MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Le panier de Tadam : de bonnes surprises et de bonnes héroïnes

Le panier de Tadam : de bonnes surprises et de bonnes héroïnes

Mie et Tadam vont vous présenter tous les 15 jours leur panier de légumes livres. Cultivés avec amour par les éditeurs, ces livres ont été sélectionnés avec soin par nos deux chroniqueuses (sélection par l’histoire, par la couverture, tirage au sort les yeux fermés, livre trouvé dans le métro ou encore livre dévoré par un cochon d’inde curieux ou un lapin destructeur). Des raisons qui, somme toute, sont donc très valables !  En vous souhaitant une agréable lecture.

Le Panier de Mie et de Tadam

Les Nobles morts, T1 Dhampir
les-nobles-mortsCe livre est une agréable surprise. Je l’ai lu un peu par hasard. Je voulais un livre pas trop gros, pas prise de et j’aimais beaucoup la couverture. Vraiment beaucoup. Et je me suis plantée sur toute la ligne. Une histoire de vampires avec une héroïne, ça ne promettait pas grand choses. Elle allait probablement être belle, forte mais avoir l’aide d’un séduisant vampire. Et non, me suis plantée. Mais en beauté en plus !

Attention, la suite contient un spoiler du livre.  ^_^
Magirie, notre héroïne, parcourt la campagne avec un compagnon de route et son chien (celui de son compagnon, pas le sien). Ils escroquent les paysans. Lishil, de par son physique hors norme de ½ elfe se fait passer pour un vampire qu’elle chasse en échange de tout ce que le village a à proposer. Rien de bien glorieux pour une héroïne, non ? Mais Magirie en a assez. Elle a économisé suffisamment pour racheter une auberge dans une petite ville portuaire et elle arrive à convaincre son compagnon de l’accompagner. Sauf que (il y a toujours un sauf que), ils se font attaquer en pleine nuit par un véritable vampire. Le combat est rude et pendant que Lishil cuve son vin, Magirie et Chap (le chien) mènent un rude combat. Et tous les deux révèlent des capacités spéciales que Magirie préfère ignorer, tout comme elle préfère ignorer les capacités de ce paysan fou au lieu de le classer dans la catégorie des monstres. Mais les monstres, c’est pour les paysans bouseux et plein superstition…

Ils prennent donc le chemin de leur futur chez eux et tout commence bien. Sauf que leur nouvelle ville est déjà habitée par des vampires et qu’ils vont prendre l’intrusion de Magirie comme une menace. Et le mieux quand on se sent menacé, c’est d’attaquer.

Qu’est-ce qui m’a plu dans ce livre ? C’est que ce n’est pas de la Bit-Lit, mais de la fantaisie. Si si. Les personnages sont complexes et on découvre à tous leur histoire au fur et à mesure. Pas seulement celle des « gentils » mais celle des « méchants » aussi. Pourquoi les guillemets ? Parce que les méchants ne le sont pas tous autant que ça. Ils se sentent menacés et ils réagissent en conséquent. Sans le coup de pouce d’un mystérieux personnage qui connaît la nature de Magirie et qui la pousse à les attaquer, il n’y aurait pas eu forcément d’affrontement. Mais en connaissant leur histoire, il est difficile de tous les considérer comme des méchants. On les comprend et c’est désolant de voir leur affrontement.
Un bon livre et une bonne surprise. Et j’ai hate de lire la suite, d’en connaître plus sur la nature de Dhampir de Magirie (moitié humaine et moitié vampire). Et de Chap aussi. J’aime beaucoup ce « chien ».

Le duc de fer, T1 Iron seas

le duc de ferC’est bête que je sois tombée sur ce livre juste après la Sspé Steampunk parce qu’il collait parfaitement. M’enfin… Ce livre aussi a été une bonne surprise. Je m’attendais à une enquête dans l’époque victorienne tout ce qu’il y a de plus classique. Et non, je suis tombée dans du steampunk avec des caractères de cochon ! ☺ Bon, je vais passer sur la couverture, superbe, qui a été la 1ère a attiré mon regard pour me pencher sur l’histoire.

L’Angleterre a été longtemps sous le joug de la Horde, venue d’Asie, qui a pris le contrôle du peuple en leur injectant des nano, petites choses qui augmentent les capacités de l’humain, mais qui permettent aussi de les contrôler totalement avec certaines longueurs d’onde. C’est grâce à un héro, Rhys Trahaern que la Horde a été éjectée du pays. Il a tout simplement détruit la tour qui émettait les ondes. Il est devenu un héro national et a hérité d’un titre et d’un surnom : le duc de fer.

Mina est issue de la noblesse et elle est inspectrice. Elle subvient seule aux besoins de sa famille et elle lutte tous les jours contre les préjugés qui la concernent. Pas à cause de sa noblesse mais parce qu’elle a née d’un viol et la plupart des gens ne voient que ses yeux bridés et le fait qu’elle est issue de la Horde, ce peuple qui les a humilié et asservi pendant trop longtemps. C’est donc le quotidien de Mina. Jusqu’au jour où, par le « hasard » d’un cadavre tombé dans sa propriété, elle rencontre le duc de fer. Va commencer une enquête qui va les emmener hors de l’Angleterre, sur des bateaux volants aussi bien que flottants, avec plein de surprises, comme il se doit. Bon, ce qui fait l’intérêt de ce livre n’est pas tant l’histoire que la complexité des personnages. Au début, le duc de fer n’était qu’un personnage rustre et imbu de lui pour moi. Un malotru pour rester polie. Mais sa personnalité est bien plus complexe et bien qu’il reste rustre quand même, ce qu’il a vécu nous aide à le comprendre. Tout comme certaines choses concernant Mina nous éclaireront sur ses réactions. Mina est un mélange de force et de fragilité. Elle a appris à être forte, mais elle reste quand même sensible à ce qu’on lui fait subir et quand elle réalise que son frère risque de mourir, elle accepte de travailler avec Rhys. C’est un livre que je rajoute à ma liste des séries à suivre (encore un…). L’auteur nous entraine dans son monde sans aucun problème. Le seule bémol du livre, c’est que je trouve la fin un peu trop facile à mon goût.

 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...