MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Fairy Fencer F Advent Dark Force : Le contraste de Neptune

Fairy Fencer F Advent Dark Force : Le contraste de Neptune
La faim justifie les moyens

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Développé par Compile Heart, à qui l'on doit notamment la série Netpunia, Fairy Fencer F a fait un crochet sur PS3 puis sur PC avant d'apparaître dans cette version remastérisée sur PS4. Quid des nouveautés ? Est-ce qu'un possesseur de l'une des versions devra forcément craquer pour cette version remaster ? La réponse dans ce test.
fairy-fencer-f-advent-dark-force-en-tete

Le Bien et le Mal

Dès que nous avons aperçu Fang (le héros principal), on s’est dit : « Tiens Sora (Kingdom Hearts) a changé de nom et de coupe de cheveux. » Et pourtant, il s’avère que Fang est carrément l’opposé de Sora. C’est simple, Fang ne pense qu’à s’empiffrer et dormir, le reste, il s’en fiche complètement et il est heureux comme cela. Alors quand le destin du monde est entre ses mains, il n’en a strictement rien à faire, ce qui multiplie les situations drôles et cocasses envers les autres protagonistes.  Comment le destin du monde a-t-il pu s’en remettre à lui ? C’est une longue histoire…

Tout commença il y a des siècles, la Déesse et le Dieu du Mal se livraient une bataille sans merci. Aucun n’arrivait à prendre le dessus sur l’autre. Ils eurent alors la même idée, créer des armes qui contenaient le pouvoir d’une fée pour contre-attaquer. Mais au lieu de se départager avec ses armes, les dieux se scellèrent mutuellement en statue de pierre et les fées restèrent dispersées dans les armes sur cette planète.

Et c’est donc des siècles plus tard que Fang découvrit et retira une épée plantée dans le sol (un clin d’oeil au Roi Arthur) ; il faisait désormais partie des élus appelés les Fencers. Mais Fang avait retiré cette épée pour une seule et unique raison : tirer profit de sa vente pour acheter à manger et pouvoir se goinfrer. Mais ce qu’il ne savait pas, c’est qu’en retirant cette épée, il délivra une fée qui lui expliqua la guerre entre les deux Dieux. C’est ainsi qu’il fut embarqué malgré lui dans cette aventure.

Avec cette version PS4, l’une des nouveautés vient du fait qu’il sera possible de choisir  son camp entre l’un des deux Dieux ou au contraire de faire match nul en aidant les deux. Concrètement, ce qui va changer c’est le déroulement de la suite du scénario, les nouveaux lieux qui seront à découvrir, tout comme les protagonistes (on recrute des méchants !). Cela donne donc un aspect supplémentaire, offrant une belle rejouabilité pour connaître les différents embranchements, puisqu’il faudra ajouter une bonne vingtaine d’heures pour en venir à bout.

fairy-fencer-f-advent-dark-force-histoire

Combat Nepturien

Autre nouveauté pour cette version remaster, l’ajout d’un mode de difficulté allant de facile à difficile.
En vérité, nous allons plutôt nous retrouver avec deux difficultés différentes, en sachant que ‘facile’ et ‘normal’ n’apportent aucun challenge, hormis un chouia de levelling. A contrario du mode difficile qui demande beaucoup de préparation, le challenge s’y retrouvant relativement corsé.

Venons-en au gameplay. Celui-ci, sans surprise, reprend les bases d’un RPG, vous retrouverez donc les quêtes annexes, la gestion de compétences, les combats… Si vous avez déjà joué à la série Neptunia (RPG du même studio), vous ne serez pas dépaysé puisque Fairy Fencer F Advent Dark Force emprunte de nombreuses bases de cette série, que ce soit sur la mappemonde ou lors des trajets dans les donjons, mais également sur le switch des personnages et même sur les combats. Nous allons d’ailleurs aborder tout ceci plus en détail.

Commençons par la mappemonde, lieu central du jeu, qui permettra d’aller dans les donjons et autres lieux non explorés. Très vite pour avoir accès à ces lieux, il vous faudra des fées qui se traduisent par des cartes qui, une fois placées, seront représentées par des épées sur la mappemonde. Vous allez donc devoir les placer judicieusement sur cette carte pour accéder aux divers lieux et donjons, profitant de divers bonus ou malus en fonction de la zone d’action de cette épée. Ainsi, en fonction d’où l’épée sera plantée, on se retrouve dans des lieux avec de tous nouveaux monstres, des bonus comme de l’expérience supplémentaire ou encore des malus comme des attaques magiques plus faibles. Ce système est pratique mais également contraignant en fonction des fées que l’on place et de notre équipe.

Dans les mêmes donjons, vous pouvez sauter, casser des éléments ou encore faire un dash. Ces mouvements seront utiles pour réussir les petits défis qui profitent à chaque personnage. Car oui, là où dans d’autres titres, switcher le meneur ne sert à rien – à part voir son personnage préféré à l’écran – ici cela aura un impact et vous permettra de débloquer des petits bonus de statistiques bien utiles. On pourra par exemple récupérer ces bonus en faisant un certain nombre de kilomètres, de poses de victoire pour les combats, ou encore sur les attaques préventives en fonction du meneur, alors n’hésitez pas à switcher autant que possible.

fairy-fencer-f-advent-dark-force-gameplay-03

Passons maintenant au combat. Comme je vous le disais, ces combats sont similaires à la série Neptunia. Si vous n’êtes pas familié de cette série, sachez en résumé qu’il s’agit d’un mélange entre Final Fantasy X (pour l’ordre de passage) et Eternal Sonata/Breath of Fire Dragon Quarter pour les zones de déplacements et la visée d’attaque sur l’ennemi, le tout dans des combats au tour par tour.

Pendant un combat, vous connaissez ainsi l’ordre de passage des alliés et des ennemis. Lors de votre tour, vos adversaires sont immobiles, vous allez donc pouvoir vous déplacer mais pas sur toute la map, seulement dans une zone représentée par un cercle, et ce de manière à pouvoir frapper votre adversaire avec vos attaques, skills, magie… Le placement s’avère donc primordial et sera parfois contre-productif. En effet, un mauvais placement peut souvent s’avérer fatal. Et lors du tour des ennemis, c’est à votre tour d’être immobile et ainsi de suite.

Mais, c’est une fois que vous combattez à 6 (une nouveauté notable) que les combats prennent tout leur sens. D’un côté cela sera parfois brouillon avec des placements délicats de chaque personnage lors d’affrontements contre de nombreux adversaires, et de l’autre cela dynamisera les combats à souhait, surtout lorsque vous aurez pris à  partie les faiblesses ennemies avec votre palette technique. Cette palette est d’ailleurs vraiment très large et il serait dommage de s’en priver.

Notons également qu’il y a toujours le mode « Fairize » utilisable après qu’une jauge de « tension » soit pleine. Chacun de vos héros sera ainsi transformé pour effectuer des coups encore plus dévastateurs. Bien que l’on aime cette palette variée et ce système de combat, on regrette néanmoins que cela soit trop proche de la série Neptunia et n’ait pas eu davantage de modifications pour avoir véritablement sa propre identité.

fairy-fencer-f-advent-dark-force-gameplay

On passera sur les éléments habituels de l’achat d’équipement, craft et autres quêtes annexes qui sont comme je le disais, relativement classiques dans les RPG pour parler des WP (Weapons Points) que l’on récupère après chaque combat. Ces Weapons Points serviront à améliorer vos mouvements de base, apprendre de nouveaux coups, combos, magie, améliorer vos statistiques, c’est vraiment complet. Mais pour apprendre ces améliorations il vous faut en plus des WP, avoir les prérequis nécessaires, c’est-à-dire l’apprentissage d’un coup faible ou améliorer une caractéristique précise pour accéder à ce nouveau coup plus puissant. Et autant dire qu’à ce niveau, c’est vraiment très complet tout en offrant une variété des plus satisfaisantes.

fairy-fencer-f-advent-dark-force-gameplay-01

Lifting minimum

Alors cette version remaster profite-t-elle d’un lifting pour son passage sur PS4 ? On peut dire oui sur l’aspect lissé, et netteté qui se remarque assez vite dans la narration entre personnages qui est faite de façon Visual novel avec une palette de couleurs plus vivantes. Sans oublier les deux illustrations de Yoshitaka Amano-san qui sont toujours aussi belles à regarder.

Mais tout n’est pas rose non plus, parce que l’on sent dans les textures qu’il s’agit d’un portage PS3 où il manque du travail. Là où on pouvait également espérer un plus sur les environnements avec notamment des donjons ayant plus de décors et de monstres, c’est un peu la déception, puisqu’on se retrouve avec des donjons plutôt vides.

Dans l’OST signée par Nobuo Uematsu-san (Final Fantasy, Lost Odyssey, Blue Dragon) et le groupe Earthbound Papas dont il fait partie, on retrouve vraiment cette touche Final Fantasiesque que l’on apprécie tant.  Mais dans cet OST, on retrouve aussi des musiques plutôt rock japonais, notamment l’opening du groupe StylipS qui nous met bien dans l’ambiance. Une très bonne OST malgré le fait qu’on aurait aimé un peu plus d’audace du côté de Nobuo Uematsu-san. Les voix sont anglaises et japonaises, avec des sous-titres exclusivement en anglais ; comme d’habitude, on optera pour les voix japonaises.

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Fairy Fencer F Advent Dark Force est un mélange entre un JRPG manga et un gameplay quasiment repompé de la série Neptunia. Certes Neptunia est une bonne série et avoir implémenté son système dans celui de Fairy Fencer F est une bonne chose, néanmoins c'est vraiment trop proche pour lui permettre d'avoir sa véritable identité. Mis à part cela, l'histoire, même si elle reste du déjà-vu, se laisse suivre grâce à des personnages charismatiques et avec un Fang détestable envers les autres. L'ajout d'histoires supplémentaires donne vraiment un plus et offre une belle rejouabilité au titre. On déplorera les textures parfois grossières, et les donjons vides, manquant un peu d'âme. Si vous êtes bilingue, ou que la langue de Shakespeare ne vous gêne pas, vous découvrirez un JRPG avec un challenge vraiment intéressant, surtout si vous choisissez le niveau de difficulté le plus élevé.
ON A AIMÉ !
- Les Weapons Points
- L'OST
- Replay Value
- Recruter des méchants
- Grande palette technique
ON A MOINS AIMÉ...
- Donjons plutôt vides
- Gameplay un poil trop proche de Neptunia
- Pas de sous-titres français
Fairy Fencer F Advent Dark Force : Le contraste de Neptune
Fairy Fencer F Advent Dark Force
Editeur : Idea Factory International, Inc
Développeur : Compile Heart
Genre : RPG
Support(s) : PS4
Nombre de Joueur(s) : 1
Sortie France : 29/07/2016

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...