MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : The Blackberry Train (James Mc Cartney), Kill My Hipsta (Hipsta), …

La Playlist : The Blackberry Train (James Mc Cartney), Kill My Hipsta (Hipsta), Crazy Horse (Duplessy & The Violins Of The World)
Et Emma Daumas et After Marianne

Cette semaine, on vous propose du rock. Celui, bien foutu, de James Mc Cartney et celui, très original, de Hipsta. Si cela ne vous branche pas, il y a aussi de la World Music au programme. Et puis quelques news musicales, comme d’habitude. 

The Blackberry Train_Packshot2ndDec_3

 

Notre sélection d’albums : nos coups de coeur, notre préférence


The Blackberry Train_Packshot2ndDec_3The Blackberry Train – James Mc Cartney

4

 

Le fiston revient ! Et il nous sert ici une galette plutôt virile. Le rock est bien présent même s’il alterne avec une pop plus apaisée. Unicorn est un ouragan musical qui va vous scotcher c’est sûr. L’artiste y dépose une voix assez haut perchée qui n’est pas sans nous rappeler le chanteur de Placebo. Les riffs sont rageurs, assez pour envoyer encore plus d’énergie. Pfiou ça décoiffe. Mais James Mc Cartney est capable aussi de s’aventurer sur des routes plus douces comme sur Waterfall. Là il nous surprend encore et non pas par son énergie mais par sa grand maîtrise de la mélodie. C’est une magnifique chanson qui bénéficie, en sus, d’arrangements fins. Très fins. On retourne sur des choses rugueuses avec Paralysis. La pop se mêle au rock et la guitare nous livre même quelques intonations blues sur le solo. 

L’album nous offre ainsi un paysage pluriel. Mais le fil rouge, c’est cette énergie omniprésente d’un côté et ce grand talent dans la composition, dans l’élaboration des mélodies, de l’autre. Prayer le prouve. Ce morceau est magnifique, à tous égards. 

Y’a pas à dire, la relève est assurée ! Et même si parfois l’album emprunte des routes connues, il le fait plutôt très bien. 

Rock – Kobalt Digital Licensing – mai 2016 – http://www.jamesmccartney.com

 

Hipsta-jaqKill My Hipsta – Hipsta  

5

 

Une claque. Comme on aime en prendre de temps en temps. Voilà un rock terriblement moderne. Aux antipodes des sentiers battus, pas convenu pour un sou. Ce rock flirte avec la funk, avec l’électro et qu’est-ce qu’il le fait bien ! Ce mélange est vraiment intéressant. Les instruments sont mariés avec une belle habileté. La basse est profonde, la batterie est puissante et les distos vont bon train. Ajoutez à cela des claviers qui jouent avec l’électro et vous aurez saisi l’ambiance de cet album. L’énergie est très présente, sur chaque piste de cet EP. Mais surtout ce qui plaît, c’est la grande originalité des morceaux. On se laisse surprendre, vraiment. Hip Paranoïa est tout à fait représentatif de leur travail. Ca donne franchement envie de danser, de se bouger. Ces gens là ont le sens de la musique. On tient là un vrai nouveau talent. A surveiller de très près ! 

 

Rock – Kobalt Digital Licensing – février 2016 – http://www.hipsta.fr

 

Infos en Vrac : concerts, sorties, vidéos

Le nouvel EP d’Emma Daumas sortira le 27 mai prochain. Elle sera en concert aux Trois Baudets le 26 septembre. Allez hop le clip de présentation de l’EP. 

 

Le groupe After Marianne sortira son premier EP le 16 septembre 2016. En attendant, ils seront en concert le 31 mai au Réservoir. 

 

 

Albums en Vrac : quelques mots pour vous donner une idée

CrazyHorseDuplessy-jaqDans cette rubrique Album en Vrac, nous avons choisi de vous parler d’un album de World Music. Il s’agit de Crazy Horse (World Music – Absilone/Socadisc – mars 2016 – www.mathiasduplessy.comde Duplessy & The Violins Of The World. Mathias Duplessy est un explorateur, autant musical que géographique. Il arpente le monde à la recherche des talents. En 2009, il avait déjà fait le coup en réunissant trois vièles asiatiques. Il recommence cette fois avec un peu plus d’éclectisme. Il s’entoure ainsi d’une vièle er-hu, d’une autre scandinave et d’une troisième mongole. Lui, il maîtrise la guitare acoustique à la perfection. De perfection il est effectivement question ici. Les instruments nous livrent une partition sans anicroches. On part ainsi en voyage, vers le dépaysement. Alors on vous le dit, il faut aimer les grandes et longues chevauchées mélodiques, chevauchées qui pourraient en perdre certains. Ben oui, parfois cela manque un peu de diversité, c’est comme ça. Mais l’écoute est savoureuse, on prend vraiment du plaisir et puis c’est l’occasion de s’ouvrir à d’autres cultures musicales. 

 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...