A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
Calendrier de l'Avent MaXoE - Voir toutes les idées cadeaux !
MaXoE > TECH > Dossiers > Hi-Tech > L’Instant Star Wars : Notre avis sur les drones Propel Star Wars
Hi-Tech / Toys / Figurines / /
L’Instant Star Wars : Notre avis sur les drones Propel Star Wars
Comme en vrai !

Nous avons eu la chance de pouvoir tester deux drones Propel Star Wars. Ces drones sont des jouets certes mais plutôt des jouets élaborés, car leurs capacités et leur pilotage ne les destinent pas aux plus jeunes d’entre nous.

Bon, sachez d’abord que la gamme de drones Star Wars propose trois modèles pour l’instant. Le T-65 X-wing Starfighter, le TIE Advanced x1 de Dark Vador et le 74-Z speeder bike sont ainsi les premiers à paraître. Côté spécifications techniques du constructeur, on nous annonce 50 km/h de vitesse de pointe tout de même et la techno Li-Fi (c’est de la communication sans fil basée sur la lumière). On nous vante aussi des innovations assez impressionnantes comme le mode d’entrainement qui limite le vol pour les débutants mais aussi un système de propulsion permettant d’être en inversé et de réaliser des tonneaux barriqués. C’est une manoeuvre qui ne fait pas tourner l’avion autour de son propre axe mais comme s’il suivait le périmètre d’un cercle imaginaire. Allez on en profite pour voir la vidéo officielle. 

 

Et maintenant voyons ce que nous en pensons.

Les finitions 

Propel nous annonce des vaisseaux faits-main et bien on veut bien les croire. Il faut dire que le prix de 199 euros nous pousse à être un peu exigeants. Il faut donc bien le reconnaître, les modèles sont magnifiques, franchement. Nous avons pu tester le X-Wing et le Speeder, ils sont clairement fidèles aux originaux. 

Mais avant d’arriver aux jouets, il y a l’emballage et on peut dire qu’ils savent les faire chez Propel. Les boites sont très belles et elles sont fermées avec deux sceaux du plus bel effet. Et puis quand on ouvre la boîte, le drone est sous un abri de plastique faisant penser à du verre. Là une musique se lance, en rapport avec le drone, et agrémentée de bruitages très réussis. Ce qui impressionne, c’est le volume et la qualité sonore. Bluffant ! 

A l’intérieur, tout est minutieusement rangé. C’est du sérieux.

 

Le pilotage 

Pfiouu pas facile le premier contact. Mais avant de vous présenter cet aspect, revenons sur la manette. Elle témoigne encore de la qualité d’ensemble de ces drones. Plutôt massive, elle tient bien en main. Elle possède deux sticks analogiques, quatre gâchettes, des Leds dans tous les sens et un haut-parleur qui envoie du lourd dès qu’on allume la bête. Les fans seront décidément comblés. Les bruitages et musiques sont parfaits et vous pouvez choisir le volume et la piste que vous voulez. Il y a aussi un point d’attache pour pouvoir attacher le contrôleur à votre cou. Pour vous donner un ordre de grandeur du degré de finition, sur le côté on peut voir une espèce de stick bien positionné dans son logement. C’est tout simplement un mini-tournevis permettant d’ouvrir le compartiment à piles.

Sur le dessus il y a aussi un clapet pour loger votre téléphone mobile, nous en reparlerons un peu loin dans cet article. 

Parlons donc un peu du pilotage. Le stick gauche permet de jouer sur l’altitude et la direction de votre engin. Le droit permet de le faire avancer ou reculer mais aussi de lui faire faire un mouvement latéral. A vous de combiner tout cela pour en faire ce que vous voulez. Les sensations sont excellentes, le drone est très réactif, le plaisir est immédiat. Enfin immédiat, pas tout à fait. Si vous n’avez jamais piloté de drone (comme moi, la honte), il va vous falloir un petit temps d’adaptation car ces petites bestioles sont un peu sauvages et c’est tant mieux car le plaisir est dans cet apprentissage et leur impétuosité rend le challenge encore plus savoureux. Quel plaisir une fois que l’on maîtrise la bête, les airs sont alors à vous. Rassurez-vous, au début vous pourrez utiliser un mode qui crée un sorte de bulle virtuelle autour de votre vaisseau, il ne risque alors pas de s’écraser. Il y a aussi une cage en plastique que l’on peut positionner sous le drone et autour des hélices pour limiter la casse en cas de crash. Et une fois que vous maîtrisez tout cela, à vous les tonneaux endiablés. 

Allez hop une vidéo maison :

 

Les affrontements

 

Au-délà de faire mumuse tout seul, vous pouvez aussi organiser des combats entre drones. Pour cela, c’est simple, ils utilisent une techno réseau appelée Li-Fi. En substance cela permet de communiquer en utilisant la lumière et l’intérêt c’est un aspect temps réel tout à fait agréable. Vous voilà donc à organiser de vrai dogfights dans l’esprit Star Wars. Et pour compter les points rien de tel que l’application que vous pouvez télécharger sur votre mobile. Celle-ci vous permet aussi d’ailleurs de vous entrainer virtuellement grâce à un lien direct entre la manette et le mobile. Le plaisir est vraiment présent. 

 

A l’heure du bilan, on peut dire que c’est une réussite assez totale. La finition et la maniabilité sont deux arguments phares de ces drones. Les fans vont craquer, c’est sûr. Du côté des affrontements, la techno utilisée est diablement efficace. On peut leur reprocher un poids trop faible ce qui les rend sensibles au vent en extérieur mais ce poids est aussi un atout dans leur mobilité. Bref, du tout bon.