La 6ème édition du MaXoE Festival s’est déroulée du 17 au 30 juin 2019 et cette année encore vous avez été très nombreux à suivre les événements que nous vous avions préparés pour ce rendez-vous annuel de l’aventure MaXoE, entièrement dédié à ceux qui nous lisent sur le site et nous suivent sur les réseaux sociaux. Retour sur les événements de cette édition ! Grand Prix des Lecteurs (GPL) Commençons par les votes pour les Sélections dans le cadre du ... En savoir plus !
Presse en Vrac : Wolverine

Dans le cadre de la sortie du dernier Wolverine dans les salles obscures, Panini a décidé de rééditer un des récits historiques de l’hommes aux griffes d’adamantium. 

Wolverine-haut

Wolverine-couvWolverine

Editeur : panini comics

Date : juillet 2013

L’histoire : Logan est amoureux (si si !). Il a rencontré Mariko, une japonaise de famille noble qui a séjourné quelques temps au Canada. Mais voilà que la belle est rappelée par sa mère patrie ou plus exactement par son père. Le hic, c’est qu’il la marie, selon les traditions familiales, à un inconnu. Celui-ci s’avère extrêmement violent et particulièrement idiot. Wolverine ne l’entend pas ainsi, il débarque au pays du soleil levant pour obtenir, a minima, une explication de sa belle. Sur place, il se retrouve impliqué dans une guerre de la pègre… Tout se complique alors !

 

Wolverine-planches

Notre avis : le casting est quasi parfait. Claremont au scénario et Miller au dessin. Ce sont deux des plus grosses pointures du monde des comics. Le récit qui nous est proposé ici date de 1982 et cela se sent un peu. On est loin des canons des comics actuels mais, du coup, cela lui donne une saveur toute particulière. 

On sent une forme de tendresse de la part des auteurs envers leur héros. Ils dressent un tableau où Wolverine est moins sauvage, moins agressif que d’habitude. Certains pourraient le regretter mais ce n’est pas notre cas. On y voit un Logan fragile psychologiquement. Il se démène comme il peut face à l’adversité et surtout face aux sentiments amoureux. Il n’a pas l’habitude l’animal ! 

Le récit n’est pas sans défauts, on regrette certaines baisses de rythme mais il se lit plutôt facilement. Le seul thème abordé est celui de l’homme versus l’animal. Logan, longtemps considéré comme une bête va-t-il découvrir son âme ?  

Appréciation :  4