Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > La BD du Jour : Josh Neufeld, A.D. La Nouvelle-Orléans après le déluge
Livres / BD /
La BD du Jour : Josh Neufeld, A.D. La Nouvelle-Orléans après le déluge

La BD n’est pas uniquement distractive ou source d’évasion, elle peut aborder des sujets graves et rendre compte d’évènements qui nous dépassent tous. Avec A.D. Josh Neufeld nous parle du drame de La Nouvelle-Orléans, balayée par l’ouragan Katrina en 2005… Retour sur une tragédie.

 

Il y a un peu plus de six ans maintenant l’ouragan Katrina dévastait la Nouvelle-Orléans. Le contexte : 28 août 2005, sous le poids de vagues de plus de dix mètres de haut les digues qui entourent la ville du jazz s’effritent comme un château de carte. Face à une situation extraordinaire de ce type personne ne semble prêt. Les autorités publiques vite débordées ne peuvent qu’informer, via les médias, des dangers à venir. Mais malgré les messages d’alertes les habitants ne veulent pas forcément tous croire à l’ampleur des désastres à venir.

Dans cet album réalisé à partir de témoignages collectés après les évènements, Josh Neufeld nous livre une vision essentielle, au cœur de l’action, de ce drame qu’il restitue heure par heure au travers du destin de sept personnages aux profils différents. Denise vit avec sa mère et ses neveux dans un quartier du Mid-City. Travaillant dans le secteur médical elle doit rester à l’hôpital durant le passage de l’ouragan. Leo et Michelle vivent ensemble dans un logement qui devient vite trop petit en raison des 15 000 comics que stocke Leo dans des cartons de plus en plus imposants. Abbas, gérant d’une superette décide de rester lui aussi à La Nouvelle-Orléans pour surveiller son commerce aidé en cela par Darnell son copain de pêche. Le Docteur Brobson quant à lui n’accorde que peu de crédits aux annonces catastrophées des médias sur la situation en Louisiane et décide de rester dans sa maison. Les destins se croisent. Les dangers qui guettent à chaque instant et la souffrance partagée face au manque de vivres et d’eau potable créent une incroyable solidarité parmi les personnes victimes de Katrina. Certains ont tout perdu ou presque, des images resteront gravés dans leurs mémoires mais le plus important est peut-être ailleurs dans les non-dits, les rancœurs envers le gouvernement, le sentiment d’abandon. De la diaspora forcée ou retour dans la Ville, les personnages se livrent entiers avec ce sentiment d’avoir échappé à une mort possible.  

Un album qui se fait le porte-parole des oubliés et des sacrifiés sur l’autel de l’indifférence. Le dessinateur excelle dans la mise sous tension. Il restitue sans far les inquiétudes, les détresses et les incertitudes qui naissent dans les esprits de chacun. Cette matière brute collectée par le dessinateur sert de base au récit qui restitue de l’intérieur l’un des évènements les plus tragiques arrivés aux Etats-Unis depuis les attentats du World Trade Center. Essentiel.

Josh Neufeld – A.D. La Nouvelle-Orléans après le déluge – La boîte à bulles – 2011 – 18 euros