MaXoE > GAMES > News > Autres > Yu-Gi-Oh! : l’événement Lost Art revient en 2020
Autres
Yu-Gi-Oh! : l’événement Lost Art revient en 2020

Pour la troisième année consécutive, les duellistes auront l’opportunité de s’emparer de trésors qu’ils pensaient ne jamais pouvoir dénicher avec l’événement Lost Art du jeu de cartes à jouer Yu-Gi-Oh! organisé par Konami. Les duellistes du monde entier ont voté pour leurs cartes préférées et les résultats sont désormais connus !

En 2020 et durant six mois, les duellistes pourront collecter six cartes spéciales « Lost Art » dans les magasins participants. Chacune de ces cartes sera disponible pour une durée d’un mois. Tout au long de cet événement, les duellistes dépensant un minimum de 30 € dans les produits JCJ Yu-Gi-Oh! scellés recevront une carte spéciale « Lost Art » gratuite (dans la limite des stocks disponibles). Les cartes disponibles dans le cadre de l’événement Lost Art, qui se déroulera en deux périodes de trois mois, n’ont jamais été éditées hors du continent asiatique.

Les duellistes pourront enfin mettre la main sur l’une des cartes les plus demandées, Sacrifice Inutile ! Tout droit sortie de la liste des Cartes Interdites, Super Rajeunissement apparaitra dans le JCJ avec de véritables dégâts de dinosaure. Lames du Lutin Tranchant se dévoilera dans toute sa splendeur, et Offrandes aux Damnées sera de retour en couleurs. Enfin, les duellistes pourront obtenir Super Cuirassé Canon Ferroviaire avant de s’emparer de l’une des cartes pièges les plus iconiques, Jugement Solennel !

L’événement Lost Art 2020 permettra aux duellistes de recevoir des éditions spéciales de cartes iconiques tirées du manga et de la série animée Yu-Gi-Oh!. Qu’il s’agisse de cartes trouvant leur place dans la scène compétitive telles que Sacrifice Inutile et Jugement Solennel, ou de cartes populaires telles que Super Rajeunissement et Super Cuirassé Canon Ferroviaire, les cartes disponibles dans le cadre de l’événement Lost Art sont des classiques intemporels qui raviront les compétiteurs tout comme les collectionneurs.


Source : Communiqué