La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Dossiers > Autres > Les jeux de société : l’envers du décor
Autres
Les jeux de société : l’envers du décor

Appréciation de MaXoE
1 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Il y a cinq semaines, je vous ai parlé du Championnat de France du Trone de Fer Jeu de Cartes Evolutif, pour vous montrer en quelques mots le déroulement d’un Championnat de grande envergure. Cette semaine, nous allons continuer notre plongée avec un autre aspect de ce genre d’événements : les coulisses.

 

Le week-end dernier se tenait à Bordeaux un Championnat Régional du Trône de Fer. Le principe de ces tournois est simple : ils sont ouverts à tous, comme un Championnat de France, mais évidemment les lots sont moindres et, soyons honnêtes, le prestige également. Néanmoins, devenir Roi du Nord ou, dans le cas qui nous intéresse, Roi du Sud, fait toujours une jolie ligne sur un CV de joueur.

Ainsi donc, la première étape, très logiquement, revient à choisir une date. L’été est toujours une période complexe, beaucoup de joueurs étant, logiquement, en vacances. Juin était donc le dernier mois viable pour ce faire. Néanmoins, nous n’avions pas réalisé que nous venions après le Championnat de France, et avons découvert qu’en termes de visibilité, un CF est un mur : les joueurs ne regardent pas au-delà, et quand finalement ils découvrent le CR suivant, il est souvent trop tard…

C’est un peu le problème que nous avons eu le week-end dernier : les joueurs éloignés géographiquement ne pouvaient plus trouver de billets d’avion ou même de train à un prix correct, et s’organiser était un peu délicat. Aussi, entre les candidatures spontanées et enthousiastes qui hélas n’ont pas survécu à l’épreuve des faits et les forfaits de dernière minute aussi variés qu’il est possible, nous étions vingt samedi dernier pour en découdre. Le chiffre peut paraître faible mais il ne l’est pas vraiment : ainsi, deux responsables que j’avais contactés m’avaient conseillé ce chiffre, voire moins, comme objectif pour un premier CR dans la région, en misant sur le bouche à oreilles pour les éditions suivantes. Aussi, nous étions rassurés en voyant les candidatures se stabiliser…

Il faut, pourtant, quand même les trouver ces joueurs ! Et ça passe par de la pub, de l’affichage dans les magasins distributeurs, les associations ludiques, les facultés, des posts dans les forums spécialisés dans les jeux, etc… Presque tout est bon pour attirer de nouveaux joueurs !

Et il faut dire que les conditions étaient épouvantables…

Deuxième étape : loger tous ces compétiteurs. Car, évidemment, les budgets sont disparates ! Mais il est de coutume, dans cette communauté particulièrement chaleureuse, d’héberger nos camarades, et c’est ainsi que tous les extérieurs ont pu trouver des lits chez les membres de notre communauté (que l’on appelle meta dans les jeux de cartes), ce qui est assez rare et généreux pour être souligné. A tout hasard, nous nous étions mis en chasse d’hôtels qui pourraient accueillir nos visiteurs en négociant des prix acceptables, et cela n’avait pas été le plus facile !

Tout ce petit monde arrivait le vendredi soir, et il fallait donc également leur proposer un restaurant à petit prix. Je vous laisse imaginer, même dans une ville comme Bordeaux, combien la chose a été délicate. Et par la suite, par l’entremise d’un joueur, nous avons pu récupérer l’arrière-salle d’un bar pour y passer un bon moment.

Ajoutez à cela les difficultés rencontrées par telle ou telle personne, qui fait que l’on passe les jours précédant le CR le téléphone vissé à l’oreille, et qu’il faut être réactif et pouvoir s’appuyer sur les membres de son méta…

Qui dit tournoi, dit lots. Bien sûr, les frais inscriptions des joueurs (15 euros pour les deux jours) allaient être entièrement dévolus à cet aspect de l’organisation. Le premier choix a été le grand prix, et c’est pourquoi nous avons sollicité un artiste local, peut-être le meilleur de France, qui nous a concocté une réplique de Glace, célèbre épée de la saga, en arme de Grandeur Nature, en latex et totalement inoffensive mais absolument splendide.

Glace est une arme frustre, entièrement dédiée à sa fonction: couper des têtes!

La sortie récente du Trône de Fer JdR sur PC et consoles (bientôt en test dans nos colonnes si tout se passe bien !) nous a évidemment indiqué le lot suivant, et pour le reste nous avons reçu le soutien, actif et précieux, d’Edge, éditeur du jeu, ainsi que du magasin local, lequel a en plus rajouté certains lots de belle facture de sa poche. C’est ce genre de situations qui fait entrevoir que le milieu ludique est avant tout un milieu de passionnés : rien ne les obligeait à se montrer aussi généreux, mais ils ont voulu soutenir un projet naissant, et grâces leur en soient rendues.

Tout cela est juste et bon, mais où donc situer ce tournoi ? Nous avons la chance, à Bordeaux, de bénéficier conjointement d’une asso de jeux, mais aussi d’un bar-restaurant ludique. Nicolas et Patrick, les responsables, eux aussi très impliqués dans le monde du jeu, ont accepté de bonne grâce d’ouvrir leur établissement à des horaires inhabituels, et ont eux aussi fourni des lots, le tout en s’organisant pour qu’il y ait une nourriture de belle qualité pour toutes les bourses. Ajoutons à cela un cadre idyllique avec un jardin ombragé et je vous laisse, là encore, imaginer la réaction des joueurs…

Beaucoup de choses à prendre en compte et à gérer, c’est un fait, mais restait encore le tournoi en lui-même.

Normalement, nous disposons de logiciels pour effectuer les appariements (savoir qui affronte qui). Il est vrai que le processus est complexe : on affronte toujours plus ou moins des personnes de son niveau, mais il faut en plus pouvoir départager deux personnes à égalité de points en additionnant les scores de leurs adversaires. Ça parait pénible ? Alors imaginez ma réaction quand l’ordinateur m’a lâché le premier matin, les programmes ne marchant pas voire buggant à outrance… Obligé de toute faire à la main, voilà qui était parfait.

Certaines joutes ont été épiques! Y compris entre mascottes!

Fort heureusement, les joueurs ont été patients et conciliants, merci beaucoup à eux, et les rondes se sont donc déroulées sans difficulté.

Nous avions, ensuite, décidé de départager les 8 meilleurs dans un autre cadre, c’est pourquoi nous avons gagné un autre endroit, l’asso de jeux l’EDIL, qui pour l’occasion avait organisé la salle et donc certains membres avaient enfilé des costumes de fortune. A cela, plusieurs raisons : la première était de valoriser le monde ludique bordelais. La deuxième était de se rapprocher du centre ville, pour que les perdants et les éliminés soient à pied d’œuvre pour profiter de la ville.

Ainsi donc s’achevait la première journée de tournoi, qui devait ensuite laisser la place à une autre journée, dévolue à la mêlée, le tournoi se concluant avec une remise des prix, évidemment, et le retour de nos visiteurs vers leurs vertes contrées, nous laissant plein de bons souvenirs et avec l’envie tenace de recommencer ! 

Et bravo au Tourangeau Nemo, notre premier champion!

Appréciation de MaXoE
1 / 5
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Ecrit comme ça, l’ensemble peut paraître un barnum, pour ainsi dire. Mais le fait est que, particulièrement dans ce jeu-ci, participer à du jeu organisé ou en organiser est un réel plaisir, et on ne peut que vous conseiller, si l’idée vous traverse l’esprit, de faire le pas décisif pour découvrir ces rendez-vous ludiques pas comme les autres ! Et n’oubliez pas : on n’arrête pas de jouer parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on arrête de jouer !
CR Grand Sud 2012
Support(s) : Autres