MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > Festival MaXoE : la pré-sélection Musique septembre-octobre-novembre 2015

Festival MaXoE : la pré-sélection Musique septembre-octobre-novembre 2015
Les favoris de l'automne

Voici notre deuxième pré-sélection pour le festival dans la catégorie musique. Histoire de vous faire une idée avant le festival.

Lemar-haut

Commençons par la catégorie ChansonLaurent Lamarca nous a proposé un EP tout en Borderlune-jaqdélicatesse. Borderlune est un petit bijou très agréable à écouter. Notre article est ici : « Une approche acoustique fine, une guitare aux pickings aériens. Le chanteur a un rien de fragilité dans la voix, ce qui fait fait transparaître une belle émotion. ». 

Côté Rock, vous pouvez jeter une oreille sur I Don’t Trust You des No Money Kids. « Saignant. Saignant et goûteux. Du rock sans concessions, voilà ce que nous proposent les No Money Kids » ou encore « un riff ravageur, entre blues et rock et un groupe qui envoie juste derrière. Qu’est-ce que çaLukePornographie-jaq fait du bien ». Voilà ce que vous pouvez lire dans notre chronique. Dans le genre saignant, il y a aussi Luke qui revient fort avec son nouvel album Pornographie. Voilà ce que l’on lire dans notre critique : « cet album est un petit bijou du rock français. Les guitares sont fantastiques, les solos sont hargneux et la voix porte un message sacrément bien foutu. Que dire d’autre ? « . Toujours dans le rock, on a beaucoup aimé le coffret spécial sur Matmatah. Cela s’appelle Antaology et cela regroupe des titres connus et des inédits. Ca fait toujours du bien de les écouter : « Ce rock est bon, qu’est-ce qu’il est bon. Les deux CD nous permettent de bien mesurer l’ampleur de leur talent et leurs particularités. ». Lisez ce que l’on en pense

L’automne nous a proposé du Jazz aussi. Celui de Cécile McLorin Salvant. Cela s’appelle For One To Love et c’est très bien foutu. Du jazz classique dans la composition du groupe mais terriblement séducteur et original sur le fond : « les instruments s’en donnent à coeur joie, faisant quelques escapades solo qui sont toujours au service de l’ensemble. Bref, c’est du travail d’orfèvre. ».  Tous les détails sont dans notre playlist

Continuons dans le genre avec la si belle trompette d’Ibrahim Maalouf. Son album Red & Black Light est original, ce jazz est audacieux, complexe, sauvage : « on pense évidemment à la fusionRedAndBlackLightMaalouf-jaq Jazz-Rock mais cela va bien au-delà. On se laisse emporter par un flot déchaîné, la guitare livre un solo incroyable, la trompette va chercher une improvisation effrontée et la batterie nous parle de ses syncopes. ». 

Enfin, parlons un peu de la Soul de Lemar. Son album The Letter propose un savant mélange de reprises et de morceaux inédits : « Le travail est respectueux des morceaux originaux et en même temps on a l’impression de les écouter pour la première fois. Les arrangements ciselés mettent la magnifique voix de Lemar en valeur. « . Notre chronique est

Finissons avec du Hip-Hop. Celui de TUMI & Chinese Man et de leur album The Journey. Voilà ce que l’on en dit dans notre chronique : « la basse est très présente, idéale pour poser le socle propice aux samples justement. La voix s’en donne aussi à coeur joie. Un vent de fraîcheur souffle sur ce Hip Hop. On se laisse emmener dans ce voyage, savoureux si vous êtes sensibles au rap, bien sûr. « 


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Les films, vous les regardez de préférence...





Loading ... Loading ...