MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Les Comics et l’époque victorienne : From Hell, Sherlock Holmes, Twist
Livres / BD / /
Les Comics et l’époque victorienne : From Hell, Sherlock Holmes, Twist
Finalement assez peu de planches

Bientôt la fin de notre focus. Mais avant cela, on vous fournit un petit dossier sur les comics qui traitent du genre. 

FromHell-haut

 

FromHell-couvIl y a From Hell (2000, Delcourt) évidemment de Moore et Campbell. On parle encore ici de chef d’oeuvre du maître. C’est l’histoire d’un meurtrier à WhiteChapel mais Alan Moore y met tout ce qu’il sait faire. Comme toujours il livre une belle analyse de la nature humaine. S’il n’y a qu’un comics que vous devez lire sur le genre, c’est bien celui là. 

Il y a également, évidement, toute une série de Sherlock Holmes. Ainsi Sherlock Holmes – Les Origines (2011, Soleil) de Beatty et Indro. LesChienBaskervill-couv auteurs nous livrent une oeuvre en 2 tomes qui n’arrive pas à nous atteindre. Les origines de ce Sherlock Holmes manquent singulièrement d’originalité. On trouve aussi Le Chien des Baskerville (2010, Akileos) de Edginton et Culbardprobablement une des histoires les plus connues de l’enquêteur génial. La BD est bien foutue, servie par un rythme soutenu. Ce n’est qu’un premier tome de toute une série (Une VictorianUndeadHistoire Illustrée de Sherlock Holmes) dont nous vous parlerons un peu plus longuement dans un autre dossier. 

Enfin, plus original, un Sherlock Zombie ! Si si je vous jure. Il s’agit de Victorian Undead (2010, Panini Comics) de Edginton et Fabbri. L’ouvragejoss_whedon_twist-couv tient bien de la série B et il le fait très bien. Et puis, après tout, pourquoi notre ami enquêteur aurait échappé à ce fléau ? 

Mais parlons aussi un peu de l’avenir. Joss Whedon, le créateur de Buffy, a annoncé la création d’une nouvelle série qui met en avant une héroïne femme à l’époque victorienne. Cela s’appellera Twist et on attend ça de pied ferme. Pas de date de sortie encore mais on va surveiller ! 

 

Voilà pour ce mini-dossier. Il faut dire que cette période est finalement assez peu couverte par la BD anglo-saxonne. Cette dernière privilégie souvent les super-héros, le fantastique et les thrillers. Mais c’est aussi pour ça qu’on les aime.