MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > God of War – Artbook officiel d’Evan Shamoon (Mana Books)

God of War – Artbook officiel d’Evan Shamoon (Mana Books)

Début mai 2018, je vous avais proposé le test de God of War (GOW disponible le 20 avril 2018). Avec cet épisode, Santa Monica Studio avait su apporter un certain renouveau à leur licence phare, et devenir par la même occasion un titre incontournable pour les fans du spartiate. Aujourd’hui pour inaugurer ma première chronique « ouvrage » de l’année, je vous propose la découverte du magnifique Artbook Officiel de God of War (2018), grâce à un réassort de la maison d’édition Mana Books.

Cela fait depuis quelques livres maintenant que je vous partage mes avis sur des ouvrages Mana Books. Par contre, si l’éditeur possède un large catalogue varié, aussi bien en jeux vidéo (Final Fantasy, Dark Souls, Assassin’s Creed, Horizon Zero Dawn, Persona 5, et bien sûr God of War, entre autres) que films/séries (F.R.I.E.N.D.S, Stranger Things) mais aussi romans, essais, mangas, BDs, jusqu’alors, je me suis principalement tournée vers la catégorie « Beaux Livres » de l’éditeur (Genshin Impact Artbook Officiel Vol.1, L’Art de Quantic Dream). Cette chronique ne va pas déroger à la règle, du moins pour le moment.

Tout d’abord, un petit mot sur l’auteur de cet ouvrage, il s’agit d’Evan Shamoon. Outre ce superbe Artbook God of War, alliant de très beaux croquis préparatoires ou encore des illustrations de toute beauté avec des informations (les coulisses) sur les méthodes du studio (temps de développement, préparation aux divers changements, envies,…), l’homme a également écrit l’ouvrage Uncharted 4 – A Thief’s End – L’Artbook Officiel aux éditions Omaké books.

God of War – Artbook officiel

4

La série, et son renouveau

Ce n’est une surprise pour personne, du moins si vous connaissez déjà notre amour pour la série God of War. Nous lui avions consacré beaucoup d’articles : des critiques, des dossiers liés à nos événements avec forcément le thème de la Grèce Antique mais aussi sur la mythologie Nordique, un renouveau pour la franchise qui est d’ailleurs évoqué dans ce livre !

Sans spoiler, l’épisode de 2018 m’a quasiment totalement convaincue. Cette année-là, si j’exprimais quelques « réserves » dues à de menus détails, j’avais vraiment apprécié cette nouvelle tournure avec l’apparition de la mythologie Nordique, le système de gameplay disposant d’une vue « typée » caméra à l’épaule, l’évolution, les superbes graphismes, l’ambiance et bien sûr le récit incluant la nouvelle paternité de Kratos. D’ailleurs, lors de la fin de mon périple, je n’avais qu’une hâte, pouvoir poursuivre mon aventure !

Il aura fallu attendre quatre ans supplémentaires, oui quatre, pour découvrir « Ragnarök », une suite -avec une ellipse- mais arrivant à opérer plusieurs nouveautés agréables et bienvenues, idéales lorsque l’effet de surprise est amoindri. Encore une fois, la recette était intense avec des combats grisants, dantesques, des thèmes musicaux exceptionnels et une écriture soignée à la fois captivante, intéressante et provoquant de l’émotion, non seulement par certaines séquences mais aussi par certains apartés. Je peux le dire, ces deux derniers opus m’ont clairement cueillie, aussi découvrir cet Artbook m’a fait littéralement replonger à travers ces souvenirs de l’épisode 2018 : de batailles à des « waouhs » de la découverte de certains lieux.

Un Artbook tout simplement magnifique

Rien que la couverture et les dimensions de l’ouvrage font un certain effet. Comme très souvent avec les « Beaux Livres », le format, ici en 218 x 304 mm permet une excellente prise en main et un grand confort pour le regard ; certaines illustrations, absolument magnifiques par ailleurs, apparaissant sur une page entière, voire quelques doubles pages.

Cette couverture, cartonnée et profitant de plusieurs reliefs, présente un premier visuel grandiose : l’affrontement de Kratos et de son fils Atreus contre une bête géante (un Troll). Une première illustration qui impressionne de par la beauté de sa réalisation, les détails et ce n’est que le début, les autres travaux valent aussi grandement le détour ; tous étant réunis sur un papier (glacé) de très grande qualité, et très appréciable au toucher ! Une habitude que je commence à prendre depuis la découverte de plusieurs livres chez la maison d’édition Mana Books.

L’ouvrage se scinde en quatre parties distinctes : la Préproduction, les Premiers Pas, Un Monde Ouvert et bien sûr la Production. Chacun de ces chapitres profite de travaux préparatoires, croquis, esquisses, avec évidemment des résultats finaux en prime. Mais ce n’est pas tout, chaque légende d’un artwork met en lumière son(sa) dessinateur(trice), comme on le voit peu souvent.

Chaque illustration, peu importe sa provenance, me remémore instantanément certaines rencontres, comme par exemple celle avec le « serpent monde » pour ne pas citer son nom, l’antre des Valkyries, la magie de la beauté des bois, lieu de refuge de la sorcière des bois, paysage sublime telle une peinture. Encore une fois, pour se répéter, difficile de ne pas rester plusieurs minutes à contempler chaque artwork, aussi bien pour retrouver des sensations vécues lors de certains passages, que par intérêt pour les textes et coulisses (conception,…).

Écrit par Evan Shamoon et traduit par Cédric Perdereau, ce très bel Artbook permet d’en apprendre plus au travers de coulisses donc, d’anecdotes et de témoignages croustillants. Il y a déjà en premier lieu, une phase qui résume une belle philosophie et aussi un accord total avec les propos de Cory Barlog (directeur créatif ayant écrit « L’Avant-Propos ») : « Les jeux vidéo sont des œuvres d’art ». Ensuite, j’ai aussi extrêmement apprécié d’en savoir plus sur la nouvelle apparence de Kratos, avec son choix et bien sûr l’acceptation par les autres membres de l’équipe ; les envies de paternité pour le récit avec même la présence d’une mini-BD au sein de ces pages. Sans oublier les divers choix : design visuel pour l’ambiance ayant fait mouche directement, le système pour l’éclairage, entre autres. En un mot, difficile de ne pas se sentir plongé dans les coulisses du développement.

Magnifique, oui tout simplement magnifique, voilà le mot principal qui me vient à l’esprit pour vous décrire mon ressenti face à la découverte de cet ouvrage God of War – Artbook Officiel. En se concentrant sur l’axe visuel du soft, on y découvre la difficulté de création d’un jeu vidéo ainsi que son évolution au fil des années. En une phrase plutôt qu’en mille, ce livre m’a littéralement fait replonger au sein de la mythologie Nordique grâce à des illustrations fortes, et pour ça je dis bravo !

Evan Shamoon (God of War – Artbook Officiel) – 24 Mai 2018 – Mana Books – 224 pages – Format : 218 x 304 mm – Extrait ici – Prix : 29,90€


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...