La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes – Mercredi 15 mai 2019 : Les Misérables, Bacurau, Renoir, Buñuel & Truffaut
Cinéma / DVD /
Brèves de Cannes – Mercredi 15 mai 2019 : Les Misérables, Bacurau, Renoir, Buñuel & Truffaut
Si vous vous êtes endormis, si vous voulez revoir le film, il y a d'autres projections prévues. Et ne partez pas sans votre dossier de presse !

Après l’ouverture de la compétition dès hier soir avec la projection du film de Jim Jarmusch juste après la cérémonie, la présentation de la Sélection Officielle se poursuit aujourd’hui avec deux autres films.

Tout d’abord Les Misérables, qui marque la première entrée française en compétition pour la Palme d’Or. Il s’agit du premier long-métrage de fiction (après plusieurs documentaires et court-métrages) de Ladj Ly, co-fondateur avec Kim Chapiron et Romain Gavras du collectif Kourtrajmé. Autodidacte, le réalisateur français engagé dans l’idée de montrer le quotidien des cités a ouvert une école de cinéma gratuite et accessible sans condition d’âge à Clichy-Montfermeil, afin de permettre à tous d’accéder au 7e Art. Son film – Les Misérables – suit le parcours de « bacqueux » dans le 93.

Plus familier du tapis rouge, les deux autres réalisateurs présentant un film aujourd’hui sont brésiliens. Il s’agit de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, déjà présent il y a trois ans dans la course à la Palme d’Or avec le film Aquarius (Mendonça Filho déjà en tant que réalisateur et Dornelles en tant que directeur artistique). Cette présence est d’autant plus importante que depuis quelques mois, le Brésil – et la culture brésilienne – vit des heures sombres sous le gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro. Leur nouveau film – Bacurau – raconte le quotidien d’un village du Sertao, une région très pauvre du nord du Brésil, qui vient de faire le deuil de sa matriarche de 94 ans. Quelques jours plus tard, les habitants constatent que le village a disparu de la carte.

Ce 15 mai marque le lancement des autres sélections, avec les ouvertures d’Un Certain Regard, de la Quinzaine des Réalisateurs et de la Semaine de la Critique. Cannes Classics débute également, avec entre autres la projection de Toni (1934) de Jean Renoir et surtout le démarrage de l’hommage à Luis Buñuel avec – pour commencer – Los Olvidados (1950).

Enfin, si vous allez faire un tour du côté de la Plage et de son cinéma sous les étoiles, il sera possible de voir (ou revoir !) le chef-d’œuvre de François Truffaut, Les 400 Coups, sorti en 1959 et lauréat à Cannes du Prix de la Mise en Scène.