MaXoE > GAMES > Tests > PS4 > Ghost of Tsushima – Director’s Cut : La bonne raison d’y (re)plonger

Ghost of Tsushima – Director’s Cut : La bonne raison d’y (re)plonger
Un retour tranchant

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Après avoir fait une forte impression il y a un an auprès de nous-mêmes, de la presse spécialisée ainsi que de nos ami(e)s japonais(es) (dont Toshihiro Nagoshi, le directeur de Yakuza !), Ghost of Tsushima nous revient sur PS5 dans une version Director’s Cut. Cette dernière incluant l’extension sur l’île d’Iki mais aussi des apports de la dernière-née de Sony, tout en étant également disponible sur PS4. Alors faut-il remettre la main au portefeuille ?

Eh bien tout va dépendre de votre connaissance initiale de Jin Sakai, notre protagoniste, samurai de son état. Il va sans dire que si vous ne connaissez pas encore son aventure, l’occasion est toute trouvée grâce à la mouture PS5 (dématérialisée ou physique) puisque celle-ci intègre des apports à la manette DualSense, fonctionnant bien au passage, l’intégration sur l’île d’Iki (la toute nouvelle aventure inédite) ainsi que des changements graphiques et techniques. Sachez également que la version Director’s Cut est également disponible sur PS4, et est rétrocompatible sur PS5 en 60FPS via une mise à jour déployée cette année. En revanche si vous optez pour cette version PS4, vous n’aurez pas accès à toutes les améliorations spécialement mises en place pour la PS5, pour cela il faudra débourser une dizaine d’euros supplémentaire.

Pour les connaisseur(euse)s et détenteur(trice)s de Ghost of Tsushima de la version originale PS4, là encore tout va dépendre de votre appréciation de l’aventure principale et de toutes les fonctionnalités déjà aperçues auparavant. Si vous avez pleinement apprécié la découverte et que vous souhaitez faire une upgrade de votre version vers la Director’s Cut, il sera nécessaire de faire une dépense d’une trentaine d’euros afin d’accéder à tous les nouveaux éléments que ce soit sur PS4 ou PS5.

Pour les hésitant(e)s, nous vous proposons ci-dessous, juste après quelques extraits de notre test initial sur PS4, de vous en dire davantage sur les spécificités de la version PS5 avec ce qu’elle apporte.

– Informations Ghost of Tsushima (PS4) –

L’histoire nous plonge dans le Japon du 13ème siècle. Les Mongols envahissent l’île de Tsushima. C’est un massacre, les forces Mongoles sont bien supérieures en nombre. Vous incarnez Jin, un Samouraï survivant, neveu du samouraï qui règne sur l’île. Vous êtes blessé mais vous partez en croisade contre l’envahisseur.[…]Côté histoire, on peut faire un peu mieux. Vous allez rencontrer des personnages divers et inégaux. Certains vous interloqueront par leur passé, par leur histoire et d’autres vous laisseront indifférent. Mais pour autant, on enchaîne les missions sans rechigner.Un monde ouvert
Coupons court à tout suspense, le jeu vous propose un monde ouvert avec ce que cela implique : des missions principales et secondaires, des lieux à visiter, des personnages à rencontrer, … […] Comme dans tout monde ouvert, il y a une grosse composante exploration. Vous allez parcourir cette île en long, en large et en travers. Pour cela vous disposez d’un cheval mais il y a aussi les téléportations pour les lieux déjà visités. Classique encore une fois. Mais vous n’avez pas vu ce monde. Il est magnifique. La direction artistique est juste exceptionnelle alors que Sucker Punch n’a jamais montré ces prédispositions sur inFamous. Ici c’est juste impressionnant. Les effets de lumières, les champs caressés par les vents, les feuilles se laissant guider par les éléments, tout est parfait.Infiltration et Baston
Il y a d’abord les combats. Ceux-ci sont assez techniques et c’est un vrai plaisir d’y participer. Vous maniez le sabre, coup rapide, coup lourd, combos, garde, tout y est. Gardez au bon moment pour déstabiliser votre adversaire. Des indicateurs sont là aussi pour vous prévenir de l’attaque prochaine et ainsi contre-attaquer. Ce qui est plaisant, c’est quand les adversaires vous submergent. Il faut anticiper, improviser, faire preuve d’une précision sans failles. Au fur et à mesure du jeu, notre samouraï va devenir un combattant de l’ombre. Il va ainsi s’infiltrer et assassiner. Sans pitié. Accroupissez-vous dans les herbes pour passer inaperçu, sautez d’un toit pour surprendre vos adversaires, …Soigner son personnage
Au fur et à mesure de votre avancée, vous allez débloquer des points de compétence utilisables dans des arbres dédiés pour améliorer vos capacités. Il y a aussi des moyens d’upgrader vos équipements et d’apprendre de nouvelles techniques de combat. Je pense ainsi aux postures ; c’est, en substance, une manière de combattre. Et vous allez ainsi pouvoir adapter cette manière en fonction du type d’adversaire.La touche Ghost Of Tsushima
Je vous en ai déjà touché deux mots plus haut mais malgré des mécaniques connues, le soft charme. De par son ambiance oui mais aussi par une multitude de petits détails. Ainsi les objectifs ne sont pas clairement apparents, il faut chercher les choses et seul le vent peut vous emmener, à peu près, dans la bonne direction. Vous pouvez d’ailleurs lui demander de vous indiquer différents types de choses : les artefacts, les sources d’eau chaude, les éléments à collectionner… C’est un ensemble de détails qui fait la différence. Le système de progression sur les techniques est très intéressant par exemple. […] Lire la suite du test.

Que vaut cette version PS5 et son extension ?

Avant toute chose, sachez que pour plonger dans ce DLC, il est nécessaire d’avoir atteint l’acte 2 de l’aventure principale au minimum. Toutefois même si l’extension ne dévoile pas de détails spoilants, nous vous conseillons de la faire plus tard, histoire d’être plus « résistant ». Car comme souvent, les DLCs arrivant tardivement nécessitent d’avoir une meilleure préparation. C’est une chose que les joueur(euse)s du jeu initial auront sans doute déjà réalisée, ces derniers pourront d’ailleurs profiter du transfert de sauvegarde disponible, très simple à effectuer au demeurant.

Ainsi que vous soyez novices ou vétérans sur Ghost of Tsushima, la mouture permet d’accéder à la toute nouvelle île d’Iki. Pour une durée de vie d’environ dix heures pour le 100%, nous avons l’occasion d’écarter la menace de « l’Aigle » mais aussi d’en découvrir davantage sur le passé de Jin. Si l’on était resté face à une certaine indifférence auprès de quelques personnages, cette nouvelle partie, plus condensée, s’avère plus intéressante grâce aux divers thèmes instaurés, et une mise en scène bien travaillée. Par ailleurs, les doublages français sont toujours présents, même si les puristes opteront évidemment pour le doublage japonais, ces derniers profitant d’un ajout de synchronisation labiale.

Autre ajout amenant un plus à l’aventure : les spécificités de la DualSense. On pense par exemple aux vibrations lors du galop de notre canasson ou encore des effets de tension lors de l’utilisation d’un arc. Si le gameplay général n’a pas changé depuis l’année dernière, nous avons tout de même l’intégration de demandes de la communauté pour plus de confort comme de nouvelles options de configuration de manettes ou encore l’accès à une nouvelle option de verrouillage pour les affrontements, même si dans ce dernier cas de figure les adversaires se situant dans le dos  peuvent quand même nous attaquer. En outre, une toute nouvelle feature fait son apparition : la possibilité d’effectuer une ruée à dos de cheval. Alors oui, ce n’est peut-être pas forcément d’une grande utilité mais c’est assez sympathique de pouvoir piétiner nos opposants de cette manière. On note également de nouveaux équipements, des mini-jeux inédits ou encore de nouvelles activités que l’on vous laisse découvrir. Outre ces ajouts, les combats eux aussi profitent d’un ajout supplémentaire en la présence d’un nouveau type d’ennemi : les shamans. Ces derniers, pouvant renforcer ses alliés avec des sortilèges types « buff », sont à éliminer en priorité pour s’éviter quelques complications avant de s’attaquer aux autres ennemis.

Si la mouture PS4 profite désormais d’une jouabilité en 60FPS via rétrocompatibilité depuis une mise à jour récente, cette version PS5 combine ces mêmes 60FPS avec une résolution dynamique 4K. Que dire si ce n’est que le charme et l’ambiance opèrent vraiment bien durant l’aventure principale. L’île d’Iki n’est d’ailleurs pas en reste avec une palette plus colorée et de superbes paysages. Dans les deux parties, les jeux de lumière sont très bien mis au point et l’on prend plaisir à explorer chaque parcelle du jeu. En clair, sans en faire l’étalage, le titre de Sucker Punch reste un jeu magnifique, malgré quelques textures un peu moins avantageuses à certains endroits.

Testé sur PS5

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Très bon jeu de fin de génération « officielle » PS4, Ghost of Tsushima s’offre une version Director’s Cut et se permet même d’apporter une extension qui fait office de bon dessert entre la découverte de l’île d’Iki et les informations sur le passé de Jin. En outre, n’oublions pas les ajouts de l’upgrade technique, les quelques apports supplémentaires, et un multi (Legends) avec des nouveautés à venir, même si l’on note quelques petits défauts. En conclusion, on pourrait dire que cette mouture s’adressera en premier lieu à celles et ceux n’ayant jamais parcouru Tsushima, ou aux personnes, en connaissance de cause, voulant replonger dans l’aventure et donc profiter de l’extension.
ON A AIMÉ !
- En savoir plus sur le passé de Jin
- Les beaux paysages
- Les apports techniques
- L’ambiance
- L’univers
- Le retour ou la découverte de Tsushima pour les non connaisseur(euse)s
- VF ou VO à vous de voir
ON A MOINS AIMÉ...
- Juste un type d’ennemi supplémentaire
- Quelques défauts encore présents
- Certain(e)s pesteront sur l’upgrade payante
- Certaines textures un peu en deçà
Ghost of Tsushima – Director’s Cut : La bonne raison d’y (re)plonger
Ghost of Tsushima - Director’s Cut
Editeur : Sony
Développeur : Sucker Punch
Genre : Aventure, Action
Support(s) : PS4, PS5
Nombre de Joueur(s) : 1 / Multi (Legends)
Sortie France : 20/08/2021

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Combien de jeux achetez-vous par mois, tous supports confondus ?





Loading ... Loading ...