Francis ne se dément pas. Non non ce ne sont pas les bons mots. Le talent de Robert Francis se confirme encore et encore, il va grandissant. La galette que nous avons entre les mains est une petite perle. L’artiste nous y livre une pop introspective, exploratoire, intime, parfois à la limite de la country, toujours poétique et jamais prévisible. Naviguant entre des notes enlevées, comme sur Baby Was The Devil, et des choses plus sombres, comme sur Blue, Robert nous offre des moments rares de musique vraie, sans chichis, rien que de l’authenticité. Très acoustique, ce voyage, nous offre des guitares sèches comme carrosse et la voix émouvante de l’artiste. A la fois aérienne, en voix de tête, et abyssale quand il va chercher dans le bide, cet organe ne peut laisser indifférent. Parlons aussi des textes, pleins de sensibilité, empreints d’une poésie qui lui tient à coeur. Une pop sensible et inspirée, voilà ce que l’on peut vous offrir avec cet album. Album qui s’écoute sans jamais lasser. 

Pop – Label : Other Distribues – avril 2014 – http://robertfrancismusic.com


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...