MaXoE > GAMES > Tests > Switch
Nos derniers Tests Switch

NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Une histoire de dieux Vous incarnez Fenyx. Au début du jeu, on vous demande de choisir son genre : homme ou femme. Après une petite phase de personnalisation du personnage, vous pouvez commencer l’aventure. Cette première phase donne le ton : elle est simple et ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Lors de notre test du DLC Re-Mind (KHIII) nous évoquions plusieurs hypothèses sur les jeux KH à venir en fonction du déroulement scénaristique et d’une ellipse. Le but premier étant de retrouver l’un des personnages principaux disparu, et en même temps de ... LIRE LA SUITE
NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Développé à l’origine par JoWood Entertainment, le premier Neighbours From Hell est sorti en 2003 sur PC avant d’être porté sur Gamecube et Xbox (première du nom) deux ans plus tard, puis sur Nintendo DS et mobiles. Sa suite sous-titrée « On Vacation » est parue ... LIRE LA SUITE



NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Au départ du jeu, vous devez choisir entre les deux dojos : Cobra Kaï ou Miyagi-Do Karaté. L’un privilégie les attaques, l’autre l’équilibre et la défense. Et pour la suite, vous allez suivre une intrigue qui mêle complot, amitié, haine, … Bref tout ce que l’on peut trouver dans la série. C’est surtout un prétexte pour sortir la machine à gnons.  Un gameplay connu  On est dans un beat’em all donc il y a pléthore de combinaisons mais la base reste le coup de point et le coup de pied. Vous pouvez les alterner pour créer les bonnes combos qui, enchainées, créent les meilleurs scores. Il y a moyen de se défendre aussi et de déclencher des capacités qui nécessitent un rechargement après chaque utilisation. Vous avez aussi un super pouvoir que ... LIRE LA SUITE
PS4SwitchXbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Et tu tapes, tapes, tapes, c’est ta façon d’aimer
L’équipe de Nippon Ichi Software réalise souvent des jeux atypiques et décalés, cela se traduit par des licences comme Disgaea, Prinny, Penny Punching Princess, Void TRrLM(); //Void Terrarium ou encore le tout récent Mad Rat Dead dont il est question aujourd’hui. Possédant une certaine originalité, nous attendions de voir si ce titre était à la hauteur des autres productions du studio sous plusieurs aspects : gameplay, scénario,… et l’on doit dire que l’on n’a pas été déçu sur ces aspects-là. La vengeance en tempo Déjà, le fait d’incarner un rat n’est pas banal. Notre rongeur, Mad Rat, est né et a été élevé dans une cage au centre d’un laboratoire détenu par des humains. Au fil de sa vie, il a subi moult expériences mais la dernière a été pour le moins mortelle : ... LIRE LA SUITE
PS4Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
L’aventure à deux
La licence Pikmin a débuté avec l’histoire d’Olimar en 2001 sur Gamecube, trois ans plus tard suivaient Pikmin 2 et l’aventure de Louie et Olimar également sur Gamecube, puis il y a eu Pikmin 3 sur Wii U en 2013. Cette franchise atypique possède un concept original et certain(e)s n’ont pas hésité à les comparer à des RTS très faciles d’accès. Pikmin a également fait une incursion sur 3DS avec Hey! Pikmin, une expérience Plateformer/Réflexion relaxante, accessible et moins difficile que les autres volets. Cette franchise n’est pas prête de s’éteindre puisque depuis 2015 les équipes de Nintendo sont à l’œuvre sur Pikmin 4. Mais trêve de bavardage, intéressons-nous donc à Pikmin 3 et son format Deluxe exclusif à la Nintendo Switch. Nous vous le disions lors de notre test Wii ... LIRE LA SUITE
Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Les manchots sont de retour
Vous le savez sans doute si vous connaissez la série Disgaea, les Prinnies sont anciennement des êtres humains condamnés à vivre dans le sous-monde afin d’expier leurs péchés. Ces pingouins manchots représentent donc des âmes humaines et ont eu le droit à deux épopées vidéoludiques diablement difficiles et efficaces. Respectivement nommé Prinny – Can I Really Be The Hero ? et Prinny 2 – Dawn of Operation Panties, Dood!, ces spin-off sont parus en 2008 et 2010 sur Playstation Portable et ont complètement dérivé des productions initiales du studio. Exit donc le T-RPG, et place à deux plateformers disposant de la touche humoristique en provenance de la série Disgaea. Les déboires de maîtresse Etna Dans la première aventure (Prinny – Can I Really Be The Hero ?), les ... LIRE LA SUITE
Switch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Ambiance effrayante oblige, nous voilà projetés dans un manoir. Trop grand, trop sombre, évidemment. Clé fête son anniversaire, presque seule car il y a son petit frère et une adulte qui disparaît dès le début du jeu. Les voilà seuls, leur but est de s’enfuir du manoir qui semble avoir été envahi par les créatures des ténèbres.    Avancer prudemment, se cacher Le gameplay est assez simple. En vue 2D, vous et votre frère, qui ne vous lâche pas d’une semelle, progressez dans le manoir, à la recherche de la sortie. L’idée est d’éviter de se faire repérer, il faut donc limiter le bruit que vous faites. Et pas de bol, la petite porte des talons. Heureusement une touche vous permet d’avancer sur la pointe des pieds. Mais, évidemment, cela va moins vite. Et ... LIRE LA SUITE
PCSwitch


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
I Love Rock 'N Roll
No Straight Roads alias NSR a été développé par l’équipe indépendante de Metronomik. Ce studio, basé à Kuala Lumpur (capitale de la Malaisie), a été fondé en décembre 2017 par l’ancien Lead Game Designer de FFXV : Wan Hazmer, et par le Concept Artist de Street Figther V : Daim Dziauddin. Pensant tous les deux que la musicalité est sous-utilisée dans la conception des jeux, ils souhaitent prouver que l’harmonie de la musique et des jeux vidéo est possible, sans pour autant réaliser un jeu de rythme. C’est ainsi qu’est né le concept de No Straight Roads, leur premier jeu sous ce label « Metronomik ». Avec ce titre, ils veulent ainsi montrer leur envie de représenter cet aspect musical dans son entièreté, sa culture, ses histoires, sa créativité,… Une envie qu’ils partageront ... LIRE LA SUITE
PCPS4SwitchXbox One


NOTE MaXoE
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
L’absence de coopération locale manque cruellement
Final Fantasy Crystal Chronicles (ou FFCC) a une saveur assez particulière, à l’époque il fut l’un des rares jeux demandant une combinaison insolite afin de pouvoir être pratiqué à plusieurs. Effectivement, il fallait une Gamecube, le jeu (logique) mais aussi autant de Game Boy Advance que de joueur(euse)s, soit quatre au maximum, et les câbles de connexion qui allaient avec. Cette complexité pouvait certes apporter des bonus supplémentaires (secrets visibles sur l’interface de la GBA, entre autres) mais il fallait forcément que le budget suive pour une expérience optimale. Pour cette version, pas de chichi, les développeurs ont tranché : la coopération locale a totalement disparu au profit d’un multijoueur exclusivement online. Il y a toutefois des restrictions de ce côté comme le ... LIRE LA SUITE
MobilesPS4Switch