MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes – Mercredi 22 mai 2019 : Matthias et Maxime, Roubaix, une lumière, Clôture de la Semaine de la Critique, Zhang Ziyi & Dennis Hopper
Cinéma / DVD /
Brèves de Cannes – Mercredi 22 mai 2019 : Matthias et Maxime, Roubaix, une lumière, Clôture de la Semaine de la Critique, Zhang Ziyi & Dennis Hopper
La personne à protéger est une vedette de cinéma. Simon Jérémie. Vous le réceptionnez à Nice, votre contact s’appelle Odile Deray. Vous resterez toute la durée du Festival. Mais attention, ce ne sera pas une partie de plaisir. L’attachée de presse m’a parlé d’un tueur à la faucille et au marteau.

Si la chaque année la sélection officielle fait la part belle à des cinéastes n’ayant jamais foulé le tapis rouge jusqu’alors, elle n’a pas non plus oublié ceux qui ont fait le bonheur des éditions précédentes. Vous l’aurez compris, les deux réalisateurs du jour n’en sont pas à leurs premiers pas sur la Croisette.

Trente ans, déjà huit longs à son actif et une troisième participation à la course pour la Palme d’Or (après avoir plusieurs fois concouru au sein des sélections parallèles du Festival) et déjà plusieurs prix pour ce cinéaste canadien surdoué. Prix du jury en 2014 pour Mommy et membre du jury du Festival l’année suivante, Xavier Dolan a ensuite remporté en 2016 le Grand Prix (et plusieurs César) pour son adaptation de la pièce de théâtre du franc-comtois Jean-Luc Lagarce Juste la fin du Monde. Après une première incursion à Hollywood avec son dernier film sorti en salles, Ma vie avec John F. Donovan (sorti en France début 2019), il revient vers le cinéma canadien pour Matthias et Maxime, une histoire d’amour naissant entre deux hommes, en plein tournage d’un film. Vous avez dit mise en abyme…

Autre entrée francophone du jour, celle du réalisateur français Arnaud Desplechin qui avait fait ses premiers pas à Cannes dès son premier film (La Sentinelle, 1992) et directement en lice pour la Palme d’Or. Il est depuis revenu pas moins d’une dizaine de fois, que ce soit en compétition pour la Palme (1993, 2000, 2008, 2013), dans les sélections parallèles ou en tant que membre de différents jurys. En 2017, il faisait l’ouverture du 70e Festival avec Les Fantômes d’Ismaël. Cette année, il présente Roubaix, une lumière, un film qui suscite déjà la polémique puisqu’il relate l’histoire vrai d’un fait divers tragique, celui du meurtre d’une vieille dame par deux jeunes femmes. Qui seront au centre de ce long-métrage au casting brillant : Roschdy Zem, Léa Seydoux, Sara Forestier et Antoine Reinartz.

Ce mercredi voit également la clôture de l’une des sélections parallèles du Festival : la Semaine de la Critique. Quant à Cannes Classics, il propose aujourd’hui son troisième « Rendez-vous avec » en mettant à l’honneur l’actrice chinoise Zhang Ziyi, connue notamment pour Mémoires d’une geisha (Rob Marshall, 2005) et Tigre et Dragon d’Ang Lee, projeté hier au Cinéma de la Plage. D’ailleurs, en parlant de la Plage, il sera possible d’y achever votre journée devant Easy Rider, un road movie devenu culte et qui a valu à son réalisateur Dennis Hopper le Prix de la meilleure première œuvre lors du Festival de Cannes de 1969.