Festival de Cannes 2019 MaXoE Focus Game of Thrones
Après une édition 2018 sous le signe du renouveau (modification des dates du Festival, de la gestion des projections et de nombreux nouveaux venus au sein de la Sélection Officielle), cette édition 2019 est celle de la femme. Déjà par ce choix de rendre hommage à l’immense réalisatrice Agnès Varda disparue récemment, avec l’affiche officielle de cette 72e édition. Mais aussi et surtout parce que pour la première fois, l’organisation du Festival a mis un ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Plaire, aimer et courir vite – Une promesse qui peine à être tenue
Cinéma / DVD
Plaire, aimer et courir vite – Une promesse qui peine à être tenue
Sélection Officielle du Festival de Cannes 2018, en compétition

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Premier des quatre films français présentés cette année dans la compétition cannoise, 'Plaire, aimer et courir vite' marque le retour de Christophe Honoré sur le tapis rouge sept ans après 'Les Bien-Aimés'.

1993, Rennes. A l’approche de l’été, Arthur, la vingtaine tout juste et qui n’a d’étudiant que le nom, préfère parler littérature, faire la fête avec ses amis et écumer les salles de cinéma plutôt que les bancs de la Fac. Un soir, dans l’obscurité d’une salle, il croise le regard de Jacques, un écrivain parisien d’au moins quinze ans son aîné. Quelques mots s’échangent, et ils se plaisent déjà. Ils vont finir par s’aimer. Mais si Arthur a toute la vie devant lui, pour Jacques le temps est compté. Il va donc falloir courir. Et vite.

Les Chansons d’Amour s’achevait par cette magnifique réplique prononcée par Louis Garrel : « Aime-moi moins, mais aime-moi longtemps » . Dans Plaire, aimer et courir vite, longtemps n’existe pas. Au contraire, le temps est compté. Il est compté pour Jacques, atteint du SIDA, et donc compté pour la romance qu’il entame avec Arthur.

Mais ce temps compté pour Arthur et Jacques semble paradoxalement extrêmement long. Alors que l’on aurait pu s’attendre à deux heures intenses durant lesquelles les corps et les êtres sont pressés par cette échéance inéluctable, l’urgence de vivre est la grande absente de ce film qui avait pourtant tout pour plaire mais dont la lenteur peine à susciter l’attention.

Ce rythme si particulier n’est malheureusement pas suffisamment compensé par les atouts – pourtant non négligeables – de ce film. Un film dont le sujet (qui n’est pas sans rappeler 120 battements par minute, même si la ressemblance s’arrête là) est loin d’être inintéressant et qui est servi par trois acteurs absolument convaincants. L’alchimie qui se dégage du duo Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamps est à ce titre réellement magnifique et les (trop rares) scènes où ils sont réunis redonnent un peu de souffle à l’ensemble grâce à des échanges inspirés aussi drôles qu’émouvants. Comme cette conversation téléphonique au cours de laquelle les deux amants n’ont jamais été aussi proches, ou encore cette danse totalement improbable chorégraphiée par Denis Podalydès, personnage en apparence solide mais qui révèle une sensibilité inattendue lors de la scène finale. Une scène qui – si belle soit-elle – n’arrive pas à faire oublier les trop importantes longueurs de ce film inégal.

Appréciation de MaXoE
5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

L'oeuvre d'art, quelle qu’elle soit, est un objet subjectif qui touche ou ne touche pas, avec lequel une alchimie se crée ou ne se crée pas. Libre à chacun se s'en faire sa propre opinion. Tandis que vous vous faites la vôtre en allant voir ce film, je vais de mon côté courir revoir 'Les Chansons d'Amour' afin de ne pas oublier à quel point j'aime Christophe Honoré.
ON A AIMÉ !
- L'alchimie entre Vincent Lacoste et Pierre Deladonchamps
- Denis Podalydès et sa scène de la danse
- Le final
ON A MOINS AIMÉ...
- C'est long...
- ... mais long...
- ... mais long !
Plaire, aimer et courir vite – Une promesse qui peine à être tenue
Plaire, aimer et courir vite
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Christophe Honoré
Scénario : Christophe Honoré
Casting : Vincent Lacoste, Pierre Deladonchamps, Denis Podalydès, …
Durée : 2h 12min
Genre : Comédie dramatique
Sortie en France : 10/05/2018
Distribution : Ad Vitam Distribution
Production : Les Films Pelléas et Arte France Cinéma
Informations complémentaires / A noter : Sélection Officielle du Festival de Cannes 2018