Nous avons décidé sur MaXoE de vous proposer une série de dossiers sur DC Rebirth. Cet univers a débarqué en librairie et en kiosque, et il est parfois difficile pour les lecteurs de s’y retrouver. C’est une spécialité des comics de super-héros, Marvel arrive très bien aussi à brouiller les pistes pour le commun des mortels.  Un peu d’explications peut-être. L’idée avec Rebirth, c’est de donner un nouveau départ à toutes les séries de ... En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Joe Bel : l’interview du MaXoE Festival
Musique /
Joe Bel : l’interview du MaXoE Festival
Soul et sensibilité

Encore une interview dans le cadre du MaXoE Festival qui se prolonge un peu pour vous. Cette fois, c’est Joe Bel qui a accepté de nous répondre. 

JoeBelHitTheRoads-haut

MaXoE : Tout d’abord, pourriez-vous donner quelques informations sur votre parcours à nos lecteurs ?

Joe Bel : J’ai donné mon premier concert il y a trois ans à Lyon, après avoir arrêté mes études d’Histoire de l’Art. J’écrivais des chansons depuis longtemps mais je les gardais pour moi jusqu’à ce jour… Depuis, beaucoup de belles choses sont arrivées, comme la tournée avec Asaf Avidan, ou encore le tournage d’un long métrage avec Manu Payet et Audrey Lamy dans lequel je chante mes chansons. Et je n’ai pas arrêté de jouer et d’écrire.

 

JoeBelHitTheRoads-jaqDans le descriptif proposé sur votre site Web, il est question de famille éparpillée aux quatre coins du monde.  Cela a donc été déterminant dans votre approche de la musique ?

Oui, je pense que voyager et grandir avec des gens de cultures différentes m’a donné une ouverture d’esprit, une conscience de la liberté, du fait que tout est possible, que plein de façons de faire et de vivre existent.

 

Dans votre EP (notre chronique), Hit The Roads, on sent une culture soul. Pouvez-vous nous parler de vos influences ?

Je suis très sensible à la musique de Stevie Wonder et à ce mélange de sensibilité, de sincérité profonde et de puissance dans l’expression. C’est la vision que j’ai de ce qu’est la « soul », l’expression de l’âme, de ce qu’on est profondément. Mais je suis également très sensible à la « pop » anglaise de Paul Mc Cartney, et à cette culture de la mélodie, de la « chanson ». Ces deux branches de la musique qui me nourrissent, et je rajouterais la chaleur des rythmes afro et reggae, qui m’habitent aussi beaucoup.

 

Toujours à propos de cet EP. La signature est très acoustique, est-ce comme cela que vous voyez la musique ?

J’aime le coté brut de la guitare acoustique et des « vrais » instruments. Par exemple, il était important, indispensable pour moi que les batteries soient de vraies batteries, jouées par quelqu’un, et non des programmations, alors que c’est souvent plus simple de les programmer et d’avoir un son assez correct. Mais l’intention, la sensibilité de l’humain est indispensable pour moi, pour exprimer ce que j’ai à dire.

 

Vous écrivez, vous composez, vous jouez ? Racontez-nous un peu.

J’écris, je compose, pour tous les instruments, et je joue de la guitare et du piano. J’ai une vision assez globale quand j’écris une chanson, je ne m’arrete pas au texte ou à la mélodie. 

 

Quand sortira votre LP ? Pouvez-vous déjà nous parler de lui ?

Il sortira l’année prochaine. Il y aura des chansons très acoustiques, brutes, mais aussi d’autres très orchestrées. C’est cet équilibre que je recherche, j’ai ces deux envies en moi et je pense qu’elles sont complémentaires, et non opposées comme certains peuvent l’imaginer !

 

Pour finir, MaXoE est un média indépendant et pluri-culturel, pas de frontières entre les BD, les livres, la musique, le cinéma ou les jeux-vidéo. Parlez-nous un peu de vous : vous jouez à quoi ? Vous lisez quoi ? Vous regardez quoi ? Et bien sûr vous écoutez quoi ? Et si vous aviez une ou plusieurs oeuvres à conseiller à nos lecteurs ?

Je ne joue pas, je n’ai pas vraiment cette culture du jeu, même du jeu de société ! Mon jeu à moi c’est d’écrire, de chanter, de peindre, de dessiner. En ce moment je relis l’Insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera, un livre qui m’avait bouleversée il y a quelques années. J’aime bien revenir plusieurs fois sur les choses, les approfondir, comme dans ma musique. Je conseille de lire ce livre qui est un chef d’oeuvre de réflexion sur l’être.

En ce moment, j’écoute Flavia Coehlo, Fela Kuti, Moodoïd, King Crimson, et toujours Stevie Wonder…  

 

Merci à Joe Bel de s’être prêtée au jeu !