MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Melancholia : Sublime Mélancolie
Cinéma / DVD
Melancholia : Sublime Mélancolie

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le dernier Lars Von Trier débarque en bluray à la rédaction. Verdict un peu plus bas ...

haut

jaqMelancholia donne le ton dès les premières minutes du film. Les scènes figées, ou presque, ne suscitent aucun malaise, juste un sentiment étrange entre apaisement et angoisse. Ces premières séquences se finissent sur la rencontre fatale entre Melancholia, une planète nomade, et notre chère planète bleue. Car oui, l’histoire que nous vivons ici prend toute sa dimension sous l’ombre menaçante de cet astre bien mal avisé dans sa trajectoire. 

Justine se marie sous la houlette bienveillante de sa soeur Claire. Justine est dépressive, gravement. Son mariage est, de ce fait, plutôt chaotique entre mariée aux abonnés absents, invités bizarres et autres étrangetés. Ainsi la première partie du film nous fait entrer dans l’intimité de ces deux soeurs et dans la lutte de l’une d’elle pour sauver l’autre. Tout d’un coup une invitée surprise s’invite dans la danse. Melancholia vient troubler les cartes avec une douceur et une lenteur infinies. La dépression de Justine continue de la ravager et Claire ne renonce jamais. Petit à petit, la présence de la planète va influer les vies et les destins jusqu’à ce que… 

mel1

 

Lars Von Trier est un doux sadique. Il nous embarque tout d’abord dans une ronde improbable peuplée de gens auxquels on ne s’attache pas avant de découvrir leur vraie nature, au moment ou le dénouement fatal approche. Sa manière de livrer une potentielle catastrophe flirte avec la claustrophobie. Ici pas de médias déchaînés, pas d’intervention gouvernementale musclée, non, juste l’humain et son destin … Sa caméra dérange aussi un peu, tout d’abord agitée, presque maladroite dans les moments de ferveur et finalement apaisée sur la fin du film, comme pour nous envoyer un message sur la nécessaire résignation de l’être. On pourrait aussi parler des heures de l’esthétique du film, les couleurs sont terriblement inspirées et les jeux de lumière servent merveilleusement cette ambiance surnaturelle. L’image du Bluray que nous avons eu entre les mains restitue fidèlement les contrastes et les couleurs. L’image garde ce grain indispensable à un rendu humain, loin des showroom dédiés à la HD. 

mel2

 

Kirsten Dunst arrache tout sur son passage. Son jeu oscillant entre fausses joies et vraie déprime est totalement communicatif. Charlotte Gainsbourg n’est pas en reste avec une détresse plus vraie que nature. Dans la première partie du film, les acteurs adoptent un jeu en accord avec la manière de filmer du cinéaste :  on se croirait dans un numéro de l’émission Strip Tease. On adore !   

Le film se suffit à lui-même mais les quelques bonus de la galette sont honorables : le classique commentaire du réalisateur côtoie des reportages intéressants sur l’esthétique du film, sur les effets spéciaux et même sur ce qui peut provoquer la mélancolie d’un point de vue scientifique. 

Ce film nous a subjugué, mais il peut dérouter aussi, voire déranger. Dans tous les cas vous ne serez pas indifférents.

mel3

Appréciation de MaXoE
5 / 5Sélection Best Of MaXoE
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Le film bouscule assurément et cette version bluray lui rend totalement hommage. On aime ou on déteste, nous on aime !
ON A AIMÉ !
- l'esthétique
- les jeux de caméra
- la quiétude avant la mort
- les acteurs
ON A MOINS AIMÉ...
- quelques plans pompeux
Melancholia
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Lars Von Trier
Scénario : Lars Von Trier
Casting : John Hurt, Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg
Durée : 2h10
Genre : Drame
Sortie en France : 03/01/2012
Musique : Wagner
Distribution : Les films du losange
Production : Zentropa production