MaXoE > RAMA > Dossiers > Musique > La Playlist : Free (Guillaume Perret), Jacques Brel, The Growlers, Dirty Projectors, Bloum
Musique /
La Playlist : Free (Guillaume Perret), Jacques Brel, The Growlers, Dirty Projectors, Bloum
Encore une bonne dose de jazz

Jazz et chanson cette semaine. Le jazz de Guillaume Perret, surprenant, déroutant. La chanson de Jacques Brel, de retour dans une collection sur la chanson française. 

guillaume-perret-haut

 

 

Notre sélection d’albums : nos coups de coeur, notre préférence

 


guillaume-perret-jaqFree – Guillaume Perret

5

 

Encore un explorateur. Décidément la scène jazz nous renvoie des choses incroyables en ce moment. Après Ibrahim Maalouf (notre playlist de la semaine dernière), après Pierre Bertrand et Samy Thiébault (notre playlist d’il y a deux semaines), voici venir Guillaume Perret qui a d’ailleurs déjà assuré la première partie d’Ibrahim Maalouf. Il nous livre ici un album plein de disparités, d’aspérités, autant d’accroches pour les oreilles. Il dit lui-même qu’il a souhaité le vivre comme une musique de film, riche de nombreux paysages et de fréquents rebondissements. Il explore comme je le disais plus haut, il explore sans compter, quitte à nous déboussoler, à nous perturber. Inside Song en est une preuve vivante. Le sax, ah oui pardon j’ai oublié de vous dire que son instrument de prédilection c’est le saxophone, se promène sur des nappes électro entêtantes mais jamais dérangeantes. Cosmonaut propose une vision plus planante du jazz, plus sombre aussi. Car oui c’est bien le propos de l’artiste, proposer plusieurs approches, totalement libres de ce que peut être le jazz. Il affirme que celui-ci ne peut s’apparenter à un style, mais ça on en était déjà persuadés. 

Un dernier détail, il est seul sur cet album. Encore un défi, celui de se passer d’un groupe, histoire de se mettre en difficulté. Il utilise alors, comme il le fait sur scène, un appareillage complexe lui permettant de donner tous les sons à son instrument. Mais vraiment tous. Amusant et déroutant, vous ne serez pas indifférents. 

Une narration délicieuse, un moment de liberté, effectivement. Allez hop, dans le panier ! 

Il sera en concert le 14 octobre à la Cigale. Parmi d’autres dates. 

Rock, jazz, électro – Kakoum Records – 23 septembre 2016 – site officiel

 

 

Infos en Vrac : concerts, sorties, vidéos

Avant l’arrivée de l’album vendredi, The Growlers continuent de dévoiler les nouvelles pistes empruntées sur cet album. City Club sortira donc le 30 septembre et voici un nouvel extrait appelé Night Ride. The Growlers seront en concert le 17 Novembre au Cabaret Sauvage, Paris.

 

Dirty Projectors sort un nouveau titre appelé Keep Your Name ! C’est le premier morceau qu’ils dévoilent depuis leur album Swing Lo Magellan en 2012. Ecoutez, c’est pas commun. 

 

Et voici le dernier clip de Bloum. Ca s’appelle Welcome to The Light. 

 

Albums en Vrac : quelques mots pour vous donner une idée

brel-collection-lemonde-jaqParlons, cette semaine, d’une collection. Le genre de collection qu’on trouve chez le buraliste. Celle-ci est parrainée par Le Monde et Telerama. Il s’agit de rendre hommage à la chanson française, aux grands classiques. Ce premier numéro s’attarde sur Jacques Brel (Chanson – Universal Music – août 2016 – http://www.lesgeantsdelachanson.com). Ben oui, une valeur sûre. Il propose 20 chansons de l’artiste pour 3,99 euros. Vous le savez cela ne va pas rester comme cela, les numéros suivants sont encore vendus à un prix très compétitif et ensuite on passe à 11,99 euros l’unité. On nous annonce 50 CD. Tout ce que l’on peut vous dire, c’est que le soin est bel et bien là. Le CD est accompagné d’un livret cartonné de très belle facture, contenant de multiples textes sur l’artiste, sur ses chansons, sur sa vie quoi ! On vous invite d’ailleurs à lire l’article sur Amsterdam. Chanson très populaire et pourtant peu aimée de l’artiste lui-même. C’est donc un plaisir d’explorer la vie de l’artiste, de découvrir des détails qui nous avaient échappé. A lire tout en écoutant ces 20 magnifiques chansons. En bref, cette collection commence plutôt bien !