MaXoE > RAMA > Dossiers > Télé / Séries > L’Instant Star Wars : The Mandalorian épisodes 1 à 5

L’Instant Star Wars : The Mandalorian épisodes 1 à 5

Disney Plus a débarqué en France ce mardi 7 avril. Pas mal de personnes l’attendaient avec impatience surtout que l’arrivée de ce bouquet sur le territoire avait été repoussée pour raisons de Covid-19. C’est l’occasion de vous livrer quelques impressions sur la série phare de ce bouquet : The Mandalorian.

Je vous propose un aperçu sur les cinq premiers épisodes de la série, sachant que le bouquet n’a pas rendu disponible l’intégralité de la saison au lancement.

 

Le début de l’épisode I est une claque. Pourquoi ? Tout simplement car je ne m’attendais pas à cette qualité sur une série TV. Ainsi les premières images et les premiers plans mettent la barre très haute. On est sur une série qui veut rivaliser avec le grand écran. Mais revenons sur l’histoire, L’intrigue se passe 5 ans après la chute de l’Empire. Un chasseur de primes Mandalorien accepte un contrat consistant à récupérer une personne inconnue de 50 ans. Le commanditaire est lié à l’ex-Empire et il semblerait qu’il ait passé commande à pas mal de chasseurs de primes ce qui crée une forme de concurrence. Ce premier opus pose des bases incroyables pour une série. Le rythme est effréné et le personnage du Mandalorien est bien construit. C’est au cours de l’épisode 2 que l’on découvre réellement l’objet de son contrat : c’est un bébé de la race de Yoda. Il a bien 50 ans mais ils grandissent très lentement a priori. L’épisode nous montre comment le Mandalorien va faire pour  ramener le bébé à bon port.

Pour tout vous dire, quand j’avais vu les photos de la créature sur le Web, je craignais le pire. On le sait,  dans la saga Star Wars, les scénaristes ne peuvent pas s’empêcher d’insérer des créatures pour attirer le regard attendri du spectateur. Et ce n’est pas toujours heureux. R2-D2, BB-8 oui ! Jar Jar Binks non ! Et bien je me suis fait piéger car la bestiole est simplement un bébé délicat au regard expressif : ça marche à fond. Ce qui le rend sympathique c’est qu’il est sur la réserve, les concepteurs n’en ont pas fait une créature trop présente, il est juste la part d’humanité de notre Mandalorien. Cela aussi c’est une réussite, le personnage du chasseur de primes est finement élaboré, il se laisse aller à certains sentiments mais il reste un guerrier avant tout. Il suscite aussi notre sympathie car ce n’est pas Bobba Fett : il manque d’argent, il tombe régulièrement sur des plans pourris, bref … Ainsi, cet épisode 2 confirme la bonne impression de départ avec un passage particulièrement savoureux avec les Jawas.

L’idée est de ne pas vous gâcher le plaisir de la découverte du scénario, ainsi je ne dévoilerai pas plus d’éléments de l’histoire. Sachez simplement que les épisodes 3, 4 et 5 sont dans la lignée des deux premiers. J’ai trouvé tout de même qu’il y avait une petite baisse de régime sur l’opus 4 qui ressemble plus à un épisode de série classique avec une photographie qui manque légèrement du grain cinéma des autres épisodes et un scénario un peu plus commun. Mais je chipote, ce qu’il faut dire c’est que cette série est un bonheur pour les fans de Star Wars qui y trouveront tout ce qu’ils aiment : des créatures improbables, des bagarres, des effets spéciaux incroyables (dont je vous parlerai dans un prochain Instant Star Wars) et de l’humour. Il ne reste plus qu’à attendre les 3 derniers épisodes.

Vous l’avez compris, j’ai beaucoup aimé ces cinq épisodes. C’est bien fait, cela ressemble à du cinéma et l’esprit de la saga est totalement respecté.

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...