MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Instantané de Cannes : Jane Campion dévoile Top of the Lake : China Girl

Instantané de Cannes : Jane Campion dévoile Top of the Lake : China Girl

Si vous nous suivez sur Twitter sur notre compte @MaXoE ou bien si vous suivez nos mises à jour spéciales Cannes par le biais de notre hashtag #MaXoECannes, vous avez pu voir plusieurs tweets que nous avons publiés dans la journée sur la projection de Top of the Lake.

Jane Campion offre au Festival le plaisir de lever le voile sur la très attendue saison 2 de Top of the Lake, en séance spéciale et sur grand écran à laquelle nous avons assisté (les 6 épisodes d’une heure chacun ont été diffusés à la suite !).

Jane Campion et les acteurs de la série, sur scène avant la projection de Top of the lake Saison 2

Quatre ans après la diffusion de la captivante mini-série aux personnages ambigus et aux décors de bout-du-monde, la réalisatrice néo-zélandaise signe Top of the Lake : China Girl, en coréalisation avec Ariel Kleiman. L’occasion de retrouver l’inspectrice Robin Griffin dans un nouveau drame policier.

A propos de la série

La fin de la saison 1 nous avait laissé sur un plan de Robin (Elisabeth Moss) lavant le tee-shirt ensanglanté de Al dans le lac. Le geste symbolique de purification, après la violence de l’enquête menée tout au long des six épisodes dans la petite ville de Laketop, laissait pourtant planer de nombreuses interrogations sur le passé et l’avenir de Robin, Tui et Johnno…

Dans Top of the Lake : China Girl, l’inspectrice fraîchement retournée à Sydney, tente de reprendre sa vie en main. Quand les vagues rejettent sur la plage de Bondi le corps d’une jeune Asiatique, Robin se lance dans l’enquête avec l’espoir de se reconstruire. Sa quête la conduira dans les recoins les plus sombres de la ville, l’obligeant à se confronter à nouveau aux lourds secrets enfouis en elle.

En 2013, Top of the Lake, saison 1, avait été acclamé par la critique, tant pour sa magistrale réalisation et son scénario au suspense distillé, que pour l’ambivalence de ses personnages, le jeu de ses acteurs, la majesté de ses décors… De son propre aveu, Jane Campion (Palme d’or en 1993 pour la Leçon de Piano) avait trouvé dans le format de la série une liberté qui lui avait permis d’explorer de manière plus personnelle l’un de ses thèmes de prédilection : les rapports de domination homme-femme.

Top of the Lake : China Girl promet de fouiller encore cette veine, servie par l’arrivée de nouveaux personnages féminins notamment incarnés par Gwendoline Christie, alias Brienne de Torth dans Game of Thrones (photographiée plus bas avec François, qui couvre le Festival de Cannes), ou encore Nicole Kidman, de retour auprès de Jane Campion vingt ans après sa magnifique interprétation d’Isabel Archer dans Portrait de femme.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...