MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > La Planète des singes : l’affrontement

La Planète des singes : l’affrontement

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
"La Planète des singes, l'affrontement" nous situe dix ans après l'opus précédent. Dans un univers apocalyptique où les humains ont pratiquement tous été exterminés par un virus mortel, on retrouve César qui gouverne une armée de singes. Malgré une trêve fragile avec les survivants, un conflit éclate entre les deux clans.
La Planète des singes

On a souvent tendance à oublier que la Planète des Singes, c’est avant tout un produit qui rendrait fier Arnaud Montebourg : c’est un produit « made in France« . Et oui, il y a 51 ans, Pierre Boulle publiait cette oeuvre de science-fiction aussi originale qu’avant-gardiste. Ce sera là son roman le plus célèbre, traduit dans de nombreuses langues et huit adaptations cinématographiques suivront, chacune en phase avec les moyens techniques de son temps. Donc, avant de pouvoir discuter du degré de « jouissivité » du plan d’un singe en 3D mitraillant ses ennemis à dos de poneys, on fait cinq secondes de silence pour Monsieur Boulle et son oeuvre d’origine.

La Planète des singes

Passons les hommages, qu’en est-il de ce huitième opus ? Et bien, il est globalement bon. Matt Reeves est aux commandes et tant mieux: L’homme derrière Cloverfield, sorti en 2008 avait réalisé un des films d’action les plus surprenants et novateurs dans la catégorie « Chaos/Fin du monde/On va tous mourir, y compris le caméraman« . Le point principal à prendre en compte ici est bien-sûr la post production absolument bluffante. Andy Serkis (Gollum dans le Seigneur des Anneaux) livre une performance incroyable avec le personnage de Cesar. Si bien que l’on se questionne si oui ou non un homme qui interprète un singe en motion capture peut-il être nommé aux Oscars ? (ce n’est pas de l’humour, la question se pose vraiment). On regrette cependant la non-présence de James Franco, qui avait fortement contribué à la qualité du film précédant. Le reste du casting, aux rôles bien souvent caricaturaux propre aux films d’action,  ne relève pas d’un grand intérêt.

La Planète des singes

Les singes sont particulièrement réalistes et les scènes qui les concernent se veulent beaucoup plus intéressantes et travaillées  que celles  des humains. Les thèmes de l’esclavage, de la tolérance et de la condition humaine de manière générale sont convaincants et amenés de manière plutôt pertinente. L’univers apocalyptique est bien retranscrit et l’atmosphère du film est aussi pesante que prenante.

La Planète des singes

Mais on se trouve malheureusement embrigadé dans une trame scénaristique classique du blockbuster estival. Et c’est dommage car le potentiel clairement atypique de cette saga pourrait permettre de vraiment atteindre le statut de film culte, inclassable. Et bien non, vous n’aurez le droit qu’a « Wahou, mais c’est vraiment le film de cet été« , ou bien « Un max d’action et de pures sensations  avec des singes plus vrais que nature ! » Et même  si  ces  deux phrases craignent à mort, elles sont tristement vraies  et c’est peut-être tout ce qu’on retiendra du film au final…

La Planète des singes
NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le potentiel scénaristique est donc là, les moyens financiers sont là aussi (160 000 000 de dollars), les performances visuelles et techniques semblent être à leur apogée (même si c'est loin d'être encore le cas), les acteurs sont (plus ou moins) crédibles, et pourtant, et pourtant, on peine difficilement à se hisser vers ce qu'on appelle un "grand film". Et cette règle vaut pour le cinéma comme pour l'Humain : être puissant, impressionnant, intelligent, drôle, terrifiant, soutenu par son entourage ou encore immensément riche ne fait pas forcément de vous un "Grand Homme" pour autant. La stature (au sens propre et plus encore au sens figuré) est une des dernières choses qui ne s'achète pas, à Hollywood comme ailleurs.
ON A AIMÉ !
- Visuellement bluffant
- Andy Serkis livre une performance unique
- Thématique sociale intéressante
ON A MOINS AIMÉ...
- Scénario prévisible et classique
- Personnages secondaires sans épaisseur psychologique...
La Planète des singes : l'affrontement
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Matt Reeves
Scénario : Rick Jaffa, Amanda Silver, Mark Bomback
Casting : Andy Serkis, Jason Clarke, Gary Oldman
Durée : 2h11
Genre : Science fiction , Action
Sortie en France : 30/07/2014
Musique : Michael Giacchino
Distribution : Twentieth Century Fox France
Production : Peter Chernin, Dylan Clark, Rick Jaffa, Amanda Silver
Informations complémentaires / A noter : Titre original : Dawn of the Planet of the Apes
D'après l'oeuvre de Pierre Boulle

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...