Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : The Craftmen Club, Femi Kuti, Laurel, Pale Grey
Musique /
La Playlist : The Craftmen Club, Femi Kuti, Laurel, Pale Grey
Ténèbres et lumière

Une playlist entre rock et jazz. J’ai aimé le rock sombre de The Craftmen Club. Et puis pour aller vers la lumière, j’ai écouté la musique Jazz de Femi Kuti. 

Notre sélection d’albums : nos coups de coeur, notre préférence

Colores – The Craftmen Club

4

Du Rock pur et dur. Comme je l’aime. Une formation épurée avec des guitares, une basse, une batterie et basta ! La voix est retenue, un peu en arrière des instruments et pourtant le message est clairement énoncé. Tout cela s’équilibre vraiment bien. Il n’y a qu’eux pour livrer une chanson appelée Love qui possède un riff aussi acéré et une voix aussi peu amoureuse que cela. Voilà ce que j’appelle du Rock. J’ai beaucoup aimé aussi Last Trip. Les consonances nous font sérieusement penser à la pop anglaise la plus aboutie. En tout cas, cet album est assez sombre, mais pas de cette noirceur qui plombe le moral, non. Simplement sombre et bourré d’énergie. Ainsi, même Le Lac qui surfe sur un tempo plus lent est convaincu et convaincant de bout en bout. C’est le quatrième album du groupe français et il est mûr à souhait. A écouter, évidemment. 

Rock – Upton Park – novembre 2017 – site officiel

 

 

Albums en Vrac : quelques mots pour vous donner une idée

Il y a aussi le jazz teinté de World Music de Femi Kuti (Jazz, World – Knitting Factory Records – février 2018 – site officiel – 3). On retrouve les influences de ce musicien que l’on connaît bien. Les percussions africaines doublées d’une basse particulièrement bondissante se mêlent aux cuivres et aux bois en tout genre. Le rythme est très souvent soutenu faisant de cette galette un support idéal pour se déhancher sur le sable fin d’une plage ensoleillée. L’art de Femi Kuti est intact, il allie avec aisance ce jazz africain en y insérant ce qu’il faut de funk. Attention toutefois, si vous n’êtes pas sensibles à la musique du berceau de l’Humanité, vous serez probablement hermétique à cette musique car les influences traditionnelles prédominent dans chaque piste. Et puis le rythme trop épileptique m’a rebuté sur certaines pistes, il est parfois un peu trop obsédant à mon goût, trop gimmick répété. Il n’en reste pas moins que cet album vaut le détour. 

 

Infos en Vrac : concerts, sorties, vidéos

Laurel 

Son album sort le 24 août chez PIAS. 

 

Un nouveau clip pour Pale Grey

Nous vous avons proposé une chronique de l’album.