MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Meurs, monstre, meurs’ et de ‘Joel’
Cinéma / DVD
Festival Cinéma Espagnol et Latino-Américain : Présentation de ‘Meurs, monstre, meurs’ et de ‘Joel’
Un doublé argentin !

Meurs, Monstre, Meurs de Alejandro Fadel (Argentine)

Le scénario : Dans une région reculée de la Cordillère des Andes, le corps de Francisca est retrouvé décapité. L’officier de police rurale Cruz, amant de la victime, mène l’enquête. David, le mari de Francisca, devient vite le principal suspect. Envoyé en hôpital psychiatrique, il y incrimine sans cesse les apparitions brutales et inexplicables d’un monstre. Dès lors, Cruz s’entête sur une mystérieuse théorie impliquant des notions géométriques, les déplacements d’une bande de motards et une voix intérieure, obsédante, qui répète comme un mantra : « Meurs, Monstre, Meurs ». 

Autour du film : Sélectionné en 2018 dans la section « Un Certain Regard » du Festival de Cannes, le nouveau film d’Alejandro Fadel (scénariste de Pablo Trapero sur Leonera, Carancho et Elefante Blanco et réalisateur de Los Salvajes) débute comme un polar pour muter vers le thriller ésotérique avant de s’engouffrer dans le fantastique. Intense et envoûtant, il nous prend à la gorge et nous entraîne dans la crasse et le putride, au milieu d’images hallucinées, entre Lynch et Jodorowsky. Une approche radicale que le réalisateur a porté pendant quatre ans.

Meurs, Monstre, Meursd’Alejandro Fadel. Avec Victor Lopez, Esteban Bigliardi, Jorge Prado, … Dans nos salles le 1er mai 2019.

 

Joel de Carlos Sorin (Argentine)

Le scénario : Cecilia, professeure de piano, et Diego, ingénieur forestier, ne peuvent pas avoir d’enfants. Inscrits à un programme d’adoption, ils reçoivent un jour un appel du tribunal : alors qu’ils souhaitaient adopter un enfant de 4 ou 5 ans, Joel en a 9, un vécu très dur derrière lui et un passage récent par une maison de correction… 

Autour du film : La Patagonie, ses paysages désolés et ses routes interminables sont une fois de plus la toile de fond du nouveau film de Carlos Sorín (Historias mínimas, Bombon le chien, Jours de pêche en Patagonie). Tourné à Tolhuin, en Terre de Feu, ce drame familial intense sur l’adoption aborde les différences de classe, la double morale et l’hypocrisie sociale. Dans cette région de l’Argentine qu’il filme avec lyrisme, le réalisateur met en scène un couple de jeunes parents face à une communauté fermée et conservatrice. Un film noble et humaniste qui évite l’écueil de la cruauté et revendique le droit à une seconde chance.

Joelde Carlos Sorin. Avec Victoria Almeida, Diego Gentile, Joel Noguera, Ana Katz, … Dans nos salles le 10 juillet 2019.