MaXoE > GAMES > Tests > PC > Retour sur Tropico 5 : dictateur si je veux !

Retour sur Tropico 5 : dictateur si je veux !
L'avis d'un néophyte

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ce n'est pas la première fois qu'on vous parle de Tropico 5 sur MaXoE mais cette fois il s'agit de jeter un oeil sur la version Xbox 360. Aux manettes : votre serviteur qui découvre la licence (oui je sais j'ai honte) et qui vous offre donc une vision fraîche et innocente du titre. Enfin, je vais essayer. En avant pour les îles et la corruption.
tropico5-haut

 

tropico5-jaqVous ne connaissez peut-être pas cette licence. Il s’agit d’un jeu de gestion qui vous met dans la peau d’El Presidente. Ambiance Caraïbes oblige, vous devez gérer une île paradisiaque, la faire prospérer économiquement et vous assurer que vos habitants vous sont favorables. Bon cela ressemble à du Sim City ça ! Oui mais Tropico c’est un peu différent : vous allez utiliser tous les moyens d’une république bananière pour arriver à vos fins. Imposez les habitants, corrompez les partenaires, négociez avec des contrebandiers, construisez votre compte en Suisse, tout un attirail des plus contestables. Alors évidemment vous aurez aussi des choses plus classiques comme les progrès technologiques ou les avancées en recherche. 

Nous vous avons déjà proposé un test du jeu. Notre journaliste est un habitué de la série, il nous a donc livré un test d’expert, mettant en avant les avancées de ce 5ème opus. Pour ce test de la version Xbox 360, je vous propose un test de néophyte. Cela permet d’avoir un éclairage nouveau pour tous ceux qui n’auraient jamais touché à la licence, ce qui est mon cas. 

Tropico5-2 

Construire, développer

Vous aurez la main sur tout. Sur l’impôt bien sûr mais aussi sur les permis de construire, sur les fonds d’aide ou encore les rations supplémentaires. A vous la politique de recherche aussi. Investissez dans les technologies permettant d’accéder au sommet : construisez des casernes, des ambassades, des centrales électriques, des banques, des usines de voiture. Favorisez ou non l’émergence d’Internet du tourisme ou encore de l’aviation. Décidez de la politique d’export des matières produites dans votre dictature. Bref, tout est dans vos mains. A tel point qu’il faut aussi définir la constitution. Et puis, pour mettre en oeuvre une politique, il vous faut, bien évidemment, des indicateurs socio-économiques. Là encore c’est très bien fait : surveillez l’état de l’économie, la satisfaction de vos gens, l’évolution de votre population, …

Tout cela donne le vertige au début mais le soft est plutôt bien fait pour les débutants, il est aisé de s’y mettre et de, petit à petit, en maîtriser les rouages divers. 

Tropico5-1

Alors la morale n’est jamais sauve dans ce jeu. Sélectionnez un bâtiment pour voir. Vous pourrez agir sur les habitants du lieu en les soudoyant, pour qu’ils adhèrent à votre politique, par exemple. Et puis si le coeur vous en dit, expulsez-les pour récupérer leur bien. Enfin, la classe de la classe, vous pouvez les discréditer. Sympa non ? 

Il faut bien l’avouer, on prend beaucoup de plaisir à faire de la gestion dans ce contexte si particulier.  C’est amusant d’agir sur tous ces paramètres avec cette sensation d’être dans le mauvais camp. Les mécaniques de jeu sont bien foutues. On est rapidement happés par le temps, par les contraintes économiques, par la pression des partenaires extérieurs. Bref, on s’éclate si on aime ce type de gameplay.  

 

Campagne et multi

Dans le mode campagne, vous démarrez gouverneur d’une île. Il va falloir la faire prospérer et, à terme, proclamer son indépendance pour votre propre gloire. Et tout cela dans un délai limité, celui des élections que vous pourrez essayer de truquer bien sûr. Au fur et à mesure que le temps avance, on vous propose de changer de période historique car vos débuts vous les faites en 1800, puis vous entrez dans la période de la deuxième guerre mondiale avant d’aborder la guerre froide et notre époque contemporaine. A chaque fois, vous devrez tenir compte de vos alliés, de vos ennemis ou des neutres. Essayez de ne pas trop déplaire aux uns et aux autres pour pouvoir assurer un avenir à votre pays. Dans les débuts, il faudra plaire à la couronne espagnole qui vous finance le temps de créer un mouvement indépendantiste en local. Dès que c’est possible, proclamez votre indépendance et poursuivez le développement de votre république. Vous l’avez compris, non seulement il faut gérer des immeubles, des ressources mais il faut aussi faire de la politique. 

Cette campagne apporte suffisamment d’éléments pour maintenir la pression. Sympa. 

Il y a aussi un mode multi dans le jeu, c’est une nouveauté. On peut se mettre à deux pour faire prospérer notre île ou s’opposer à un internaute histoire de lui pourrir la vie. Dans un cas comme dans l’autre, on s’amuse beaucoup et ces modes sont un vrai plus en temps de jeu. 

 

Et sur console ? 

Les contrôles à la manette ne sont pas toujours adaptés à ce type de jeu. On pouvait craindre le pire  du coup. Mais voilà, les développeurs ont su optimiser l’usage du pad. Les sticks permettent une navigation aisée et les gâchettes déclenchent des menus faciles à manipuler. Oui ce n’est pas aussi facile qu’avec une souris mais franchement c’est tout à fait jouable.  

Graphiquement c’est pas mal. Enfin, ce n’est pas non plus une oeuvre d’art. Tout est lisible, visible même s’il est préférable de ne pas être trop loin de ton téléviseur rapport à tous les messages écrits du jeu. C’est fluide, on se déplace rapidement au sein de notre île ce qui est primordial et même les quelques petits soubresauts du scrolling ne sont pas dommageables. 

La bande-son est hallucinante. On tape dans la salsa teinté de tout ce qu’il faut de jazz. Des pianos aériens côtoient des solos démoniaques de saxophones. Absolument fantastique. 

Testé sur une version Xbox 360

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

J'ai pris beaucoup de plaisir à parcourir ce soft. L'humour décalé, le principe de jouer un bon gros méchant n'y est pas pour rien. L'adaptation sur console se passe plutôt bien, on manipule aisément les éléments du jeu même si une souris n'a pas son égal sur ce type de gameplay. Ce test se place du côté des débutants et ils seront ravis de découvrir un jeu original, corsé et drôle. Les habitués iront plutôt du côté du test PC.
ON A AIMÉ !
- Une maniabilité manette bien pensée
- C'est vraiment rigolo pour qui découvre la licence
- L'humour omniprésent
ON A MOINS AIMÉ...
- Les graphismes un peu faiblards
- Peut se révéler répétitif à la longue mais c'est le lot de ce genre de jeu
- Parfois quelques petits soucis de maniabilité
Retour sur Tropico 5 : dictateur si je veux !
Tropico 5
Editeur : Kalypso Media
Développeur : Kalypso Media
Genre : Gestion
Support(s) : PC, Xbox360
Nombre de Joueur(s) : 1-2
Sortie France : 07/11/2014

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...