MaXoE > RAMA > Dossiers > Livres / BD > Horizon Zero Dawn – Libération (Mana Books)

Horizon Zero Dawn – Libération (Mana Books)

Après vous avoir parlé la semaine dernière de la BD mettant en lumière Talanah via Horizon Zero Dawn « Le Faucon Soleil », aujourd’hui place à la chronique du second tome sous-titré « Libération ». Toujours édité par la maison Mana Books, cette fois Aloy est véritablement de retour !

Voici donc un nouvel ouvrage édité par Mana Books que je mets à l’honneur aujourd’hui. Exit donc pour le moment, la gamme « Beau Livre » que j’affectionne tout particulièrement, comme vous avez pu le lire/voir dans mes chroniques dédiées (Genshin Impact Artbook Officiel Vol.1, L’Art de Quantic Dream, God of War (2018) Artbook Officiel, Final Fantasy VII Remake – Material Ultimania), mais place à une nouvelle BD, le second tome de Horizon Zero Dawn.

Je rappelle brièvement, pour ceux qui ne connaitraient pas déjà Mana Books, qu’il s’agit d’une société connectée spécialisée dans les livres consacrés à des séries mais surtout des jeux vidéo avec du Final FantasyDark SoulsAssassin’s Creed, Persona 5, Horizon Zero DawnGod of War, Kirby, Sekiro ou encore Stranger Things, entre autres.

Pour en revenir à ce tome Libération, l’écriture est de nouveau signée par Anne Toole. En plus de sa participation narrative sur le DLC « Curse of the Pharaohs » d’AC Origins et son prix du meilleur scénario de jeu vidéo (Writers Guild Award) pour Horizon Zero Dawn, la scénariste a aussi participé à l’élaboration de Ghost of Tsushima Director’s Cut. Cette fois, sa plume est épaulée par Ben Mc Caw et Annie Kitain.

Horizon Zero Dawn – Libération

4

L’aventure d’Horizon Zero Dawn « Libération » s’effectue toujours sur une Terre post-apocalyptique, elle se déroule environ 1 000 ans après notre époque actuelle. Pour un rappel du contexte, les humains nés après cette tragédie se sont organisés en créant plusieurs tribus primitives. Bien que ce monde soit rempli de splendeurs naturelles, d’impressionnantes créatures mécaniques y vivent, et ce même dans des ruines oubliées.

Durant cette épopée, Aloy et Erend recherchent activement l’assassin d’un membre très important de la tribu Oseram tout en affrontant des machines redoutables. Pendant cette traque, Erend confie à Aloy l’histoire de la libération de Méridian, mais aussi comment Ersa, sa sœur et capitaine de l’avant-garde Carja, a été assassinée.

Le retour de la belle à la chevelure rousse

Comme pour la première aventure BD / Comics, ce nouveau tome se présente également avec une couverture rigide cartonnée au format 186 x 281 mm. Un confort aussi bien pour la lecture, que pour le rendu dans sa bibliothèque. La première de couverture met deux personnages en lumière : Aloy et Erend. La guerrière à la chevelure rousse adopte une posture offensive durant laquelle elle utilise son arc fétiche. Tandis qu’Erend est prêt à bondir avec son marteau.

Toujours écrit par Anne Toole, « Libération » conte des faits se déroulant pendant l’aventure principale. Personnage rencontré régulièrement et restant important, Aloy a décidé d’aider Erend en recherchant un assassin. Ainsi, plutôt qu’une simple avancée, l’intrigue alterne entre flashbacks (passé) et présent, afin de conter l’histoire d’Ersa. Cette dernière, déjà traitée en partie dans le jeu vidéo par le biais d’une quête, prend plus de sens ici. Le rythme de cet ouvrage est bien conçu, avec le retour d’Aloy, des personnages plutôt bien écrits, le tout s’enchaînant avec de beaux combats contre les machines et autres prouesses de la talentueuse Aloy. Encore une fois, l’écriture d’Anne Toole, Ben Mc Caw et Annie Kitain est justement dosée.

Pour finir par un mot sur les illustrations, elles sont cette fois signées par Elmer Damaso. Ce dernier est dessinateur de mangas et de comics depuis presque une vingtaine d’années. L’homme a d’ailleurs travaillé sur Hero Factory, Kingdom of Assassin’s ou encore Speed Racer. Logiquement, son coup de crayon est différent d’Ann Maulina, mais pour autant j’ai eu davantage l’impression de me retrouver avec un sens du détail plus étendu et s’approchant davantage du manga, que ce soit pour l’ensemble ou même les visages.

Comme pour le premier tome, « Libération » reste en accord et respecte l’univers de Guerrilla Games. En outre, dans ce livre se trouve également un mini lexique sur l’univers du soft. Un bon moyen de garder son lectorat intéressé pour ne pas les perdre, même s’il n’est pas aussi fourni que pour le « Faucon Soleil ». C’est d’ailleurs tout à fait compréhensible étant donné que cette nouvelle bande dessinée (ou tome 2) se parcourt en un peu plus de 100 pages, et non plus 180 comme ce fut le cas pour le premier tome. On profite aussi de plusieurs illustrations alternatives pour les couvertures, ces dernières ayant été dessinées par Gerald Parel, Harvey Tolibao (Magnus Arts) ou encore Kevin Tolibao (HMT Studios). Mais aussi d’une bonne idée en la découverte de « l’envers du décor » par le biais de quelques croquis/esquisses d’Elmer Damaso, avant et après colorisation.

Après un premier tome (Le Faucon Soleil) mettant en lumière la brave Talanah (Faucon Soleil de son titre), Libération se laisse suivre sans aucun déplaisir, la plume des auteurs, les phases de combats, le retour d’Aloy mais aussi le coup de crayon d’Elmer Damaso, très agréable, n’y étant pas étranger. Dommage cependant que ce second tome soit plus court que le premier. Hâte par contre de découvrir la fin de cette trilogie BD avec le tome 3 à venir.

Anne Toole (Scénariste de Horizon Zero Dawn – Le Faucon Soleil – T1) Elmer Damaso (Dessinateur) – 13 Octobre 2022 – Mana Books – 112 pages – Format : 186 x 281 mm – Prix : 16€


Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...