MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > BD en Vrac : Assassin’s Creed T1, T2 et T3

BD en Vrac : Assassin’s Creed T1, T2 et T3

Voici la fin de notre focus spécial avec les 3 BD parues à ce jour en sus du comics dont nous vous avons déjà parlé. En avant pour un voyage dans le temps …


 

 

Assassin’s Creed T1, Desmond

Scénario : Eric Corbeyran

Dessin : Djillali Defali

Format : 48 pages, couleur

Editeur : les deux royaumes

ISBN : 9782918771005

L’histoire : Desmond est le sujet d’expérience de la société Abstergo. Celle-ci utilise le principe de la mémoire stockée dans l’ADN des patients, oui je sais, c’est intenable scientifiquement mais c’est le pitch de départ de la série. Attaché à une machine appelée Animus, permettant d’explorer son passé ADN, Desmond revit les événements d’Aquilus et d’Altaïr, deux membres de la confrérie des assassins, ennemis jurés des templiers. Ces explorations doivent permettent à Abstergo de pister des artefacts provenant de la première civilisation, expliquant l’origine de l’homme et conférant des pouvoirs fantastiques à qui les possède. Ah oui, j’oubliais, Abstergo est détenue par les templiers et Desmond est le descendant direct d’Altaïr …

Notre avis : 4

Difficile d’adhérer complètement à cet opus. On y retrouve la description des événements du premier jeu : Desmond est exploité et il arrive à s’échapper avec l’aide providentielle de quelques complices. La BD est sympathique mais elle n’apporte rien de nouveau à l’univers des assassins. 

Les néophytes pourraient y trouver leur compte bien qu’il peut être difficile de tout comprendre et les habitués du jeu trouveront le contenu un peu trop chiche, un peu trop vu. Le dessin est sympa et il rend parfaitement hommage à la série même si les couleurs manquent un peu de variété. A réserver aux nouveaux venus dans le monde d’Assassin’s Creed qui trouveront là le moyen d’entrer dans la confrérie …

 
 

Assassin’s Creed T2, Aquilus

Scénario : Eric Corbeyran

Dessin : Djillali Defali

Format : 48 pages, couleur

Editeur : les deux royaumes

ISBN : 9782918771012

L’histoire : Desmond a pu s’enfuir du complexe d’Abstergo. Lucie lui a sauvé la vie. Elle et ses complices ont construit un animus portable qu’ils ont planqué au fond d’un camion. C’est ainsi que Desmond peut continuer à explorer son passé sur le chemin de la fuite. Il incarne alors Aquilus (poignardé dans le tome 1) qui a survécu à ses blessures grâce à son cousin barbare Accipiter. Ce dernier soigne notre assassin et lui confie un objet bien mystérieux. Aquilus part sur Lugdunum pour tenter de découvrir qui l’a trahi auprès du général Gracchus … Pendant ce temps, le camion a été rattrapé et il est malmené par les templiers …

Notre avis : 4

Après un tome 1 en demi teinte, l’histoire démarre enfin. L’histoire d’Aquilus sent bon le complot et l’arrivée du ténébreux Accipiter donne du sel à l’ensemble. On a surtout le droit, enfin, à un scénario qui n’est pas une resucée d’un des jeux. Voilà du matériel neuf avec ces deux assassins. 

 
Le scénario n’est pas un modèle du genre en termes de révélations malheureusement mais on suit agréablement les aventures de Desmond. On commence même à s’attacher à ce personnage qui prend un peu d’épaisseur dans cette histoire. Les trames du complot ne sont pas vraiment dévoilées, c’est ce que l’on peut aussi reprocher à ce tome. L’histoire avance peu mais l’action à tout va vous fait passer un bon moment indéniablement. 
 
 

Assassin’s Creed T3, Accipiter

Scénario : Eric Corbeyran

Dessin : Djillali Defali

Format : 48 pages, couleur

Editeur : les deux royaumes

ISBN : 9782918771036

L’histoire : Desmond a trouvé refuge dans un des QG des assassins. Un lieu bien connu des joueurs puisqu’il s’agit de Monteriggioni. Il en profite pour retourner dans les souvenirs d’Aquilus, son ancêtre. Celui-ci a retrouvé le traître qui l’avait dénoncé : il s’agissait du sénateur Vultur. Aquilus ne fait pas dans le détail, il tue le sénateur et récupère un objet qui avait été dérobé à son père, une ankh magique. L’objet va révéler bien des secrets à Aquilus…

Notre avis : 4

Ca y est, la série a trouvé son rythme de croisière. Aquilus nous devient familier, Accipiter est toujours aussi savoureux et le rythme ne se dément pas. Mais la bonne nouvelle, c’est surtout l’arrivée de l’artefact ankh. On retrouve vraiment l’esprit des jeux cette fois : les complots se mêlent aux objets mystérieux et le conflit templiers-assassins est encore plus palpable. En bref, cela monte gentiment en puissance et on aime ça. 

 

Comme vous avez pu le voir, la série a eu un peu de mal à démarrer avec un premier tome en demi-teinte mais la suite vous réserve le meilleur même si on peut globalement reprocher une avancée parfois un peu lente dans le scénario.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...