Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE 2018
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > GAMES > Dossiers > 3DS > E3: EA, it’s in the same!
3DS / PS Vita / PS3 / Wii / Wii U / Xbox360
E3: EA, it’s in the same!

Electronic Arts fait partie des éditeurs les plus prolifiques et les plus notoires. Aussi, leur conférence de lundi soir, lors de l’E3, était terriblement attendue. Notre résumé et nos impressions suite au live.

D’entrée, le boss donne le la : John Riccitiello annonce 10 jeux, chacun ayant son propre porteur.

Premier, et on attaque fort : le grand retour de Dead Space ! Ce troisième volet prouve la volonté d’EA de continuer à investir sur cette franchise, malgré les succès assez tièdes des deux premiers volets. Steve Papoutsis, président de Visceral Games, les créateurs de la saga, propose d’ailleurs une démo de gameplay, et plus particulièrement du mode multi. A priori, on pourra entrer et sortir de la partie d’un autre joueur à tout moment, pour pouvoir faire de la charcuterie stratégique entre amis (rappelons que Dead Space base une partie des combats sur la localisation des dégâts). Les necromorph sont devenus énormes, vraiment impressionnants, et le jeu semble suivre la voie hollywoodienne des Halo, Gears of War ou Resistance, la démo se concluant par une scène… prenante ? Dead Space 3 sortira en février prochain.

Impatience : 4/5

 

 

Madden NFL 13 s’annonce. Peu connu de ce côté-ci de l’océan, le jeu est pourtant une réussite totale. Cet opus sera appuyé sur un nouveau moteur physique, le Infinity Engine, qui tiendra compte des blessures de chaque membre : ainsi, un joueur au bras fatigué aura moins de facilité à l’attraper et le garder. Autre innovation : un joueur taclé pourra tenter de se relever, alors qu’avant au moindre tacle le joueur chutait. Le contrôle continue malgré le début de l’animation. Enfin, le mode Carrière sera a priori repensé, de manière à le rendre plus profond mais aussi à multiplier les relations entre joueurs. Ainsi vous pourrez créer une ligue avec 31 amis, et vous aurez, à chaque saison, une série d’objectifs qui vous rapporteront des points d’expérience pour améliorer votre joueur. Enfin, vous pourrez prendre votre retraite et créer un nouveau joueur sans relancer la ligue.  Pour conclure, vous pourrez gérer votre équipe sur votre PC, votre tablette ou votre ordinateur.

Impatience : pour les amateurs, 5/5, les autres, 3/5.

 

Lucy Bradshaw, de Maxis, vient annoncer les Sims Social pour Facebook. Il était temps : quand on voit le nombre de city-builders qui fleurissent chez Zuckerberg, il paraissait délirant qu’EA se laisse piller plus longtemps… Mais surtout, les PC accueilleront bientôt, enfin, un nouveau Sim City ! Nouvelle interface, nouvelle visualisation des données, spécialisation des villes, multijoueur dans lequel nos choix influencent nos voisins : impossible de tout lister ici, mais ce Sim City s’annonce comme un retour en force.

Impatience : 5/5

 

L’étape suivante est pour un taulier de la maison : Battlefield 3. Comme l’a répété le CEO de EA, « Games are changing from a thing you buy to a place you go.”. Les jeux ne sont plus de simples objets, mais bien des lieux de retrouvailles, des activités sociales, et Battelfield 3 avec son multi en est un bon exemple. En ce sens, EA annonce un Premium Pack (qui avait déjà fuité récemment) : on y trouvera (dès aujourd’hui) des objets exclusifs, des options de customisation, des événements, de nouveaux dogtags, quelques skins, des options spécifiques, Back To Karkand et les 3 prochains DLC en avant-première, le tout pour 50 dollars (soit 50 euros, vive la conversion). Armored Kill introduira plus de véhicule, Aftermath un environnement apocalyptique et End Games des motos.

 

 

Ray Muzyka, de Bioware, vient parler de Star Wars The Old Republic. Difficile de vendre un jeu qui ne marche plus très bien,  la faute à un contenu haut-niveau déficient… Bioware expérimente, sans doute, à quel point faire un jeu solo et un MMO est différent quand on a des ambitions scénaristiques… Bien sûr, Bioware a prévu de pallier ce souci en priorité, mais les joueurs de MMO ont appris à se méfier des promesses, et ce n’est sans doute pas la présence d’un assassin droïde comme nouveau compagnon qui suffira à les rassurer…

Impatience : 2/5

 

Encore un jeu de guerre, Medal of Honor Warfighter. Medal of Honor est un pionnier du FPS sur consoles, et a eu son heure de gloire, mais le fait de le situer dans des contextes réels et actuels  nuit à sa dimension ludique, ceux des joueurs qui ont un peu de conscience n’étant sans doute pas emballé à l’idée de retrouver dans leur jeu les zones les plus sinistres de l’actualité… C’est d’autant plus dommage que les images sont belles et le jeu attirant, avec un petit côté Ghost Recon, mais jouer dans des conflits aussi concrets peut rebuter. Sortie le 23 octobre.

Impatience : 3/5

 

 

A noter, d’ailleurs, que les développeurs s’astreignent à jouer les démos eux-mêmes : nous sommes entre gamers, et ne pas voir les créateurs jouer serait curieux.

 

Le vice-président exécutif d’EA Sports vient ensuite annoncer qu’EA Sports veut rendre ses jeux transversaux, pour qu’on puisse y jouer ou s’en servir sur toutes les plates-formes dont nous disposons. Le premier exemple est Madden NFL Social, auquel on peut jouer sur sa console et sur Facebook.

De même, Fifa est présenté comme le réseau social du football, puisque le EA Sports Football Club inclut 11 millions de personne, et les joueurs qui reviendront ou ceux qui passeront à Fifa 13 conserveront ou gagneront une partie de leur expérience et de leurs niveaux. De même, là encore, toutes les versions de Fifa 13, même celles sur versions nomades, seront concernées par le Football Club.

S’ensuit, évidemment, la première vidéo de Fifa 13, qui annonce une liberté et une créativité en attaque comparables à celle de la défense dans Fifa 12. Pour les amateurs, cela promet.

Impatience : 4/5

 

L’UFC est l’une des licences obtenues à prix d’or par EA, au nez et à la barbe de THQ qui a donc sorti son dernier opus en février, il était donc normal qu’elle soit de sortie elle aussi pour cette E3. Dana White, président de l’UFC, est présent pour annoncer le jeu. Il faut dire que l’UFC a le vent en poupe, ayant contribué à ringardiser le catch, et s’impose progressivement comme un spectacle mondial. EA a donc réalisé une belle affaire.

Le nouveau Need for Speed, un nouvel opus de Most Wanted, est ensuite confirmé. EA a donc axé toute sa conférence sur le multi, puisque l’annonce principale est que la moindre action en jeu rapportera des points qui ensuite contribueront à établir toute une batterie de classements entre les joueurs, allant du meilleur pilote au plus gros destructeur, par exemple. Le jeu est encore assez loin de sa version gold, si l’on en croit la démo qui nous est présentée, mais l’ensemble est encourageant, notamment la dimension « monde ouvert » dont la démo donne un avant-goût plutôt enthousiasmant : une ville entière à dévaster, volant entre les mains. Ca sort le 30 octobre.

Impatience : 4/5

 

 

Autre jeu qui a largement fuité, la machine à mettre à genoux toutes les configs du monde : Crysis 3. Si Crysis avait enchanté par sa beauté et ses qualités, le second avait délaissé le plaisir du jeu pour être une grosse démo technique. Aussi, ce Crysis 3 est attendu au tournant. La démo est belle, certes, le nanosuit offrira sans doute certaines innovations, mais pour l’heure elles ne sautent pas aux yeux. Encore un superbe écrin pour un jeu ordinaire ? Réponse en février 2013.

Impatience : 4/5


Difficile de conclure sur cette conférence. Disons simplement qu’EA n’apporte aucune nouvelle licence, aucune réelle nouveauté qui donne envie de sauter sur son siège. On appréciera l’arrivée de l’UFC, bien plus le retour de Sim City, mais les notes reflètent bien que si l’on peut être tentés de suivre certains jeux avec intérêt, aucun ne s’annonce comme l’événement de cet E3. Signe des temps, où les éditeurs ne prennent plus vraiment de risque, mais qui ne mérite pas trop d’amertume, puisque c’est tout de même de la qualité qui nous attend !