Le Salon de la Gamescom débute aujourd’hui à Cologne en Allemagne avec les premières annonces et présentations. Comme chaque année, nous vous proposons de suivre l’essentiel de la Gamescom 2018 avec nos news et dossiers récapitulatifs pour ne rien manquer de ce qu’il s’y passe. Vous pouvez retrouver l’ensemble de ces nombreuses mises à jour sur notre site consacré au salon. Et comme toujours, vous pouvez aussi nous suivre sur les réseaux sociaux ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Jeune & Jolie – « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans »
Cinéma / DVD
Jeune & Jolie – « On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans »

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après sa présentation dans la sélection officielle en compétition du dernier Festival de Cannes, voici l'arrivée du nouveau François Ozon dans les salles obscures. Sur la Croisette, le film avait suscité la polémique. Son sujet ? La prostitution d'une lycéenne. Mais une fois encore le réalisateur casse les codes, abordant la question sous un autre angle. Sans jugement. Et toujours avec un regard magnifique sur la féminité.

Jeune AL Une

Jeune et jolie AfficheÉté. Isabelle, une adolescente issue d’un milieu aisé fête ses dix-sept ans en vacances entourée de sa famille. Le cadre est idyllique. Une belle maison. La plage. Une mère et un beau-père aimants et compréhensifs. Une belle complicité avec son petit frère. Et un garçon. Qui lui tourne autour. Difficile de savoir si elle est réellement sensible à son charme. Toutefois, elle fait le mur un soir pour le rejoindre. Sur la plage, elle perdra sa virginité avec lui. Mais elle paraît totalement indifférente à cela. C’est plutôt la transgression que l’acte en lui même qui semble l’animer.

Automne. Isabelle est en tailleur et talons hauts. Elle se rend à l’hôtel pour y rejoindre un homme. La jeune et jolie fille mène une double vie. A la sortie du lycée, elle se prostitue avant de rentrer chez elle. Personne ne se doute de rien.

Mais l’hiver vient. Et avec lui, son lot de révélations qui vont compliquer les choses pour la jeune et jolie fille. Avant de laisser place au printemps.

Jeune AL Vacth

Liaisons dangereuses

Bien que restant toujours un sujet assez tabou, la prostitution n’en est pas à sa première fois au cinéma. Tant comme personnage secondaire que principal. Mais plus que la prostitution, c’est la transgression qui se trouve réellement au cœur de Jeune & Jolie. Le personnage d’Isabelle (Marine Vacth) ne se prostitue pas par nécessité. Issue d’un milieu bourgeois, elle a tout ce qu’elle désire. Il suffit pour cela qu’elle le demande. Elle n’a pas non plus forcément l’air de le faire par plaisir. En tout cas, elle ne dit presque rien là-dessus. Pas plus que le film d’ailleurs. Il ne juge pas. Ne cherche pas à poser un regard approbateur ou désapprobateur sur la double vie de l’adolescente. Il montre juste une jeune fille à la recherche de quelque chose. Ou de quelqu’un. N’en disons pas plus…

Jeune & Jolie est divisé en quatre parties correspondant aux quatre saisons. Et chacune de ces saisons est ponctuée par une chanson de Françoise Hardy l’illustrant de manière plus ou moins explicite. Les informations sur ce qui a mené Isabelle à la prostitution, ou plutôt à la transgression, sont distillées au fur et à mesure. Tout n’est pas donné tout de suite au spectateur. Et d’ailleurs, jamais le réalisateur ne lui offrira toutes les clefs de la compréhension du film. A chacun de vouloir y voir ce qu’il souhaite. Ce qui n’est pas plus mal au fond.

Jeune Vacth Pailhas

François Ozon et les femmes

Dix-sept ans, comme l’écrivait Arthur Rimbaud, est un âge où l’on se découvre. Et c’est aussi et notamment l’âge des premières amours. Chacun sa manière de l’aborder. Celle d’Isabelle est plutôt violente. Et pourtant, François Ozon le filme de manière magnifique. Tout comme il a toujours filmé les femmes dans ses précédents longs. Il sait les mettre en valeur. Crûment parfois, car oui Jeune & Jolie est assez crû sur certains aspects. Mais cela reste beau. Les courbes et les corps sont extrêmement bien mis en valeur. Il y a également un nombre important de gros plans qui s’attardent sur les visages, les yeux, les lèvres.

La distribution est excellente. Géraldine Pailhas et Frédéric Pierrot sont très justes dans leur statut de parents désabusés et impuissants face à la situation. Tentant de comprendre pourquoi. Le petit frère (Fantin Ravat) joue aussi un rôle très important dans la vie d’Isabelle. Leur complicité est très forte et le regard du frère paraît très important pour la sœur. Mais celle qui retient toute l’attention, c’est Marine Vacth qui apparaît comme une muse. Elle porte l’ensemble du film sur ses épaules, l’inspirant du début à la fin. Et elle y révèle un talent fou. Son jeu est sobre, très naturel. Sa féminité crève vraiment l’écran. Elle assume tout, ce qui n’est pas forcément facile dans ce type de rôle.

Évidemment, Jeune & Jolie peut faire polémique. De par son propos autour de la prostitution. de par son aspect crû. Faire polémique, sûrement. Toutefois il ne laissera pas indifférent, et c’est là tout son intérêt.

Appréciation de MaXoE
9Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Gâce à Jeune & Jolie, François Ozon renoue de manière réussie avec certains de ses sujets de prédilection : la féminité, l'adolescence et la sexualité. Le film peut-être dérangeant. Mais il prêtera (et prête déjà) à discussion. Une grande qualité.
ON A AIMÉ !
- Un propos sans jugement
- La manière dont François Ozon filme les femmes
- Marine Vacth
ON A MOINS AIMÉ...
- Un ou deux plans inutiles
Jeune & Jolie
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : François Ozon
Scénario : François Ozon
Casting : Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Frédéric Pierrot, Fantin Ravat, Charlotte Rampling, ...
Durée : 1h 34min
Genre : Drame
Sortie en France : 21/08/2013
Musique : Philippe Rombi
Distribution : Mars Distribution
Production : Éric Altmayer et Nicolas Altmayer