MaXoE > GAMES > Tests > Switch
Nos derniers Tests Switch

NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Série emblématique créée dans les années 1980 par Ryuichi Nishizawa et son équipe, Monster World ou Wonder Boy comporte certes peu d’opus à proprement parler, chacun étant mémorable à sa manière. Le premier titre de la franchise est sorti en 1986 sur arcade puis ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Si vous suivez l’actualité vous savez que la franchise Dragon Quest a fêté son trente-cinquième anniversaire via un show fin mai dernier. L’occasion de découvrir quatre ‘nouveaux’ titres prévus sur consoles, à une date encore indéterminée. En ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Le soft fut dévoilé en 2018 sous le nom de Death March Club, développé sous la houlette d’Izanagi Games et du studio nouvellement formé Too Kyo Games. Parmi les membres de ce studio, nous y trouvons deux grands noms japonais : le créateur de la série Zero Escape ... LIRE LA SUITE



NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Des apports sympathiques
Précisons par avance que ces améliorations, incluant notamment de nouvelles maladies pour la jeune Toriko, sont disponibles à l’achat sur Switch comme PS4 dans un DLC « Upgrade payant » spécifique. Mais avant de nous y plonger pleinement, nous allons revenir sur les spécificités et mécaniques de ce Dungeon Crawler/Tamagotchi, qui fut une belle découverte, avec des extraits de notre test Nintendo Switch ci-dessous. Si au contraire ce sont juste les améliorations/ajouts qui vous intéressent, vous pouvez vous rendre directement au paragraphe dédié. – Informations Void tRrLM();++ //Void Terrarium++ (Switch) – La dernière survivante de l’Humanité Il y a longtemps, les humains vivaient en harmonie à la surface de la Terre mais depuis la découverte d’un champignon extrêmement ... LIRE LA SUITE
PS4PS5Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un retour qui n’est pas à la hauteur des qualités du soft...
Revenons brièvement sur la série Shin Megami Tensei (ou SMT) ayant donné notamment lieu à la naissance et donc à l’apparition de l’excellente sous-franchise Persona. SMT, également appelé MegaTen, a vu le jour sur le sol nippon avec un premier opus paru en 1992 sur SNES. La série fut alors cantonnée au pays du Soleil-Levant pendant une bonne décennie avant que le public occidental puisse découvrir un épisode de la saga, ce qui fut le cas avec ce SMT – Lucifer’s Call (ou SMT3 Nocturne en dehors de l’Europe) en 2005 sur notre territoire. Pour l’occasion, c’était Ubisoft qui était responsable de la distribution, ce qui a valu au titre une localisation française de ses sous-titres. La fin du monde a déjà eu lieu Cette traduction française est évidemment disponible encore une ... LIRE LA SUITE
PCPS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Avec le temps, avec le temps, va, tout s’en va...
Sorti en 1987 sur borne d’arcade, puis plus tard sur d’autres supports, le tout premier R-Type, et quelques-uns de « ses successeurs » comme Super R-Type (paru sur SNES en 1989) ou encore R-Type Dela font partie des meilleurs Shmups pour sa communauté d’adeptes. Une communauté d’aficionados appréciant des mécaniques qui fonctionnaient bien à l’époque -et encore aujourd’hui dans son écrin original rassurez-vous-. Avec la sortie de R-Type Final 2, la franchise compte désormais dix entrées, six étant des opus canoniques, et les quatre derniers des « remix » et compilations, le tout sans compter les multiples portages sur d’autres machines à l’instar de la GBA par exemple. Développé par Granzella avec à sa tête le créateur de R-Type Kazuma Kujo, Final 2 a profité de trois ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Switch+


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
À ne pas mettre entre toutes les mains
Avant de parler des nouveautés de cette édition et des spécificités qui font l’originalité du soft, intéressons-nous à la licence de Square Enix d’un peu plus près. La franchise SaGa a commencé sur Game Boy en 1989 sous l’appellation Makai Toushi SaGa, un nom qui fut transformé en Final Fantasy Legend aux États-Unis. Comme vous le savez peut-être, deux suites ont vu le jour respectivement une et deux années plus tard, toujours sur la même plateforme. Mais cette franchise SaGa s’est aussi déclinée en « plusieurs parties ». Outre « FF Legend », trois Romancing SaGa sont sortis dans les années 1990 sur SNES, softs qui ont débarqué chez nous il n’y a pas si longtemps. Ensuite la franchise a posé ses armes sur PS1 avec SaGa Frontier, puis le second SF. Sur PS2 il y a eu le très ... LIRE LA SUITE
MobilesPCPS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ce n’est pas la première fois qu’on vous parle de MotoGP, on vous avait proposé un test de la version 2020 ici. On vous rappelle tout de même quelques petites choses : c’est le jeu officiel du championnat de MotoGP, il est plutôt exigeant dans la conduite (malgré les assistances possibles) et se range donc plutôt dans la catégorie simulation. Et puis, chaque année, Milestone nous propose une mise à jour des pilotes, motos et autres circuits, le tout agrémenté de quelques ajustements dans les modes et le gameplay.  Un contenu à la hauteur  Comme je le disais, c’est le jeu officiel du championnat MotoGP. On retrouve donc tous les pilotes, catégories (MotoGP, Moto2, Moto3), motos, circuits de cette saison 2021. On nous propose même de pouvoir jouer avec une quarantaine de ... LIRE LA SUITE
PCPS4PS5Switch+


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Un mélange hybride qui fonctionne bien malgré des imperfections
Ce n’est pas une surprise pour les personnes connaissant le studio, Nippon Ichi Software (ou NIS) réalise régulièrement des jeux décalés et originaux possédant une ambiance nippone et parfois kawaii (mignon, pour la traduction). Un pari relativement osé et risqué de leur part, car la création de nouvelles IPs se fait de plus en plus rare, les développeurs préférant généralement miser sur des valeurs sûres ayant fait leurs preuves afin de réaliser des suites, ce qui peut se comprendre. Alors lorsque NIS annonce un nouveau jeu, qu’il soit lié à une série connue comme Disgaea et Prinny entre autres ou simplement lié à une nouvelle expérimentation, la curiosité prend rapidement le dessus. Et clairement, Poison Control risque de diviser malgré ses bonnes intentions de départ. Des sujets ... LIRE LA SUITE
PS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Très facile d’accès
Nous vous le disions en préambule, cet opus Stitchy, de son nom complet Stitchy in Tooki Trouble, est d’abord paru dans une version mobile, principalement sur iPhone, iPad et Mac en 2016 sous l’appellation Stitchy – A Scarecrow’s Adventure. Entièrement gratuit sur ce support, le soft a reçu une excellente notation de 4,8 sur 5 étoiles via treize votes pour une durée de vie équivalente à huit petits niveaux. Ce titre est le fruit des développeurs indépendants Polygoat, fondé en 2017 par une petite équipe en Belgique. Ce studio n’est pas novice en la matière puisqu’ils ont déjà œuvré sur plusieurs jeux en donnant leur aide à divers « clients » : DLiveMed, Mijnmuseum Beringen, AlterEyes entre autres. Ces trois softs suivants à savoir MaxiMine, Hospi Avontuur et DLiveMed ont un ... LIRE LA SUITE
Switch