MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes – Mardi 21 avril 2019 : Parasite, Once upon a time… in Hollywood, Robert Rodriguez & Ang Lee
Cinéma / DVD /
Brèves de Cannes – Mardi 21 avril 2019 : Parasite, Once upon a time… in Hollywood, Robert Rodriguez & Ang Lee
Remboursez nos invitations ! Remboursez nos invitations ! Remboursez nos invitations !

Une semaine déjà depuis l’ouverture de cette 72e édition et la compétition continue de battre son plein avec deux nouveaux films présentés aujourd’hui.

Nouvelle entrée asiatique, celle du du sud-coréen Bong Joon-ho à qui l’on doit notamment Snowpiercer, Le Transperceneige et qui, après être passé par par Un Certain Regard en 2008 et 2009, intègre pour la deuxième fois la compétition deux ans après Okja, avec une nouvelle fable horrifique : Parasite. Celle-ci relate l’histoire d’une famille pauvre dont tous les membres sont au chômage et s’intéressent fortement au train de vie d’une autre famille, richissime cette fois. Un intérêt qui ne sera pas sans conséquences.

L’autre cinéaste du jour est un américain. Présent pour la première fois à Cannes en 1992 avec son tout premier long – Reservoir Dogs – projeté hors-compétition, il intègre la compétition à la Palme d’Or avec son deuxième film Pulp Fiction en 1994, qui remporte d’ailleurs le prestigieux prix. Dix ans plus tard, il préside le jury de la Palme d’Or qu’il remet cette année-là à Fahrenheit 9/11 de Michael Moore. Deux autres de ses films ont été présentés en compétition depuis : Boulevard de la Mort en 2007 et Inglorious Basterds en 2009, qui vaut d’ailleurs le Prix d’Interprétation Masculine à l’acteur autrichien Christoph Waltz.

Après l’avoir dirigé une première fois dans Django Unchained (2012), Tarantino a de nouveau fait appel à l’un des plus grands acteurs de sa génération pour la tête d’affiche de son nouveau film : Leonardo DiCaprio. Aux côtés de Brad Pitt (qui a déjà tourné sous la direction de Tarantino dans Inglorious Basterds), DiCaprio endosse le rôle d’une star de la télévision assistant à l’avènement du « Nouvel Hollywood » tandis que le cinéma classique hollywoodien est peu à peu enterré. En parallèle, la planète Hollywood est marqué par un fait divers des plus barbares, l’assassinat de l’actrice Sharon Tate, femme du cinéaste Roman Polanski, par les disciples du gourou Charles Manson. Doté d’un casting absolument dantesque (Margot Robbie, Al Pacino, Dakota Fanning, Tim Roth, Kurt Russel, Michael Madsen, …), Once upon a time… in Hollywood pourrait peut-être valoir sa seconde Palme à Quentin Tarantino.

Difficile de ne pas parler de Tarantino sans évoquer son acolyte Robert Rodriguez qui l’a dirigé dans Une nuit en Enfer (1996) avant que ceux-ci ne collaborent sur Sin City (en compétition à Cannes en 2005) puis réalisent en 2007 le diptyque Grindhouse composé de Boulevard de la Mort et Planète Terreur. Cette année, Robert Rodriguez est présent à Cannes à la Quinzaine des Réalisateurs qui propose aujourd’hui une Masterclass avec le réalisateur avant que ne soit projeté son dernier film Red 11, un thriller horrifique de science-fiction dans lequel des collégiens acceptent d’être les cobayes d’une industrie de recherche pharmaceutique afin de gagner rapidement de l’argent.

Enfin, sous le ciel étoilé de la Plage, il sera possible de (re)découvrir le film d’arts martiaux d’Ang Lee, Tigre et Dragon (2000), dont la projection se fera en présence de l’actrice Zhang Ziyi.