MaXoE Festival 2019MaXoE Festival 2019 MaXoE Festival 2019
Voici un nouveau Concours Comics du MaXoE Festival et aujourd’hui nous allons du côté de Delcourt en vous proposant de gagner chaque jour pendant 5 jours (à partir d’aujourd’hui jusqu’au dimanche 30 juin 2019, 23:59) un exemplaire de Slots de Dan Panosian ! Pour participer, vous devez répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
Nous vous avons déjà proposé plusieurs Concours Jeux Vidéo sur consoles pendant cette édition 2019 du MaXoE Festival, place aux joueurs sur PC ! A partir d’aujourd’hui et jusqu’au jeudi 27 juin 2019 à minuit, nous vous proposons de gagner chaque jour une clé PC Steam pour jouer à Vampyr, le jeu de Focus Interactive développé par Dontnod. Et c’est sur cette page que cela se passe 🙂 En savoir plus !
Vous aimez les Comics ? Et bien cela tombe bien, nous aussi ! Avec notre partenaire Urban Comics, et dans le cadre du MaXoE Festival, nous vous proposons de gagner chaque jour à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 juin 2019 minuit, 1 exemplaire de Clark Kent : Superman T0 ! Pour cela, rien de plus simple, il vous suffit de répondre correctement aux questions qui vous sont posées sur cette page ! 🙂 En savoir plus !
MaXoE > RAMA > Dossiers > Télé / Séries > MaXoE Festival 2018 – Le gagnant Catégorie Séries TV : The Handmaid’s Tale
Télé / Séries / /
MaXoE Festival 2018 – Le gagnant Catégorie Séries TV : The Handmaid’s Tale
Dystopie quand tu nous tiens

Les votes furent serrés – en témoignent les résultats disponibles ici – mais c’est finalement une dystopie qui l’emporte. Pile dans le thème de notre fil rouge pour ce MaXoE Festival 5e du nom !

Si vous ne connaissez pas encore notre série gagnante cette année – The Handmaid’s Tale – sachez que sa saison 2 est actuellement en cours de diffusion sur la chaîne OCS, tandis que la saison 1 est disponible en replay. Cette dystopie l’emporte d’une courte tête face à une autre dystopie, la série Altered Carbon (au coude à coude avec Game of Thrones pour la médaille d’argent). Mais à tout seigneur tout honneur, place à la série gagnante de cette année :

« Comme le disait Simone de Beauvoir : « N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. »

Focus dystopie oblige, difficile de passer à côté de la série The Handmaid’s Taledurant ce MaXoE Festival. Adaptée du roman de Margaret Atwood de 1985, l’histoire se déroule dans un futur proche. Un futur où les pollutions environnementales et les maladies sexuellement transmissibles ont entraîné une très forte de baisse de la fécondité. Une secte politico-religieuse, « Les Fils de Jacob », a profité de cette situation pour prendre le pouvoir et mettre en place une société totalitaire baptisée « République de Gilead ». Les dissidents, les homosexuels et les prêtres catholiques y sont condamnés à mort. Mais ce qui est au cœur de la doctrine de cette société est la nouvelle façon d’envisager les relations hommes/femmes, obéissant à des règles très strictes. Tandis que les hommes sont en charge du pouvoir à tous les niveaux, les femmes ont été démises de leur statut de citoyenne (ne pouvant plus travailler, posséder d’argent, être propriétaire ou lire) et divisées en trois catégories : les Épouses, qui sont les femmes des dirigeants ; Les Marthas, qui gèrent l’entretien des maisonnées ; et les Servantes Écarlates, qui – choisies pour leur fécondité – servent uniquement à la reproduction.

Ce qui fait la force de cette série est qu’elle ne s’attache pas uniquement à dépeindre la société totalitaire dans laquelle évoluent les Servantes Écarlates. Son propos va plus loin puisqu’il démontre également comment, légalement, les libertés se sont peu à peu effacées et ont été sacrifiées sur l’autel de la sécurité. Plus qu’un thriller terrifiant et qu’un avertissement contre les dérives conservatrices de nos sociétés, The Handmaid’s Tale est également un appel à profiter de la vie. Un appel à aimer librement. Un appel à désirer sans entraves. Servie par des prestations aussi glaçantes que brillantes (Elisabeth Moss en tête), cette série rappelle avec une cruelle acuité que la dérive autoritaire est encore possible. »

The Handmaid’s Tale, créé par Bruce Miller. Avec Elisabeth Moss, Joseph Fiennes, Yvonne Strahovski, Alexis Bledel, Max Minghella, Ann Dowd, … (Deux saisons, la seconde est actuellement en cours de diffusion sur OCS)