MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Comics en Vrac : Joker, Revival T2

Comics en Vrac : Joker, Revival T2

Une bien belle semaine. Le Joker fait l’objet d’un comics qui mise sur la peur et l’absence de limites dans la tête du bonhomme alors que le deuxième tome de Revival parle de la mort, enfin plutôt de l’absence de mort. 

Joker-haut

 

Joker-couvJoker 

Scénario : Azzarello Brian 

Dessin : Bermejo Lee

Collection : DC Deluxe

Date de parution : 29 novembre 2013

Format : couleurs, 144 pages

Editeur : Urban Comics

ISBN : 9782365773270

Web : http://www.urban-comics.com

L’histoire :  Urban Comics nous a habitué à produire des albums dédiés à un héros ou vilain particulier de l’univers DC. Ainsi, nous vous avions déjà proposé une chronique sur le PIngouin (vous pouvez la retrouver ici). Cette fois, il s’agit du plus fidèle ennemi de Batman, notre ami déglingué, j’ai nommé le Joker. Celui-ci vient de sortir, on ne sait pas trop comment d’ailleurs, de la prison d’Arkham. Seulement voilà, pendant son absence, les vautours se sont emparés de ses territoires et c’est loin de lui plaire. Il est même très en colère. A sa sortie, il est accueilli par Jonny Frost, un jeune lieutenant aux dents longues qui va vite oublier ses premiers patrons pour entrer au service du dingue. Et là commence alors la tournée des popotes, histoire de montrer à tout le monde que le boss est de retour et qu’il n’apprécie que guère que l’on ait profité de son absence pour mettre du beurre dans les épinards. Jonny va suivre le mouvement mais l’alliance avec le diable est toujours pleine de risques. 

Joker-planches

Notre avis : voilà encore un album à posséder si vous êtes un fan de l’univers de Batman. Celui-ci n’est que peu présent d’ailleurs, on vit Gotham du côté des vilains. On explore les méandres des relations pernicieuses qu’ils peuvent entretenir et on touche du doigt la grande crainte que suscite notre clown. Alors au-delà de la vendetta savoureuse opérée par le Joker, ce qui fait la richesse du récit c’est son positionnement narratif. L’action est vue et est racontée par Jonny lui-même. On a alors accès à ses réflexions les plus intimes, à ses doutes au moment d’entrer au service du Joker, à ses joies de devenir plus important qu’avant mais aussi à ses craintes d’être à côté de ce volcan qui menace d’entrer en éruption à tout moment, … Cela transforme un album qui aurait pu être classique en incontournable de l’univers DC. Tout y est différent, on aborde les choses avec un autre oeil et on prend même parti pour certains vilains. 

Tout cela est servi par un dessin terriblement soigné. C’est chargé en détails, certains pourraient même penser que ça l’est trop, mais cette patte donne une dimension encore plus sombre à l’ensemble. Le drame qui se déroule sous nos yeux est magnifié par les constrates, les couleurs et les gros plans sur ces visages torturés.
Allez hop sous le sapin !

Appréciation :  4

 

 

 

 

Revival2-couvRevival 2, Quarantaine

Scénario : Tim Seeley

Dessin : Mike Norton

Collection : Contrebande

Date de parution : 06 novembre 2013

Format : couleurs, 144 pages

Editeur : Delcourt

ISBN : 978-2-7560-5074-4

Web : http://www.editions-delcourt.fr

L’histoire :  rappelez-vous (la chronique du tome 1 est ici), nous voilà dans la petite ville de Wausau. Sa particularité ? Les morts ne meurent plus, ils reviennent à la vie, mais attention, on ne parle pas de zombies ici. Non non il s’agit de personnes presque normales ayant tout leur intellect. Et c’est bien cela le problème.

Dana Cypress est l’héroïne désignée de cette BD. En tant qu’officier de police, elle du pain sur la planche. La situation déclenche des événements improbables : les meurtres se multiplient, les disparitions aussi et les media s’en mêlent un peu trop. Elle doit notamment enquêter sur le meurtre de Justin Hine, meurtre qui cache une affaire beaucoup complexe que ce que l’on imaginait au départ. En route pour l’enfer …

Revival2-planches

Notre avis : après un premier tome sympathique qui a planté le décor, voilà que l’histoire prend son envol. Les auteurs arrivent à créer une ambiance toute particulière. On peut ressentir la douleur de ces revenants qui, au contraire des zombies, se posent mille questions sur leur existence. Parmi celles-ci : que faire d’une autre vie si l’occasion nous en était donnée ? Dana prend de la profondeur mais c’est surtout sa soeur qui nous charme. Son personnage se révèle assez complexe et c’est plutôt plaisant. 

L’intérêt réside dans les nombreuses affaires suscitées par la situation. La relation entre le maire et le shérif promet aussi quelques belles pages dans les futurs tomes. La méchanceté et la cupidité vont s’en donner à coeur joie. L’horreur est bien sûr présente mais les auteurs ne sombrent pas dans le gore facile. La réflexion est lancée sur la mort absente, sur le fait que la grande faucheuse abandonne son job. Quelles conséquences pour notre société ? 

Avec un dessin habile, apte à montrer la folie, ce comics fait partie des coups de coeur du mois. 

Appréciation :  4


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...