MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > MaXoE Festival 2020 : La Sélection Livres (Romans, Biographies, Essais…)

MaXoE Festival 2020 : La Sélection Livres (Romans, Biographies, Essais…)

Si les ouvrages de bande-dessinées et les comics ont déjà leur propre Sélection dans le cadre du MaXoE Festival, les livres que nous vous proposons de découvrir chaque fin de semaine dans notre Rendez-vous Livre(s) du Vendredi n’avaient jusqu’ici pas encore eu droit à leur Sélection ; c’est chose fait cette année !

Voici donc la liste des ouvrages (Romans, Biographies, Essais…) qui seront soumis au vote des lecteurs dès le lancement de la 7ème édition du MaXoE Festival !

 

Romans

 

Celle qui pleurait sous l’eau de Niko Tackian (Calmann-Lévy)

Plus d’info sur cette page

Si Clara n’avait pas aimé cet homme, elle serait toujours en vie. Aujourd’hui, Clara n’est plus qu’un dossier sur le bureau de Tomar Khan. On vient de la retrouver morte, flottant dans le magnifique bassin Art Déco d’une piscine parisienne. Le suicide paraît évident.

Tomar est prêt à fermer le dossier, d’autant qu’il est très préoccupé par une enquête qui le concerne et se resserre autour de lui. Mais Rhonda,son adjointe, peut comprendre pourquoi une jeune femme aussi lumineuse et passionnée en est venue à mettre fin à ses jours. Elle sent une présence derrière ce geste. Pas après pas, Rhonda va remonter jusqu’à la source de la souffrance de Clara. Il lui faudra beaucoup de ténacité – et l’appui de Tomar – pour venir à bout de cette enquête bouleversante.

Les choses humaines de Karine Tuil (Gallimard)

Plus d’info sur cette page

Le livre est sorti l’été dernier mais si vous êtes passé à côté, c’est le moment du vous rattraper. Karine Tuil a déjà sorti plus d’une dizaine d’ouvrages, nous avions d’ailleurs chroniqué l’excellent L’invention de nos vies il y a quelques temps, et Les choses humaines a obtenu le prix Interallié 2019 et le Goncourt des lycéens 2019.

Ce dernier roman est particulièrement prenant et une fois de plus, Karine Tuil sait nous captiver en nous faisant découvrir les entrailles d’un système judiciaire qui met à nu la face la plus sombre qui peut sommeiller en chacun d’entre nous…

Le détachement de Jérémy Sebbane (Sable Polaire)

Plus d’info sur cette page

La couverture présente une cravate très graphique qui rappelerait presque le générique années 60 de la série Mad Men. Mais c’est un roman résolument contemporain que nous offre l’auteur qui s’inspire de son expérience auprès des élus et en cabinet ministériel pour nous présenter deux personnages, Maxime et Juliette.

Excercice du pouvoir, idéaux qui volent en éclats, brutalité politique, caste des énarques mais aussi communication, buzz médiatique pour Maxime, conseiller politique qui aspire à faire (re)connaître ses talents d’écrivain. Vie imaginaire et imaginée face à un monde réel décevant, mythomane devenue érotomane pour Juliette ; les deux trentenaires ‘adulescents’, amis d’enfance partagent une amitié amoureuse complexe, ils sont à la fois très différents et pourtant tellement complémentaires…

Le ton de départ avec son humour grinçant évolue au fil de la lecture, on se perd parfois en tant que lecteur tout autant que les personnages se perdent eux-mêmes et s’interrogent : doutes, crise d’identité, recherche et acceptation de soi… Jusqu’au moment où le ton devient beaucoup plus grave, où le réel rattrape toutes les vies rêvées pour finalement les transformer en cauchemar. Rien ne laisse présager au début de l’histoire, du dénouement final qui se prépare.

Un nouveau roman à découvrir de Jérémy Sebbane qui avait déjà su parfaitement mettre en abîme sa génération et les troubles qui l’habitent dans son premier roman ‘Après quoi on court‘ sorti en 2014 et dont on attend d’ailleurs l’adaptation au cinéma avec impatience !

Tu seras un homme, mon fils de Pierre Assouline (Gallimard)

Plus d’info sur cette page

C’est l’histoire d’un poème… À la veille de la Première Guerre mondiale, Louis Lambert, jeune professeur de lettres dans un lycée parisien, rencontre par hasard dans le sud de la France son auteur favori : Rudyard Kipling, le romancier adulé du Livre de la jungle et du fameux « If… » que les Français connaîtront bientôt sous le titre « Tu seras un homme, mon fils ». Louis Lambert, qui rêve depuis des années d’en donner lui-même la traduction idéale, tente d’obtenir l’autorisation de l’écrivain. Une amitié inattendue va naître entre les deux hommes, que la disparition de John, le fils de Kipling, mort au combat dans les tranchées, va brutalement modifier.

 

Apprendre et s’instruire

 

De l’autre côté de la machine. Voyage d’une scientifique au pays des algorithmes de Aurélie Jean (L’Observatoire)

Plus d’info sur cette page

De l’autre côté de la machine. Voyage d’une scientifique au pays des algorithmes est un ouvrage d’Aurélie Jean sorti aux Editions de L’Observatoire en novembre 2019 ; la chercheuse et cheffe d’entreprise développe des algorithmes appliqués à de nombreuses disciplines et enseigne l’algorithmie à l’Université.

Formée en France (Sorbonne Université, ENS, Mines ParisTech) et aux États-Unis (MIT), Aurélie Jean évolue dans un monde d’hommes et la scientifique œuvre depuis plusieurs années à la féminisation et diversification du domaine des sciences et de la tech. Son ouvrage pose des questions simples et apportent des réponses qui permettent de mieux comprendre l’importance des algorithmes, leur rôle dans l’intelligence artificielle, les enjeux, aussi bien dans les mondes virtuels que bien réels. Un ouvrage de vulgarisation particulièrement réussi à découvrir sans plus attendre !

Ce qui est sans être tout à fait de Etienne Klein (Actes Sud)

Plus d’info sur cette page

C’est un essai que nous vous proposons de découvrir dans cette Présentation Livre du Vendredi, Ce qui est sans être tout à fait – Essai sur le vide de Etienne Klein sorti chez Actes Sud l’année dernière.

Il y a des ouvrages qui nous font nous questionner sur des sujets dont on semble parfois très éloigné et qui sont finalement si proches. C’est ce que fait ici admirablement le physicien et philosophe des sciences, Étienne Klein dans cet ouvrage qui développe sa réflexion sur le vide (à distinguer du néant), de l’Antiquité à nos jours, en passant par la Renaissance. Il nous présente le vide, confronte ce qui le définit, le met en perspective pour mieux nous dévoiler son existence sans laquelle ‘tout’ ne serait finalement ‘rien’.

Un ouvrage passionnant, à la portée de tous ceux qui aiment réfléchir aux concepts qui font notre univers, celui qui nous entoure, partout et en tout temps. Une approche philosophique et poétique qui saura remplir un espace ‘vide’ dont vous vous rendrez compte, à la fin de votre lecture, qu’il ne l’était en réalité pas tant que ça !

Le Parfum du rouge et la Couleur du Z de Laurent Cohen (Odile Jacob)

Plus d’info sur cette page

C’est du côté des neurosciences, un sujet que nous avons déjà abordé à de nombreuses reprises dans nos colonnes (voir nos articles), que nous vous proposons d’aller dans cette Présentation Livre du Vendredi.

Le professeur de neurologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière-Paris-VI Laurent Cohen nous invite à découvrir le cerveau et son fonctionnement, non sans humour dans Le Parfum du rouge et la Couleur du Z, Le cerveau en 20 histoires vraies sorti en février dernier chez Odile Jacob.

Un nouvel ouvrage à découvrir sans plus attendre pour s’instruire et comprendre !

Louis Pasteur, le visionnaire de Maxime Schwartz et Annick Perrot (La Martinière)

Plus d’info sur cette page

En pleine crise sanitaire liée au coronavirus, cette Présentation Livre du Jour concerne un grand homme, Louis Pasteur.

Louis Pasteur, le visionnaire est en fait le catalogue officiel de l’exposition Pasteur, l’expérimentateur au Palais de la Découverte et édité aux Editions de La Martinière.

Il a été réalisé sous la direction de Maxime Schwartz, ancien élève de l’Ecole Polytechnique et chercheur, il a été directeur scientifique de l’Institut Pasteur, puis dès 1988 en devient le directeur général pour douze ans. Et d’Annick Perrot qui a été conservateur du musée Pasteur et du musée des applications de la recherche de 1982 à 2010.

Un très bel ouvrage qui offre l’opportunité de (re)découvrir le chercheur et ses travaux à l’heure où nous cherchons aujourd’hui, un moyen de neutraliser l’épidémie de Covid-19, notamment grâce à un vaccin salvateur…

Madame Einstein de Marie Benedict (10/18)

Plus d’info sur cette page

Pour cette Présentation Livre du Vendredi, c’est une femme méconnue que nous découvrons, Mileva Marić, épouse d’Albert Einstein dans Madame Einstein sorti en février 2019 chez 10/18.

L’auteure américaine Marie Benedict, avocate également diplômée d’histoire, a écrit plusieurs romans historiques sous pseudonyme avant de signer Madame Einstein de son vrai nom. Elle nous en dit plus sur le génie derrière le génie…

 

Récits

 

J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja (Belfond)

Plus d’info sur cette page

Avec J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi, l’auteur Yoan Smadja nous met en immersion dans un génocide qui a marqué le 20ème siècle autant par sa violence, inhérente à l’événement, que par la quasi indifférence et l’inaction qui ont permis aux massacres de se dérouler. Un premier roman poignant qui au travers de deux regards croisés, nous fait vivre de l’intérieur l’horreur et nous bouleverse tout en sachant garder cette humanité qui a tant manqué lors de cette guerre.

Les émotions sont fortes, la tension est palpable et grâce aux deux personnages principaux, Rose et Sacha, on (re)découvre un conflit au moment où tout bascule, sous des angles différents, vécus de manière différente et qui permettent d’avoir une vision d’ensemble de ce génocide. Entre journal intime et approche journalistique, Yoan Smadja, ancien humanitaire qui a oeuvré au Rwanda en 2006, ne choisit pas, il transmet l’essentiel dans ce très beau roman, marquant.

L’ouvrage est sorti chez Belfond l’année dernière. A ne pas manquer !

Pardon de Eve Ensler (Denoël)

Plus d’info sur cette page

C’est un livre très fort que nous vous proposons de découvrir dans cette Présentation Livre du Vendredi avec Pardon (Apology) de Eve Ensler sorti chez Denoël au début du mois de janvier.

La désormais célèbre auteure des Monologues du vagin nous livre dans ce récit un témoignage poignant sur une vie difficile qu’elle a malgré tout réussi à surmonter. A l’origine de sa souffrance, les abus sexuels de son père qui n’exprimera aucun regret et ne formulera aucune excuse…

13 ans à Paris en 1942 de Maurice Lustyk (L’harmattan)

Plus d’info sur cette page

« J’ai enfin décousu cette étoile jaune de mon blouson bleu, celui-là même que je portais depuis 1942. (…) Je l’avais portée pendant deux ans, deux mois, onze jours ! »

Dans ce livre, l’auteur raconte, avec sa gouaille de titi parisien, sa pudeur, mais aussi avec beaucoup de sobriété, son quotidien de gamin du Faubourg Saint-Antoine, pendant l’Occupation allemande. Doté d’une mémoire stupéfiante, il nous fait vivre au jour le jour les dénonciations, les rafles, toutes les lois antijuives et, surtout, l’arrestation de sa mère qui sera gazée à Auschwitz. Mais il nous parle aussi de ses copains qui lui resteront fidèles et qui l’aideront à traverser cette tragique période. Toute sa vie, très régulièrement, il retournera dans son quartier du XIIe arrondissement qu’il adorait.

War Doctor de David Nott (Editions de l’Observatoire)

Plus d’info sur cette page

Du siège de Sarajevo aux hôpitaux clandestins en Syrie, en passant par le Darfour, le Yémen ou l’Irak, le grand traumatologue et chirurgien vasculaire David Nott s’engage depuis plus de vingt-cinq ans aux côtés d’associations humanitaires pour tenter de sauver ceux et celles qui vivent chaque jour sous la menace des bombes. Ignorant le danger, sans garanties d’en sortir vivant, il opère hommes et femmes comme enfants, civils comme soldats, qu’importe leur camp, sans jamais faillir à sa mission : tenter de réparer les blessures et les horreurs que l’être humain s’inflige dans ces guerres déraisonnées. Sans relâche, David Nott repart à chaque mission au combat et tente de relever un défi plus grand encore : former les médecins d’aujourd’hui et de demain pour qu’ils puissent, à leur tour, redonner la vie et l’espérance sur les champs de bataille.

 

Evasion, Fantastique & Espace

 

Les Flammes de l’empire : L’Interdépendance, T2 de John Scalzi (L’Atalante)

Plus d’info sur cette page

On retrouve ici avec plaisir l’auteur dont nous avions chroniqué Imprésario du 3ème type en 2011, et que nous avons mentionné pour sa participation à l’ouvrage des Utopiales 2018.

Après Journal d’un AssaSynth T4 – Stratégie de sortie de Martha Wells sorti chez L’Atalante l’année dernière, retour chez l’éditeur avec Les Flammes de l’empire : L’Interdépendance, T2. A noter que le premier roman de « L’Interdépendance », L’Effondrement de l’empire, a reçu en 2018 le prix Locus de meilleur roman de science-fiction et a été finaliste du prix Hugo.

Pyramides de Romain Benassaya (Pocket)

Plus d’info sur cette page

2182. A bord d’arches géantes, les humains fuient une Terre sur le déclin. Leur destination ? Sinisyys, une autre planète bleue découverte aux confins du système Eridani. Parmi ceux qui rêvent de la rejoindre, Eric et Johanna. Or, après avoir émergé du sommeil cryogénique, ils comprennent qu’ils n’ont pas atteint Sinisyys mais une structure artificielle si grande que l’esprit humain ne réussit même pas à en imaginer les limites. Où sont-ils ? Comment sont-ils arrivés là ? Eric, Johanna, et les autres colons, parviendront-ils à percer le mystère de l’artéfact labyrinthique puis à faire repartir le Stern III vers sa destination initiale ? Pour cet échantillon d’humanité au bord de l’extinction, débute alors un compte à rebours au final incertain !

Le pépin de la reine Midasse de Jean-Philippe Depotte (Moutons électriques)

Plus d’info sur cette page

Juillet 1900. Marie-Antoinette – c’est décidé ! – ne restera pas toute sa vie la bonne de chambre d’un dandy japonais, aussi curieux soit-il avec ses histoires à faire peur et sa collection d’urnes à fantômes. Car bientôt s’ouvrira au pavillon des textiles, le Grand Défilé de l’Exposition universelle, autant dire une chance unique de prouver ses talents de couturière et de s’élever enfin par-dessus la misère des halles de Paris. Quel jeu se trame dans les coulisses du Grand Défilé ? Qui sont, par exemple, les sœurs van Eik, les sœurs siamoises que s’arrache le Tout Paris ? Et que transportent les rayons invisibles, par-dessus les têtes des parisiens, des expérimentations de la TSF du haut de la tour de mille pieds de l’ingénieur Eiffel ?

Les Six Cauchemars de Patrick Moran (Mnémos)

Plus d’info sur cette page

La Crécerelle est l’assassin la plus redoutée de son temps. Mais lorsque Mémoire – son ancienne amie et membre du Conseil des cités-États – la retrouve à la croisée des pistes du désert de Yobanda dans une auberge de caravaniers, la tueuse n’est plus que l’ombre d’elle-même. Mémoire lui propose de tuer cinq mages thaumaturges qui représentent une menace pour la sécurité et la cohésion des cités-États. En acceptant, la Crécerelle va replonger dans son passé, et éveiller des fantômes dont elle aurait préféré ne pas se souvenir. Mais Mémoire joue-t-elle vraiment franc-jeu ? Car après tout, la Crécerelle est elle aussi une thaumaturge et, de fait, une menace potentielle pour les cités-États. Qui, dans ce cas, est à sa poursuite ?

Cuits à point de Elodie Serrano (ActuSF)

Plus d’info sur cette page

Gauthier Guillet et Anna Cargali parcourent la France pour résoudre des mystères qui relèvent plus souvent d’arnaques que de véritables phénomènes surnaturels. Mais leur nouvelle affaire est d’un tout autre calibre : pourquoi la ville de Londres subit-elle une véritable canicule alors qu’on est en plein hiver et que le reste de l’Angleterre ploie sous la neige ? Se pourrait-il que cette fois des forces inexpliquées soient vraiment en jeu ?

 

Expériences, Humour

 

Courage, rions de Sophie de Villenoisy (Jean-Claude Lattès)

Plus d’info sur cette page

Un roman empreint d’humour et de tendresse qui raconte ces rencontres improbables qui vous changent à jamais, et révèlent le meilleur de vous-même.

Jean, cinquante-six ans et dessinateur de BD has been, est déprimé. Pour lui remonter le moral, sa femme lui off­re un stage de rigologie. Mais que croit Françoise ? Que le rire se trouve dans une pochette-surprise ou sur commande, dans un stage ? Et pourquoi pas à l’hôpital pendant qu’on y est ? Pourquoi pas, en eff­et ?

Le syndrome du selfie de Michele Borba (JCLattès)

Plus d’info sur cette page

Le manque d’empathie représente un véritable danger. Et les adolescents d’aujourd’hui ont 40 pour cent de moins d’empathie que les adolescents d’il y a trente ans. Ce manque affecte les performances scolaires des enfants et conduit au harcèlement. Il les pousse à davantage de triche scolaire et à moins de résilience.

 

Amours solitaires – Une petite éternité de Morgane Ortin (Albin Michel)

Plus d’info sur cette page

Sorti en octobre 2019 chez Albin Michel, Morgane Ortin a initié cet ouvrage en publiant (de manière anonyme) les messages d’amour qui lui étaient adressés puis ceux adressés à des internautes qui lui ont envoyés. A noter qu’un second ouvrage (Amours solitaires) donne suite aux premiers messages publiés dans Amours solitaires – Une petite éternité.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...