MaXoE > GAMES > Tests > PC > Total War Attila : les batailles XXL

Total War Attila : les batailles XXL
Ou comment se prendre pour un général

NOTE DE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
C'est la mode, en ce moment, des DLC standalone. C'est ainsi l'occasion de toucher un public plus large qui n'aurait pas joué au jeu original, ici Total War Rome 2. Et bien, c'est mon cas. Ce test a donc l'éclairage d'un néophyte de la licence mais pas des jeux de gestion/stratégie. En avant pour un monde de barbares.

TotalWarAttila-haut 

 

TotalWarAttila-jaqAn 400 de notre ère. L’empire Romain n’est plus ce qu’il était. Mais au-delà de ça, c’est surtout le monde qui change. La menace est présente partout : les Wisigoths, les Sassanides et surtout les Huns. Vous allez nager dans ce capharnaüm politico-guerrier et ce n’est pas simple. 

 

Le gameplay Total War

Alors revenons un peu sur le gameplay. Il est riche de plusieurs aspects. Il y a tout d’abord le côté gestion. Vous démarrez avec une ville qu’il va falloir faire prospérer. Pour cela, vous construisez toutes sortes de bâtiments en puisant dans vos ressources. Attention, on est pas dans un STR, il ne s’agit pas de réellement voir vos bâtiments, non, ici, on a une vue globale de la ville comme dans pas mal de jeux de gestion. Les ressources proviennent des impôts et des différents pillages que vous ferez. En parlant d’impôts, ne mettez pas trop la pression sur vos habitants pour éviter les révoltes et construisez ce qu’il faut de fermes pour nourrir votre monde. Tout cela se fait sans trop de difficultés, l’interface est claire, le plaisir est là. Mais votre ville n’est pas la seule ! Vous avez des voisins avec lesquels vous pouvez traiter, diplomatiquement et commercialement. Sympa.

TotalWarAttila-3

Tout cela se fait via un système de tour à tour. A chaque tour vous bénéficiez d’un certain nombre d’actions et à chaque action peut nécessiter aussi plusieurs tours (comme les constructions ou les améliorations par exemple). Vos ennemis agiront aussi à chaque tour, ce qui donne une teinte stratégique à l’ensemble. 

Enfin, à un moment, il faut penser à étendre votre influence ou alors défendre votre terre. Place à la stratégie !

 

De fer et de sang

Dans vos villes, vous pouvez monter vos armée en recrutant des soldats sur place ou en embauchant des mercenaires sur votre route. Tous ces soldats seront sous les ordres d’un général qui, selon ses caractéristiques, aura une influence sur les combats. Vous pouvez ainsi créer plusieurs armées avec plusieurs généraux. Attention, sur le champ de bataille, vous ne guidez pas de petites unités, non, il s’agit ici de diriger des troupes entières. Vous pouvez embrasser l’ensemble du champ de bataille d’un seul coup d’oeil. N’en perdez pas une miette car il faudra envoyer vos troupes au bon endroit. N’exposez pas trop les archers, envoyez les lanciers contre les cavaliers et utilisez vos tours de siège pour franchir les plus hautes barricades. 

Les sensations sont excellentes ! Vous aurez vraiment l’impression de diriger des armées entières. Envoyez les au carton et regardez l’évolution de vos effectifs. Tout cela est très agréable, le mélange de gestion fine et de combats de grande envergure fait plaisir mais les plus habitués de la licence pourraient me demander où sont les nouveautés ? 

TotalWarAttila-2

 

Quoi de neuf ? 

Il faut bien le dire, la principale nouveauté, c’est la possibilité de jouer dans cette ambiance de Huns.  Il y a, du coup, quelques nouvelles factions jouables dont les Huns évidemment. Ces différentes factions proposent une aventure assez différenciée : les romains, par exemple, ont des cités qu’il faut maintenir alors que les Huns, eux, sont nomades. Cela change pas mal la tactique de jeu. On peut aussi, désormais, raser les villes, à manier avec précaution car cela implique pas mal de choses en local. Et puis il y a le retour de l’arbre généalogique, c’est assez rigolo de gérer la famille impériale et sa cour. Les combats ont aussi eu quelques petites retouches, comme la possibilité de pouvoir ériger des structures pendant les sièges. Bref, des petites touches ici et là, sans grande révolution. 

Graphiquement, c’est correct, enfin suffisamment pour que l’ensemble reste lisible. La bande-son promet une belle ambiance de bataille même si on se lasse assez rapidement des sons à répétition. 

TotalWarAttila-1

A l’heure du bilan, que dire sinon que le jeu tient ses promesses. Il est riche, très riche. Les fonctionnalités sont extrêmement nombreuses, entre la gestion pure et dure et les combats grandioses. Utilisez le commerce, la politique, les flèches, les progrès scientifiques, la météo pour accéder au pouvoir, c’est votre destin ! Et puis quand vous en avez marre de la campagne, jetez-vous sur le multi ! Cela vous promet de longues heures de jeu, c’est sûr. Il n’y a pas de révolution véritable dans le genre, simplement un soft qui fait très bien le job ! 

 

Testé sur une version PC

NOTE MaXoE
7
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Oui le plaisir est bel et bien là. Pour ceux qui ne connaissent pas ce genre de jeu, la découverte sera goûteuse. Pour les autres, qui ont déjà pratiqué Total War ou plus généralement les titres de gestion/stratégie, il y aura moins de surprises. Mais le jeu est bien foutu, il apporte sa dose de satisfaction et des heures de jeu. Que demander de plus ?
ON A AIMÉ !
- L'ivresse des grandes batailles
- Accessible pour les nouveaux venus
- Suffisamment complexe pour les hardcore gamers
- 35 euros
ON A MOINS AIMÉ...
- Assez classique dans son gameplay
- quelques ptits bugs
Total War : Attila
Editeur : SEGA
Développeur : The Creative Assembly
Genre : Gestion/Stratégie
Support(s) : PC
Nombre de Joueur(s) : 1-8
Sortie France : 17/02/2015

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...