Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > GAMES > Dossiers > 3DS > Focus Spécial Harry Potter : la magie s’invite sur MaXoE !
3DS / Cinéma / DVD / Livres / BD / Musique / PC / PS Vita / PS4 / Switch / Wii U / Xbox One / / /
Focus Spécial Harry Potter : la magie s’invite sur MaXoE !
Un retard de train peut-être à l'origine de beaucoup de choses...

Le second volet des Animaux Fantastiques, intitulé Les crimes de Grindelwald, est sorti sur nos écrans depuis maintenant une quinzaine de jours et, après avoir jeté un œil aux archives maxomiennes, force est de constater qu’aucun Focus n’a jusqu’alors été consacré au célèbre sorcier. Et ne me dites pas que vous ne voyez pas de qui je parle !

L’univers de Harry Potter est aussi vaste que l’imagination de sa créatrice J. K. Rowling. Vaste car il ne se résume pas aux sept tomes de cette saga littéraire dont l’écriture débute en 1990. En effet, le cinéma s’empare rapidement de l’histoire du jeune sorcier à la cicatrice en forme d’éclair puisque Harry Potter à l’Ecole des Sorciers arrive sur grand écran seulement quatre ans après la sortie en librairie du premier tome. Suivront bien évidemment les autres volets, mais également plusieurs adaptations vidéoludiques (aaaahhhh, toutes ces heures passées à jouer à La Chambre des Secrets sur Game Boy Color !). En 2016 (soit cinq ans après que le dernier volet de la saga soit sorti sur nos écrans noirs), l’univers créé par J. K. Rowling connaît un nouveau souffle avec le film Les Animaux Fantastiques, dont la célèbre auteur a écrit le scénario.

A l’occasion de la sortie récente du second volet de cette nouvelle saga (et à l’occasion des fêtes de fin d’année puisque la féerie est de mise durant cette période), MaXoE vous propose de revenir sur cet univers enchanteur durant une petite semaine à travers différents dossiers et chroniques. Les films de la première heure seront évidemment abordés, mais également certains jeux vidéos. Tof consacrera sa « Playlist » à la BO des Crimes de Grindelwald et le tout s’achèvera avec un « Films en Vrac » spécial Animaux Fantastiques qui bien sûr inclura la critique du dernier film. Un dernier conseil : surveillez bien les news dont Tadam a le secret, ainsi que son « Calendrier de l’Avent » même une fois le Focus achevé. Parmi toutes les babioles plus ou moins insolites qu’elle aura su dégoter, il se pourrait que la magie opère encore un peu !

Mais avant tout, il paraît impossible de ne pas revenir sur la genèse de cet univers : les livres.

Au commencement était un quai de gare

C’est sur un quai de gare, en attendant un train qui avait du retard, que l’histoire du jeune sorcier orphelin commence à émerger dans l’esprit de J. K. Rowling. Nous sommes en 1990. Sept ans plus tard (et après un parcours difficile pour son auteur), le premier tome des aventures de Harry PotterHarry Potter and the Philosopher’s Stone – sort en Angleterre. Moins d’un an et demi après, il arrive en France sous le titre Harry Potter à l’Ecole des Sorciers.

Pour ma part, je fais la connaissance du sorcier binoclard en 1999. J’avais 11 ans, exactement l’âge de Harry dans le premier tome. J’appartiens donc à cette génération qui a grandi en même temps que ses héros. Cette série romanesque tient de fait une place particulière parmi les œuvres littéraires qui me sont chères puisqu’elle m’a accompagnée durant toutes mes études secondaires et jusqu’au début de mes études supérieures ! C’est dire tout le talent de J. K. Rowling qui a su, durant ces sept tomes, faire mûrir son récit et ses différents personnages à mesure que mûrissait son lectorat. D’un livre pour enfant avec Harry Potter à l’Ecole des Sorciers, l’on passe peu à peu à un livre pour (jeunes) adultes avec La Coupe de Feu, jusqu’aux Reliques de la Mort qui n’a plus rien d’un conte de fées. Les références historiques se font de plus en plus importantes (coucou le IIIe Reich !), les protagonistes gagnent en complexité et sont bien moins manichéens qu’ils n’y paraissent. Et que dire des innombrables réflexions autour de l’altérité qui renvoient cruellement à notre réalité. C’est là toute la force de cette œuvre (et surtout de son auteur), qui a su mêler un sujet extrêmement sérieux à un univers aussi fantastique qu’inventif et plein d’humour où la magie opère à chaque page. Une œuvre qui divertit son lectorat autant qu’elle l’instruit, ce qui doit sans doute expliquer une partie de son succès.

En parallèle de la série originelle trois autres livres sortent, toujours de la plume de J. K. Rowling : Le Quidditch à travers les âges, Les Animaux Fantastiques (qui marque le point de départ de l’adaptation au cinéma de la seconde saga) et Les Contes de Beedle le Barde. Leur particularité est qu’ils sont tous issus des différents tomes de la saga et y tiennent une place plus ou moins importante.

Au final, il n’existe pas moins d’une cinquantaine de livres dérivés de l’univers de Harry Potter, allant des scriptes de films au Monstrueux livre des Monstres, sans oublier la récente pièce de théâtre Harry Potter et l’Enfant Maudit sortie en 2016.

Et tout ceci, ne l’oublions pas, part d’un retard de train.