A l’occasion de la sortie du dernier Call Of Duty qui revient à ses premiers amours, à savoir la deuxième guerre mondiale, nous vous proposons de revenir sur ce moment de l’histoire et comme d’habitude nous allons le décliner selon les thématiques qui nous sont chères : la BD, le cinéma, les jeux vidéo, la musique et puis plein d’autres choses bien sûr.  Il fait suite au précédent Focus que nous vous avions proposé sur la Grande Guerre. Notre ... En savoir plus !
MaXoE > GAMES > Dossiers > PS4 > La PS4 au banc d’essai : belle bête
PS4
La PS4 au banc d’essai : belle bête

Cela fait maintenant une semaine que la console est sortie. Nous l’avons testée histoire de pouvoir nous faire une idée avant Noël. Cela dit les stocks sont en flux tendu, donc seuls ceux qui l’avaient déjà réservée pourront l’avoir sous le sapin. Pour les autres, nous vous proposons cette chronique afin de voir s’il faut aller la réserver justement. 

ControleurPS4-2

 

Premières impressions sur le matériel

La console est belle et la finition est parfaite comme souvent avec Sony d’ailleurs. La sensation est la même concernant la manette qui, bon an mal an, s’inspire de la dualshock 3 mais nous reviendrons dessus un peu plus tard. La sensation de qualité se vérifie donc sur l’ensemble du matériel. Le pack contient donc la console, une manette, un casque mono et un câble HDMI de 2 mètres.

La bête propose, en frontal, 2 ports USB, les boutons Power et Eject et le lecteur bluray. A l’arrière, on retrouve le port HDMI, un port Ethernet, une sortie audio optique et un connecteur spécifique à la future caméra PS4. On est dans l’essentiel, pas de superflu de ce côté là donc. 

Revenons un peu sur la manette. On constate tout d’abord que les touches Start et Select ont disparu. C’est tout un mythe qui s’effondre. La manette est un peu plus longue sur les 2 parties qui se logent dans les paumes de main. Ce qui la rend plus agréable à saisir. Les formes sont un peu plus organiques aussi. On doit bien avouer que l’impression est bonne. Et elle l’est d’autant plus que les deux sticks sont bien mieux pensés à notre goût. Ils adoptent la forme creusée (à la manière de la manette de la Xbox 360), ce qui rend le geste plus précis. On trouve aussi le fameux pavé tactile qui va donc nous permettre quelques manipulations au doigt. Bon il faut attendre encore un peu avant de se faire une opinion sur son utilité. Les gâchettes ont, elles aussi, une forme plus ergonomique qui les rend plus précises. Enfin, on peut noter la présence d’une connectique pour casque et micro. La touche de capture et la touche option ne sont pas forcément bien placées pour un usage aisé, c’est dommage. Enfin, vous remarquerez le bandeau lumineux qui pourra changer de couleur en fonction des jeux et de votre situation mais aussi interagir avec la caméra. Elle possède aussi désormais un haut-parleur qui est plutôt de très bonne qualité. 

PS4-1

Attention la Playstation Camera n’est pas livrée avec le pack

 

La console est assez peu bruyante, surtout par rapport à la première PS3 (qui a dit c’est pas bien dur). Cela se confirme pendant les jeux où le ventilateur se fait assez peu entendre mais aussi et surtout pendant la lecture des films. Le lecteur est silencieux et la console aussi. Ouffff. En parlant de lecture de films, le menu contextuel de la console est bien plus ergonomique qu’avant. Encore un bon point pour la console.  

 

Une interface relookée

On se retrouve avec une interface assez différente. Elle donne accès d’abord à une ligne de fonctions principales : Playstation Store, notifications, amis en ligne, messages, profil, trophées, paramètres et l’arrêt ou mise en veille. Sony a ainsi, décidé de rassembler les principales fonctions que l’on utilise habituellement. Chaque option donne alors accès à un écran plus détaillé. 

EcranPS4

En dessous de cette barre, on nous propose un accès direct aux contenus de la console : blu ray, jeux téléchargés,  applications vidéo, music unlimited, video unlimited, etc. Et puis il y a aussi les news. Ben oui la console se veut plus sociale, on a donc la possibilité de voir les activités de nos amis (qui a joué à quoi, qui a partagé quoi, …) mais aussi les infos playstation. Au début à peine déroutante, cette double barre se révèle tout à fait pratique. On prend vite le pli d’utiliser celle du dessus pour les aspects plus personnels et celle du dessous pour accéder aux médias. 

Ce qui fait plaisir aussi avec cette PS4, c’est qu’elle va vite. Ben oui la PS3 avait quand même tendance à ramer sur son interface ou encore sur le PSN. Là, ça réagit vite et bien. Elle est aussi multi-tâche ce qui ne nous oblige plus à quitter les applications quand on veut faire autre chose. Bon évidemment ce n’est pas toujours possible : sur des applis lourdes, on peut nous contraindre à quitter le jeu en cours. 

 

Partage …

La fonction share a été mise en avant par Sony. Grâce à un bouton situé sur la manette, vous pouvez faire une capture d’écran. Celle-ci peut alors être envoyée à vos amis PSN ou partagée sur Facebook et Twitter. Attention, c’est très cloisonné, pas moyen de l’envoyer par mail pour l’instant. Concernant les vidéos, la console enregistre systématiquement les 15 dernières minutes de jeu que vous pouvez alors partager sur Facebook. Mais vous pouvez aussi déclencher le début de votre vidéo si vous souhaitez capturer un moment précis. Encore mieux, il y a un petit soft permettant de rogner la vidéo. 

La console est aussi mariée avec UStream et Twitch qui vous permettent de diffuser vos vidéos en live, histoire de partager avec le monde vos exploits ou vos déboires. 

 

Et puis des applications

Il y a bien sûr le navigateur Web, toujours pas optimal à notre goût mais bon ce n’est pas sur console qu’on navigue sur Internet.  Parlons aussi de Playroom, l’application démo des capacités de la nouvelle dualshock. Attention, pour l’utiliser, vous devez posséder la nouvelle Playstation Caméra (60 euros en plus). Vous pourrez alors vous essayer aux détecteurs de mouvements ou à la détection dans l’espace grâce à l’indicateur lumineux de la manette. Sympa. 

Petit regret tout de même : pas de mp3, ni de lecteur CD audio. A priori Sony a dit qu’il réfléchissait à revenir sur cette décision. 

 

Le premier bilan est très positif. Le matériel est de qualité, la bête en a dans le ventre et l’ergonomie a été revue à la hausse. Evidemment, une console se juge à l’aune de ses jeux mais nous ne doutons pas qu’elle est une plate-forme qui va permettre aux développeurs de s’exprimer.