MaXoE > GAMES > Tests > Xbox360 > Dust : l’ombre d’un doute

Dust : l’ombre d’un doute

NOTE DE MaXoE
3 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le Microsoft Dream.Build.Play Challenge 2009 a permis au petit studio Humble Hearts d'être distribué sur le XBLA avec Microsoft pour éditeur. 3 ans plus tard, leur création trouve le chemin de nos machines, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne laissera personne indifférent.

Dust. Voilà un jeu qui aura été particulièrement compliqué à tester, et surtout à noter.

Lorsqu’on le lance pour la première fois, on découvre, pour commencer, un jeu d’une beauté incroyable. Que les décors soient lumineux ou ténébreux, débordant de couleurs ou au contraire jouant sur de sublimes clair-obscurs, l’impression d’évoluer dans un dessin animé de premier plan saute littéralement aux yeux. Puis viennent les dialogues, bien doublés, les musiques, envoutantes.

On découvre alors Dust. Comme tous les héros de jeux dont les scénaristes n’ont pas envie de se fouler, Dust est amnésique. Vous voulez devenir riche? Devenez neurologue pour héros de jeux vidéo. Notre sympathique lapin, extrêmement charismatique curieusement, entreprend alors de retrouver la mémoire, accompagné par une épée aussi légendaire que bavarde (Pip, mais en mieux), et par une mascotte volante qui réussit l’exploit de plus en plus rare d’apporter une dimension comique sans être rapidement lourdingue. Et heureusement, du reste, car à mesure que le jeu avance, on s’aperçoit que malgré les lapins humanoïdes et les blagues de la bestiole volante, le jeu est noir, un peu triste, parfois glauque. Certes, des clins d’œil à la scène indépendante ou au jeu vidéo en général adviennent de temps à autre mais le jeu, en partie grâce à sa réalisation somptueuse et à ses jeux de lumière renversants, exhale une mélancolie troublante, et on ne peut dès lors que qu’applaudir à tout rompre le travail des créateurs du jeu, qui ont donné à un jeu du Live une qualité technique très supérieure à à peu près tout ce qui est proposé dans le commerce.

 

 

On commence alors à jouer. La ressemblance esthétique nous avait déjà frappé, mais le gameplay suit : nous sommes dans un jeu largement inspiré de Muramasa, le jeu indispensable de la Wii, mais qui aurait absorbé Castlevania ou Métroïd. Ainsi, chaque zone que l’on explore regorge d’embranchements, de passages secrets, et les joueurs les plus acharnés passeront un temps fou à révéler 100% de la carte, allant jusqu’à revenir régulièrement dans des zones traversées il y a longtemps pour trouver de nouveaux chemins grâce à de nouvelles aptitudes physiques.

Quant au fond du jeu, il s’agit d’occire des grappes d’ennemis, Dust étant certes plein de style mais aussi un gros bourrin. Seulement, là où Muramasa avait un inventaire pléthorique et des armes et techniques évolutives, Dust n’évolue pas. Du tout. Une erreur, à mon avis, impardonnable pour ce qui reste quand même un hack’n slash. Ce seront toujours les mêmes combos, du début à la fin, et la même arme. En revanche, Dust pourra collecter des matériaux pour construire de nouvelles pièces d’armure. Pas besoin, du reste, de les collecter. Il en suffira d’un que l’on ira revendre à l’échoppe, laquelle pourra ensuite vous en proposer par tonneaux entiers.

Vous imaginez sans peine le problème : avec un artisanat sympathique mais pas difficile, des matières premières que l’on peut acheter, et des combos qui ne bougent pas, le jeu tourne vite en rond, d’autant que vous trouverez rapidement un combo dévastateur qui vous permettra de traverser les ennemis comme s’il s’agissait de feuilles de papier, même en difficile…

De même, comment expliquer que les niveaux de Dust ne lui apportent que des bonus d’attaque, de défense, de points de vie, ou autres? D’une part, proposer des compétences aurait été bienvenu, et d’autre part en poussant son attaque massivement et un peu sa défense, on traversera le jeu sans aucune difficulté, quel que soit le mode choisi, et avec ou sans la combo évoquée plus haut.

Et c’est dommage. Dommage car Dust a tout pour plaire : un univers séduisant, de larges emprunts aux RPG via des quêtes majeures et secondaires, un casting attachant, une réalisation technique proche de la perfection (pas le moindre ralentissement à se mettre sous la dent même avec des marées de monstres!), un bestiaire sympathique, une météo dynamique aux effets sublimes et j’en passe. Mais hélas, l’ensemble est durement handicapé par un gameplay inerte, qui ne correspond en rien à l’envie et la générosité de tous les autres éléments du jeu.

NOTE MaXoE
3 / 5
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Qu'il est difficile de noter un jeu comme celui-là. Le fond, c'est à dire le gameplay, est raté. Pas assez d'évolution, on tourne vite en rond. Le jeu est trop simple, mal équilibré. Et pourtant, Microsoft ne s'est pas trompé en sentant le potentiel de ce titre et en le plaçant en fin de son Summer of Arcade. Car Dust a une saveur particulière, pour ceux qui apprécieront davantage l'univers et l'exploration que les combats. Il peut même se révéler une promenade enchanteresse, et ne donne qu'une envie : voir le studio faire d'autres jeux, plus aboutis, plus complets. Néanmoins, en l'état actuel des choses, nous notons un hack'n slash. Alors on a envie de lui mettre 5, d'applaudir la réalisation. On aurait envie d'oublier tout ce qui cloche. Mais il est raté.
ON A AIMÉ !
- Les graphismes, à couper le souffle
- L'ambiance sonore
- Le casting (personnages et doublages)
- Un univers faussement souriant.
- Le syndrome Castlevania
- Dust a un style incroyable
- L'artisanat
ON A MOINS AIMÉ...
- Un gameplay que l'on apprend en 5 minutes et qui n'évolue plus
- Comment peut-on en 2012 faire un jeu dans lequel UN combo assure de finir le jeu sans difficulté?
- Encore un amnésique...
Dust : An Elysian Tail
Editeur : Microsoft
Développeur : Humble Games
Genre : Hack'n slash
Support(s) : Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 15/08/2012

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...