La nouvelle formule de MaXoE est arrivée ! Le nouveau design est désormais en ligne, avec son lot de nouveautés (et il y en a beaucoup). Le changement est assez radical puisque le site est désormais consultable sur mobile de manière optimisée afin de vous permettre de nous lire partout. Idéal pour consulter votre site MaXoE préféré pendant vos vacances ! Cette version est aussi plus ‘légère’ ce qui devrait rendre le site plus rapide, mais nous n’avons pas ... En savoir plus !
MaXoE > STYLE > News > Sorties / Expos > L’exposition ‘Machines à dessiner’ au Musée des arts et métiers à partir du 25 octobre
Livres / BD / Sorties / Expos
L’exposition ‘Machines à dessiner’ au Musée des arts et métiers à partir du 25 octobre

L'exposition 'Machines à dessiner' au Musée des arts et métiersLe Musée des arts et métiers présente du 25 octobre 2016 au 26 février 2017, Machines à dessiner, une exposition exceptionnelle, fruit d’une collaboration avec François Schuiten et Benoît Peeters, auteurs des Cités obscures et de Revoir Paris que vous connaissez bien sur MaXoE.

Pivot de l’exposition, le dessin s’y dévoile comme une activité à la fois technique et poétique, entre précision et imagination. Construite autour de la confrontation entre les collections scientifiques et techniques du Musée des arts et métiers et une large sélection de travaux graphiques, Machines à dessiner invite à découvrir l’imaginaire singulier des deux auteurs. A la fois source d’inspiration et d’émerveillement, les objets et documents choisis dans les réserves du musée sont les rouages d’une vertigineuse ingénierie du rêve.

Projections, ambiance sonore, jeux de lumières, l’exposition invite le visiteur à entrer dans l’atelier de François Schuiten et lui propose de dessiner avec lui, l’entraînant dans sa vision du monde, entre réalisme et onirisme.

Détail de l'encrage d'un dessin © Vladimir Peeters

Détail de l’encrage d’un dessin
© Vladimir Peeters

Que l’on soit bédéphile ou néophyte, dessinateur confirmé ou croqueur amateur et quel que soit notre âge, Machines à dessiner est aussi conçue comme une machine à libérer l’imaginaire de chacun. L’exposition fait le pari de la transmission et trace des passerelles entre disciplines : art, sciences, techniques et entre générations. Plus sensible que didactique, elle donne à voir des machines comme nul historien des techniques ne les verra jamais, avec un regard d’adoration qui en fait surgir toute la beauté. Une beauté presque surréelle, venue d’une cité qui n’a plus rien d’obscure.

A l’occasion de l’exposition Machines à dessiner, le Musée des arts et métiers et la Réunion des musées nationaux – Grand Palais sont partenaires. Sur présentation de votre billet Machines à dessiner, bénéficiez d’un tarif réduit pour découvrir l’exposition Hergé au Grand Palais (nous vous en parlions dans cette news) jusqu’au 15 janvier 2017, et réciproquement.