MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Festival Cinéma Espagnol et Latino Américain : La critique du film ‘El Autor’
Cinéma / DVD
Festival Cinéma Espagnol et Latino Américain : La critique du film ‘El Autor’
Homme au bord de la crise de nerfs

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le réalisateur espagnol Manuel Martin Cuenca revient en forme avec un cinquième film rempli d'humour noir que nous avons pu voir lors du Festival Cinéma Espagnol et Latino Américain 2018.

Alvaro (Javier Gutiérrez, Goya 2018 du meilleur acteur) est clerc de notaire dans un grand cabinet, il partage son petit bureau avec un collègue bavard. Passionné de littérature, il rêve d’écrire un livre unique et profond, qui serait encensé par la critique.

Pour cela, il suit des ateliers d’écriture animés par Juan (Antonio de La Torre, magnifique acteur) prof charismatique et exigeant. Un soir où il assistait à un séminaire d’écriture, Alvaro arrive en retard lors d’une remise d’un prix littéraire décerné à sa femme Amanda (Maria Leon), auteure de best-seller à succès. Juste à temps pour écouter le discours d’Amanda qui remercie parmi d’autres personnes, Bruno le chien de la famille et oublie Alvaro le laissant dans l’indifférence totale.

Lassé du désintéressement de son entourage et bien décidé à réaliser son rêve, Alvaro s’isole pour trouver l’inspiration lui permettant de produire son œuvre tant espérée, celle de toute une vie. Il va mettre en pratique une des leçons de son prof de lettres, écrire la fiction à partir de la réalité et commencer à manipuler ses nouveaux voisins pour créer une histoire vraie qui va dépasser la fiction. Tant pis s’il doit dormir avec la concierge, poussé son voisin immigré au chômage ou arnaquer un vieil homme !

Adaptation du livre El mobil de Javier Cercas, El Autor est porté principalement par le personnage d’Alvaro que l’on découvre perdu, en échec dans sa vie professionnelle comme sentimentale, pour le suivre ambitieux, calculateur et amusé, souvent fleurtant avec l’irréparable pour mener à bien son projet, et ça nous fait rire !

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Il n’y a pas de séquences potaches ou burlesques dans El Autor. Au contraire les visages sont sérieux, les thèmes parfois évoqués, comme le chômage, la crise en Espagne ou encore l’immigration ne se prêtent vraiment pas à la comédie. C’est là une des réussites du film, on semble plongé dans un film sombre mais les situations créées par les personnages nous font rire grâce à l’humour noir présent tout au long du film. En plus d'avoir été récompensé aux derniers Goya, El Autor a reçu le Prix Fipresci au Festival de Toronto 2017.
ON A AIMÉ !
- mise en scène construite comme un thriller
- Javier Gutierrez
- l'humour (noir) espagnol
ON A MOINS AIMÉ...
- BO pas assez présente
Festival Cinéma Espagnol et Latino Américain : La critique du film ‘El Autor’
El Autor
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Manuel Martín Cuenca
Scénario : Alejandro Hernández, Manuel Martín Cuenca
Casting : Javier Gutiérrez, María León, Adelfa Calvo, Antonio de La Torre
Durée : 1h12
Genre : Comédie dramatique
Musique : José Luis Perales
Informations complémentaires / A noter : Présenté lors du Festival Cinéma Espagnol et Latino Américain en mars 2018, le film n'est pas encore sorti en France au moment de la publication de cet article.