MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Hawa Sow & The Soul Seeders : l’Interview !

Hawa Sow & The Soul Seeders : l’Interview !

Et hop dans le cadre du MaXoE Festival, voici l’interview d’Hawa Soul & The Soul Seeders dont nous avions chroniqué l’album dans la Playlist MaXoE. Le groupe fait une soul léchée et il est dans notre Sélection Musique cette année !

L’interview

Tout d’abord, pourriez-vous donner quelques informations sur votre parcours à nos lecteurs ?

Bonjour, de manière individuelle, nous avons tous des parcours musicaux assez différents avec des styles musicaux éclectiques, mais qui se sont croisés pour des concerts Soul. La Soul est un point de ralliement. Hawa Sow & The Soul Seeders est né en 2016 de l’envie de faire plus que de se croiser : l’envie de créer un projet. Nous avons commencé par des concerts et sorti un EP en 2017. Notre actualité est la sortie de notre premier album le mois dernier…

Comment définiriez-vous votre musique ? Quelles sont vos influences ? Même si elles semblent assez évidentes 😉

Il y a évidemment des esthétiques musicales qui ont un impact direct. Nous pensons aux inventeurs de ce style, nous pensons à Otis Redding, Donny Hathaway, Ann Peebles et des plus contemporains comme Charles Bradley, Sharon Jones, Lee Fields… Nous sommes attentifs aussi aux productions de la nouvelle branche californienne de chez Daptone qu’est Penrose Records ou le label européen Record Kicks… On passe aussi du temps à écouter les propositions de Colemine Records…

Crédit photo – Thomas Geffrier

Cette soul a un passé glorieux. La vôtre est résolument moderne tout en restant ancrée dans les codes du genre, à mon goût. Comment définiriez-vous votre vision de la Soul ?

On aime considérer que par essence, la Soul est la musique qui touche l’âme. Notre esthétique est pleine des influences dont nous venons de parler et de toutes ces musiques qui nous ont touchés, procuré des émotions… Notre modernité vient certainement de cette idée que vous avancez : notre musique est ancrée. On aime bien l’idée du tournesol que nous voyons sur la pochette : il y a les racines et le tournesol se développe.

Vous avez invité Arnaud Fradin, le chanteur et guitariste de Malted Milk sur l’album. Est-ce qu’il y a une vraie mouvance soul/funk française ?

Oui… et non ! Disons que cette mouvance est un constat. Une analyse du paysage musical. Nous avons plutôt l’impression que la soul est une évidence, un besoin pour beaucoup d’artistes… Et Arnaud en est certainement un merveilleux représentant ! Nous sommes ravis de sa participation… C’était un peu fou pour nous de le solliciter !

À l’heure des municipales, auriez-vous une idée que l’on pourrait mettre en œuvre dans les villes pour faciliter les projets musicaux ? 

Installer une scène sur chaque rond-point… ? Plus sérieusement, nous avons l’impression que la réponse est dans la question : faciliter les projets musicaux. Un projet est un objet, un sujet porté par une ou plusieurs personnes avec l’idée de développer quelque chose… Faciliter l’accès aux ressources pourrait être une grande aide… Cela veut dire aussi créer, entretenir ces ressources. Quelle tristesse de traverser une ville où le théâtre n’a plus de régie…

Crédit photo – Thomas Geffrier

Le confinement a dû avoir un impact sur vos projets malheureusement, mais avez-vous exploité cette période pour créer ?

L’album est sorti le 15 mai et une grande partie de notre temps a été consacré à adapter cette sortie, gérer les reports ou annulations de concerts… Peut-être que cette période résonnera en nous dans quelque temps et produira de la musique…

Quels sont vos projets pour l’avenir. Une tournée ? Déjà un projet d’album ?  

Nous avons envie de semer des graines de Soul…

Pour finir, MaXoE est un média indépendant et pluriculturel, pas de frontières entre les BD, les livres, la musique, le cinéma ou les jeux vidéo. Parlez-nous un peu de vous : vous jouez à quoi ? Vous lisez quoi ? Vous regardez quoi ? Et bien sûr, vous écoutez quoi ? Et si vous aviez une ou plusieurs œuvres à conseiller à nos lecteurs ?

C’est cool MaXoE ! Il n’y a pas de gamers à proprement parler dans le groupe. Disons que certains accompagnent leurs enfants et qu’il s’agit de tentatives pour ne pas devenir has been… ou alors c’est leur excuse ! Pour la lecture, c’est un peu comme nos parcours musicaux… des univers différents… peut-être une mention spéciale avec « La Place » d’Annie Ernaux conseillé par Rebecca Manzoni pendant le confinement. Ce qu’on regarde ?! Les cuivres « The Brass Seeders » se sont mis à parler avec des codes et se donner des surnoms du Capitaine Haddock ! Le Bureau des Légendes semble être vraiment addictif ! Ce que nous écoutons : beaucoup de choses ! Pour ce qui est « estampillé Soul », il y a les influences citées plus haut : ce qui sort de chez Daptone et Penrose Records avec des groupes comme The Altons ou Thee Sacred Souls. On aime aussi le groupe australien Dojo Cuts, Naomi Shelton & the Gospel Queens. Nous pouvons citer le tout dernier album de Lady Wray, pour une Soul peut-être plus grand public. Et n’oublions pas le tout dernier grand soulman encore vivant et encore très productif et donc très actuel, Lee Fields ! Et pour une œuvre à conseiller : le mieux est certainement de rester curieux, de se laisser surprendre, de trouver des idées ici ou là et chez MaXoE !

Merci à Haw Sow & The Soul Seeders de nous avoir fait le plaisir de répondre à nos questions. N’oubliez pas de voter pour le Grand Prix des Lecteurs du MaXoE Festival. Pour mémoire, voici la page des votes musique !

 

Notre Chronique de leur album

MAKE IT HAPPEN – HAWA SOW & THE SOULS SEEDERS

5

Ces noms vous sont familiers ? Otis Redding, Wilson Pickett, Ray Charles, James Brown, Aretha franklin, Marvin Gaye. Oui tout le monde connaît mais est-ce que vous avez écouté leur musique, l’avez-vous aimée ? Si c’est le cas, si vous avez vibré aussi devant le film The Commitments, vous serez conquis par cet album. C’est de la soul à l’ancienne, respectueuse de la tradition mais aussi empreinte de modernité. Ecoutez Follow My Man pour voir. C’est dépouillé et inspiré, la voix est parfaite en tous points, le rythme, lent, donne envie de danser tout doucement, juste à l’écoute de ces notes aériennes. Et quand la section de cuivre entre, on ne peut pas se tromper, la vraie soul est encore vivante. J’ai beaucoup aimé aussi le clavier, à la fois présent et discret, il apporte cette petite touche délicate qui fait du bien. Et puis que dire de Yesterday. Le morceau invite le chanteur de Malted Milk (si vous ne connaissez pas, jetez vous sur les albums de ce groupe magique) pour un titre groove aux intonations printanières, propice au déconfinement. Bon on ne va pas tourner autour du pot : cet album sera dans la sélection du festival MaXoE. 

Soul – Le Tom Records – 15 mai 2020 – site officiel.


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...