La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > News > Cinéma / DVD > Le film de Pierre Granier-Deferre ‘Paris au mois d’août’ sortira en DVD/Blu-ray le 24 avril 2019
Cinéma / DVD
Le film de Pierre Granier-Deferre ‘Paris au mois d’août’ sortira en DVD/Blu-ray le 24 avril 2019

Réalisé en 1966 par Pierre Granier-Deferre, Paris au mois d’août n’est pas le film le plus connu de son cinéaste malgré le succès de sa chanson-titre écrite par Charles Aznavour.

Le film n’avait jusqu’ici pas connu d’édition DVD et ses diffusions TV furent rares. Pourtant, nombreux sont ceux qui en avaient gardé un doux souvenir lors de sa sortie au cinéma.

Ce film « oublié », très attendu par des cinéphiles en tous genres, a été restauré par Pathé et sortira, le 24 avril 2019 dans une très belle édition combo DVD/Blu-ray enrichie de suppléments inédits. 

Paris au mois d’Août est l’un des premiers films de son cinéaste. Un an plus tôt, ce dernier avait connu un beau succès avec La Métamorphose des cloportes. Il en connaîtra beaucoup d’autres (Le Chat, La Veuve Couderc, Le Train, Adieu poulet, Le Toubib, L’Etoile du Nord, Noyade interdite…). Figure emblématique du cinéma populaire français, Pierre Granier-Deferre se plait à adapter des romans dans lesquels il donne la part belle aux grandes vedettes du temps. Paris au mois d’Août ne déroge pas à la règle.

Ici, il retrouve Charles Aznavour qu’il avait déjà fait tourner dans La Métamorphose des cloportes. Le comédien n’en est pas à son coup d’essai. C’est en 1946, dans le film de Raymond Bernard, Adieu chérie, qu’il obtient son premier rôle. Georges Franju (La Tête contre les murs), Jean-Pierre Mocky (Les Dragueurs), Jean Cocteau (Le Testament d’Orphée), François Truffaut (Tirez sur le pianiste), Denys de La Patellière (Un Taxi pour Tobrouk), André Cayatte (Le Passage du Rhin), Henri Verneuil (Les Lions sont lâchés), lui ont également offert des rôles avant Pierre Granier-Deferre. En parallèle à ses tournées musicales, Charles Aznavour a en effet mené une belle carrière en tant qu’acteur, apparaissant dans plus de 80 films et téléfilms.

Dans Paris au mois d’août, il lie ainsi ses deux passions. Le cinéma d’abord. Il livre en effet, une interprétation magistrale de Henri Plantin. Cet homme entre deux âges, resté seul à Paris pour travailler pendant que sa femme et ses enfants sont partis en vacances pour l’été, s’offre son dernier amour de vacances dans les bras de Patricia, une mannequin anglaise de passage à Paris (l’actrice Susan Hampshire, formidable et irrésistible dans son rôle). La musique ensuite. Car Paris au mois d’août n’est pas qu’un film. C’est aussi la merveilleuse chanson du film, écrite et interprétée par Charles Aznavour, parfaitement en adéquation avec l’ambiance délivrée par Pierre Granier-Deferre.

Dans son histoire urbaine, le réalisateur livre en effet une mise en scène décomplexée, offrant beaucoup de liberté à sa caméra. Il fusionne ainsi avec son lieu et son temps. Paris, capitale aux rues désertes et surplombée par un doux soleil, n’est plus la même en été. Le temps semble se suspendre et tout paraît possible. Devenus inséparables, Henri et Patricia, liés l’un à l’autre, savent que leur histoire ne sera qu’éphémère mais chacun feint de ne pas y penser. Le spectateur aussi. Et tandis que l’horloge qui annonce la fin des vacances et de leur liaison domine le film, la magie de Pierre Granier-Deferre arrive à nous la faire oublier. À la manière d’une « Dolce Vita » à la française, il nous fait vivre et croire en ce grand amour libre et intemporel.  Le tout, dans un décor féérique.

Côté supplément, on retrouve dans cet édition un bonus inédit de 28 minutes mêlant des interviews d’Erik Berchot (ami et pianiste de Charles Aznavour), Jacques Layani (écrivain, spécialiste du cinéma de Pierre Granier Deferre), Daniel Pantchenko (écrivain, biographe de Charles Aznavour). Leurs éclairages permettent de contextualiser la sortie dans son époque, d’évoquer le cinéma de Pierre Granier-Deferre et la carrière d’Aznavour.

Viennent également s’ajouter plusieurs actualités Pathé d’époque, autour de la transformation de Paris et de Charles Aznavour.

Informations sur le film

Paris au mois d’août (1966)
Avec Charles Aznavour, Susan Hampshire, Michel de Ré, Daniel Ivernel, Alan Scott…

Synopsis : Un homme reste seul à Paris durant le mois d’août pendant que femme et enfants partent en vacances. Il fait la rencontre d’une jeune anglaise se présentant comme mannequin venue à Paris pour un shooting. C’est l’histoire du dernier amour de vacances d’un homme dans la quarantaine, qui envoie en l’air toutes ses obligations pour vivre une passion d’autant plus forte qu’elle est condamnée par la fin des vacances.

Infos techniques
DVD – 2.35 – N&B – 99 min
LANGUES : Français Dolby Digital mono 2.0
SOUS-TITRES : Sourds et malentendants
BLU-RAY – 2.35 – N&B – 103 min
LANGUES : Français DTS mono 2.0
SOUS-TITRES : Sourds et malentendants

Suppléments
Paris au mois d’août : Entretiens avec Erik Berchot, Jacques Layani et Daniel Pantchenko (28 min)
Actualités Pathé d’époque : Les Aoutiens (2min), Paris se transforme (1min), Les coulisses d’Aznavour (5min), La vie du cinéma (3min)

Prix : 19.99 euros