Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Films en Vrac spécial MCU : Captain Marvel (Ryan Fleck et Anna Boden) & Avengers : Endgame (Anthony et Joe Russo)
Cinéma / DVD /
Films en Vrac spécial MCU : Captain Marvel (Ryan Fleck et Anna Boden) & Avengers : Endgame (Anthony et Joe Russo)
"I am Iron Man"

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

La fin d’un cycle. Un cycle qui a débuté voilà maintenant plus de dix ans avec le premier film de l’Univers Cinématographique Marvel (MCU pour les intimes) : Iron Man. Il aura fallu pas moins de trois phases et vingt deux longs-métrages pour clore ce que l’on nomme aujourd’hui « La Saga de l’Infinité » qui s’est achevée ce 24 avril avec la sortie sur nos écrans noirs d’Avengers : Endgame. Si l’ensemble du MCU n’avait pas pu trouver sa place dans nos colonnes (Iron Man, Thor, Captain America, Docteur Strange et les Vengeurs y ont tout de même eu leurs heures de gloire), il semblait difficile de passer à côté de l’événement. Voici donc un « Films en Vrac » consacré aux deux derniers films de cette « Saga de l’Infinité », avec en prime un double avis sur Avengers : Endgame. Parce qu’il le vaut bien !

Captain Marvel, réalisé par Ryan Fleck et Anna Boden

7/10

Hala, planète capitale de l’Empire Kree. Ce peuple humanoïde à la technologie très avancée abrite un groupe de combattants extrêmement puissants chargés de protéger l’ensemble de la population des attaques du reste de la galaxie. Vers appartient à cette élite et n’a jamais rien connu d’autre. Souffrant d’amnésie, elle est une femme sans passé ne se souvenant que de ses six dernières années.

Sous le commandement de Yon-Rogg, Vers – accompagnée d’autres combattants Kree – est envoyée en mission sur une planète menacée par les Skrulls, des extraterrestres métamorphes qui s’amusent à envahir la galaxie au détriment des populations. La mission était un guet-apens et Vers tombe entre les mains des Skrulls. Parvenant à s’échapper grâce à sa puissance exceptionnelle, elle traverse une partie de l’Univers pour finalement s’échouer sur Terre. Nous sommes en 1995.

Avant-dernier film de la « Saga de l’Infinité », Captain Marvel est le premier film du MCU dont le personnage central est une femme. Jusqu’alors, seule Black Widow (ah Scarlett !) pouvait se targuer de concurrencer à l’écran ses homologues masculins, sans qu’un film lui soit pour autant entièrement consacré. Cela viendra. Et il était temps. Voir un protagoniste féminin développé de la même façon qu’on été traités jusqu’alors les Iron Man, Thor, et autres Captain America est assez plaisant.

Mais rassurez-vous, ce 21e long-métrage du MCU ne repose pas uniquement sur cette vague post-MeToo qui a envahi Hollywood, et fort heureusement d’ailleurs ! Non, ce qui fait la réussite de Captain Marvel au-delà de son aspect visuel parfaitement maîtrisé (et qui est la marque des films du MCU depuis quelques temps maintenant) vient de deux éléments : son ambiance et un duo d’acteurs fonctionnant à merveille. Quel plaisir que cette plongée en plein cœur des années 90, déjà pour la nostalgie que cela suscite chez ceux ayant grandi durant cette période, mais aussi et surtout parce que cette immersion dans une réalité proche fait de Captain Marvel un film de super-héros extrêmement humain, le côté méta étant relégué au second plan. Cette humanité se retrouve également dans le tandem formé par Brie Larson et Samuel L. Jackson qui – en plus de l’humour bien connu de l’univers Marvel qu’il apporte – est si riche en émotions diverses qu’il irrigue l’ensemble du film. A tel point que l’antagoniste principal incarné par Jude Law se retrouve à jouer les figurants. Mais qu’importe, il fallait bien qu’un jour les rôles s’inversent et que les hommes endossent le costume de faire-valoir !

Captain Marvel, réalisé par Ryan Fleck et Anna Boden. Avec Brie Larson, Samuel L. Jackson, Jude Law, Clark Gregg, Lee Pace, … Sorti en salles le 6 mars 2019.

 

Avengers : Endgame, réalisé par Anthony et Joe Russo

9/10

En un claquement de doigts, Thanos a annihilé la moitié de l’Univers, atteignant grâce aux Pierres d’Infinité le but ultime qu’il s’était fixé : rétablir équilibre et prospérité dans une logique malthusienne, quitte à anéantir pour cela une grande partie de chacune des espèces vivantes.

Les Avengers et leurs alliés sont disséminés et décimés. Steve Rogers, Bruce Banner, Thor, Rocket, James Rhodes, Pepper Potts et Natasha Romanoff se sont réfugiés au QG des Avengers et sont sans nouvelles de Nebula et Tony Stark. A la dérive dans l’espace, les deux seuls survivants de l’affrontement ayant eu lieu face à Thanos sur la planète Titan sont bientôt à court de carburant et d’oxygène. L’acte commis par Thanos semble être inéluctable.

L’avis de Tof

La fin d’un cycle, et même d’une époque. Curieux sentiment à la fin de ce film. Un sentiment de laisser des amis derrière soi, comme si tout ce qui allait suivre ne serait plus jamais pareil. Cela fait plus de dix ans que Marvel construit son univers, sa maison, et on avait pris l’habitude de s’y rendre. Attention, Marvel va continuer à faire des films, ne vous inquiétez pas, mais nous sommes à un moment charnière qui change beaucoup de choses. Pourquoi j’insiste là-dessus ? Sur ces sentiments du fan de l’univers ? Et bien c’est tout simplement pour appuyer sur la véritable réussite du film. Pour moi elle réside dans cet après. On sort du film heureux et nostalgique, enthousiasmé et un peu triste. Bref, un film de super-héros qui fait mieux que de distribuer des gnons. D’ailleurs les fans de scènes d’action pourraient très bien penser qu’il n’y en n’a pas assez. On est loin de ces quelques opus qui nous gavaient d’effets spéciaux pendant de trop longues séquences. Non ici on prend le temps et on le prend bien. Les réalisateurs Anthony et Joe Russo ont décidé de creuser les personnages, d’aller chercher un peu plus loin dans leurs âmes. J’ai ainsi adoré le début du film qui prend le temps de voir les cœurs qui sont derrière les cuirasses. J’ai d’ailleurs trouvé que les acteurs jouaient juste, très juste, notamment sur ces moments plus lents.

Et puis le film est drôle, comme d’habitude. Vraiment drôle avec des répliques fines, assez discrètes pour ne pas tomber dans le lourdingue. Cet humour et un rythme très bien géré nous font oublier les 3h (tout de même) du film. Vous allez passer un moment de pur plaisir à regarder ce long-métrage qui est parmi les plus réussis du genre, à n’en pas douter.

L’avis de Julie

Tout avait commencé avec Iron Man. Et tout s’achève avec Iron Man (et ses copains) dans un déchaînement d’action et d’émotion jamais vu jusqu’alors au sein d’un film de super-héros. Si Avengers : Infinity War avait déjà misé sur cette combinaison qui fonctionne parfaitement, Endgame est encore un cran au-dessus. Grâce à cette ultime volet de la « Saga de l’Infinité », le MCU prouve définitivement qu’il est tout à fait possible de faire d’un blockbuster un réel objet cinématographique, aussi complexe que complet. Si le spectaculaire est forcément de mise pour un film de cette trempe, la principale qualité d’Avengers : Endgame est de prendre son temps. Celui de se pencher sur l’ensemble des protagonistes de la première heure afin d’achever leurs différentes histoires de la plus belle des manières. Si l’on peut regretter le traitement réservé à Bruce Banner – reléguant Hulk au statut de bête de foire alors que le talent de Mark Ruffalo méritait bien mieux – tous les autres ont droit à de magnifiques moments permettant à chacun de proposer un jeu tout en finesse et en nuances. Etant les deux piliers des Avengers (et plus globalement du MCU jusqu’à maintenant), les deux plus belles conclusions reviennent sans surprise à Chris Evans et Robert Downey Jr.

Ces différents moments durant lesquels le super-héros laisse sa place à l’humain sont sublimés par un travail absolument magnifique autour de la photographie. Tout comme dans Avengers : Infinity War, celle-ci n’est plus seulement l’apanage des quelques scènes d’action qui ponctuent le film mais s’invite également dans ces moments chargés d’émotion. Une émotion qui n’a jamais été aussi présente que dans cet Endgame que l’on quitte avec beaucoup de nostalgie afin de laisser place à la suite.

Avengers : Endgame, réalisé par Anthony et Joe Russo. Avec Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Don Chealdle, Paul Rudd, Brie Larson, Josh Brolin, … Sorti en salles le 24 avril 2019.

Appréciation de MaXoE
8
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Captain Marvel & Avengers : Endgame
Support(s) : Cinéma / DVD