MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Le fils à Jo, l’amour d’un père au pays du rugby terroir

Le fils à Jo, l’amour d’un père au pays du rugby terroir

NOTE DE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le projet du fils à Jo est né il y a près de 10 ans maintenant. Philippe Guillard, son réalisateur, travaillait alors avec Fabien Onteniente à l’écriture du scénario de 3 Zéro avec (déjà) Gérard Lanvin. Les producteurs de la comédie footballistique souhaitaient confier à Philippe Guillard l’écriture d’un scénario se déroulant dans le milieu du rugby. « La Guille » n’est pas novice dans cet univers puisqu’il a lui-même porté les couleurs du Racing Club de France, vainqueur du championnat en 1990 et qu’il est actuellement commentateur sur la chaîne Canal + pour les matches de Top 14. Ce film s’est très vite construit, faute de moyens colossaux pour le réaliser, en dehors du milieu professionnel. Cela n’était de toute façon pas un handicap pour parler et exposer les valeurs de ce sport. Le Fils à Jo présente donc le milieu amateur dans tout ce qu’il a de plus noble et de plus humain.

Jo Canavaro, ancien rugbyman, lui-même fils et petit-fils de rugbymen ayant fait la fierté de leur club, élève seul son fils Tom, 13 ans, dans le petit village de Doumiac. Voulant perpétrer la tradition familiale Jo inscrit son fils dans tous les stages de détection de la région pour que celui-ci gagne son billet d’entrée dans une équipe qui pourra le révéler. Jo reste persuadé que Tom sera un bon joueur, dans le plus pur style Canavaro : hargneux, ne rechignant pas à la tâche et ayant le brin d’honneur à soutenir son équipe, dans toutes les situations, jusqu’au bout. Pourtant tout n’est pas si rose dans cette histoire de rugby-terroir.

En effet le club de tout un village n’est plus que par les photos anciennes encadrées et affichées au mur qui dénotent du passé glorieux du club. Jo et son acolyte Pompom, veillent à entretenir ce qu’il reste du stade dans lequel se sont déroulées les joutes passées, travail de mémoire pour un patrimoine rugbystique qui s’efface par manque de soutien financier privé et le vouloir des autorités municipales. Au travers de ce film c’est un vibrant hommage qui est rendu au rugby amateur qui essaye, dans une région où il a été roi dans un passé pas si lointain – le Tarn – de subsister. Hommage aussi aux petits clubs qui s’enorgueillissent de livrer aux « grosses » écuries des enfants de leur cru. Mais Tom n’en est pas là. Au grand dam de son père, l’adolescent est en effet plus adepte de formules mathématiques que de placages ou de cadrages-débordement. Le moule serait-il cassé ?

Plus qu’une histoire de rugby, Le Fils à Jo est un film sur l’amour d’un père pour son fils, sur les rapports difficiles et les incompréhensions qui peuvent naitre par manque d’attention,  d’écoute ou par maladresses. Le film que l’on pourrait trouver machiste, les femmes demeurant quasi-absentes de cette histoire, alterne ainsi les portraits d’hommes dans ce qu’ils ont de plus fragiles.

Des destins parfois déchirés, comme Pompom, joué magistralement par Vincent Moscato, lui-aussi ancien rugbyman de haut-niveau ayant évolué dans la grande équipe de Bègles-Bordeaux version « tortue » rouleau compresseur, ou Le chinois, joué par Olivier Marchal, dans un rôle d’ancien rugbyman tombeur, revenu récemment dans la région pour prendre les fonctions de Conseiller principal d’éducation du collège dans lequel Tom étudie. La plus grande victoire de Jo sera d’accepter que son fils puisse choisir un autre destin que celui qu’il a choisi pour lui, que Tom puisse s’épanouir pleinement en tant qu’ado et en tant que futur homme.

LE FILS A JO
Sortie le 12 Janvier 2011. Avant-première dans le sud-ouest le 29 décembre 2010
Réalisation : Philippe GUILLARD
Produit par Gaumont / LGM FIlms
Distribution : Gaumont
Genre : Comédie

Avec : Gérard LANVIN – Olivier MARCHAL – Vincent MOSCATO – Jérémie DUVALL

Durée : 95 minutes

Photos  © 2010 Gaumont

NOTE MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le film aurait pu tomber dans les clichés faciles, pourtant loin du lacrymal, il arrive à nous émouvoir. Nous adhérons ainsi aux destins de chacun car les personnages et les acteurs qui les jouent sont tous aussi touchants les uns que les autres. Loin d’être un film racoleur ou bien-pensant, Le fils à Jo arrive à ses fins, et construit, dans ses faiblesses, sa force, sa pertinence et son humanité.
ON A AIMÉ !
- Une belle histoire, simple et humaine
ON A MOINS AIMÉ...
- Ne boudons pas notre plaisir...
Le fils à Jo
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Philippe Guillard
Casting : Gérard LANVIN - Olivier MARCHAL - Vincent MOSCATO - Jérémie DUVALL
Durée : 95 mn
Genre : comédie
Sortie en France : 12/01/2011
Distribution : Gaumont
Production : Gaumont/LGM FIlms

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...