MaXoE > KISSA > Dossiers > Divers > Geekopolis : un festival pour passionnés plein de (bonnes) surprises

Geekopolis : un festival pour passionnés plein de (bonnes) surprises

NOTE DE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Geekopolis est un festival pour passionnés que nous attendions avec impatience. Nous nous attendions à tout, sauf à retourner en enfance... Dans le bon sens du terme ! :D

MAXOE_geekopolis_2013_Une

AlbataR et son collègue Val’ ont traversé la France, du Sud vers le Nord direction… Paris ! Bien le bonjour à tous, nous parlerons dans ce dossier spécial de la 1ère édition d’un festival plutôt attendu par les puristes, j’ai nommé la Geekopolis. Cette convention s’est déroulée du 25 au 26 mai 2013 à Paris Montreuil, sous nos yeux aiguisés et en même temps, à notre grande surprise, émerveillés.

La Geekopolis, késako ?

Cette convention s’adressait à un public de passionnés dans divers univers, car la salle qui accueillait les stands et le public était partagée en 5 mondes dont chacun possédait son petit nom : Metropolis pour la Science-Fiction majoritairement dominée par Star Wars, Teklab pour tout ce qui touchait à la nouvelle technologie et les jeux vidéos, Nautilus qui nous ouvrait les portes du Steampunk, Avalon pour aller beuvrer entre trolls et gobelins au milieu de Naheulband et autres invités de marque, puis Little Tokyo pour se rapprocher de l’univers manga et du petit restaurant japonais d’appoint toujours blindé à l’heure du repas.

MAXOE_geekopolis_2013_jv

Une ambiance posée où tous les passionnés se retrouvent

La Geekopolis, selon l’un des coordinateurs, se voulait être bon enfant, offrant aux spectateurs du contenu visuel (70% dans le cas présent), avec une minorité de stands de vente (30%). De plus, la nuit du geek se déroulant de samedi soir au dimanche matin 5 heures, cela permettait d’assister à d’autres choses dans une ambiance plus festive ou en concert. Pour être honnête, il nous a été impossible de parcourir l’ensemble des mondes de fond en comble tellement il y avait de choses sympas à voir, et de personnes très abordables avec qui discuter.

Le contenu, parlons-en

MAXOE_geekopolis_2013_kawaii

Commençons notre virée par le Little Tokyo. Un premier fait marquant est qu’il y avait peu, si ce n’est aucun cosplay pendant le festival. Les seuls cosplayers que l’on croisait majoritairement étaient les personnes tenant un stand (dont certaines que nous avions déjà vu sur d’autres conventions).

Nous pouvions sinon trouver quelques stands standards tels qu’Animeland et deux ou trois vendeurs de figurines, ainsi que les indies qui vendaient leurs propres produits artisanaux. Un invité de marque est venu, qui n’est autre que Shinji Arakami, à qui l’on doit la réalisation entre autres de Full Metal Alchemist ou de la nouvelle version d’Albator.

Il a aussi assisté à une partie de la nuit de geek en exécutant des dessins. Il possède vraiment un trait précis et propre… Des conférences et séances de dédicaces furent aussi organisées, et ce dans tous les mondes de la Geekopolis.

Nous n’avons malheureusement pu assister à l’ensemble des conférences par manque de temps.

 

MAXOE_geekopolis_2013_fournierNous partons ensuite à Avalon chez les trolls lutins au Moyen-Age où étaient présents beaucoup de personnalités comme les membres de Noob avec entre autres Fabien Fournier (fervent supporter du RCT ^^) et Gaea l’invocatrice, JBX avec Reflets d’Acide, Le Fab, PoC et le Naheulband (Donjon de Naheulbeuk), l’équipe du visiteur du futur.

Au centre du secteur, une démonstration de combats de cette époque se déroulait continuellement, en faisant souvent participer le public. A côté de cela, nous pouvions trouver des représentations de monuments dédiés à l’univers des trolls et autres créatures. Vraiment accueillant ! Dans le petit monde du donjon de Naheulbeuk, nous pouvions retrouver un stand qui vendait des goodies du donjon, ainsi que des représentations en LEGO et Playmobil de cet univers, qui sont d’ailleurs vraiment impressionnantes. Ces travaux ont demandé des mois de travail. Mais quand on voit le résultat final, on ne peut que s’incliner.

Toutes les personnalités que nous avons citées plus haut étaient très abordables. MaXoE a pu vous ramener une interview exclusive de Fabien Fournier qui sera publiée dans un futur dossier spécial NOOB. Le père de Noob nous explique un peu ses projets privés et personnels, ainsi que son crowdfunding qui fait fureur et auquel vous pouvez participer jusqu’au 12 juillet 2013, pour son film Noob. ^^

JBX (ainsi que Pétulia), le père de Reflets d’Acide, nous présentaient les règles de manière succincte du jeu de rôle de Reflets d’Acide.

MAXOE_geekopolis_2013_jbx

JBX (à droite) et Pétulia (à gauche) devant une démo du jeu de plateau de Reflets d’Acide

Nous présenterons l’explication audio de JBX lui-même dans un dossier consacré à Reflets d’Acide. IMPORTANT : Si vous connaissez des développeurs de jeu de plateau dans une ambiance trolls et gobelins avec une dose de stratégie, n’hésitez pas à passer par MaXoE en nous envoyant un mail, que nous transmettrons aussitôt à JBX.

MAXOE_geekopolis_2013_naheul_playmo MAXOE_geekopolis_2013_soldat_other MAXOE_geekopolis_2013_elfe

Pour ce qui est du donjon de Naheulbeuk, sachez qu’après la BD, une version animée sortira prochainement. Pendant la nuit du geek, nous avons pu assister au concert du Naheulband avec les titres phares du donjon, PoC en tête. Le concert est disponible en visualisation ici.

MAXOE_geekopolis_2013_ma

Un combat se prépare…

 

MAXOE_geekopolis_2013_lego_monde

En tant que fan de LEGO, voici une création magnifique, avec le Sunny de One Piece caché derrière une tour ;D

Dirigeons-nous ensuite dans le Teklab où nous découvrions avec une douce nostalgie les vieilles consoles et autres nouvelles technologies. La Cité des Sciences de Paris avait fait le déplacement pour nous présenter une petite expérience d’une réaction physique avec des aimants et de l’azote liquide qui a pour but ici de refroidir à très basse température tout objet entrant en contact avec.

MAXOE_geekopolis_2013_mecha

Après avoir vu ces démos, vous pouviez admirer des robots intelligents danser, ou jouer comme dans votre enfance aux jeux qui ont marqué l’histoire du jeu vidéo. Si vous aviez assez de patience, vous pouviez avoir l’honneur de participer à un moment privilégié avec Marcus lors d’une séance de dédicace. Nous avons pu assister à une conférence sur le Cybersexe, qui peut paraître très enfantin au premier abord, mais qui est en fait très complexe. On nous contait l’histoire du sexe dans la science-fiction depuis les débuts des sextoys, il y a plusieurs siècles de cela jusqu’à aujourd’hui. Très instructif !

Nous partons ensuite à Metropolis, l’univers de la science-fiction dominé par Star Wars. Pour commencer, les costumes étaient vraiment réussis. Nous avions aussi droit à des LEGO grandeur nature des personnages de Star Wars comme Dark Vador comptant des centaines de milliers de pièces…

MAXOE_geekopolis_2013_sw_yoda MAXOE_geekopolis_2013_sw_soldat MAXOE_geekopolis_2013_sw_dv

Des reproductions miniatures de vaisseaux et de Warhammer 40000 étaient exposées pour le plus grand plaisir des yeux. Un stand nous offrait la chance de défier un Jedi en résolvant d’abord diverses énigmes en équipe. Je peux dire que je serais un mauvais Jedi ! La DeLorean DMC-12 du retour vers le futur offrait un spectacle magnifique à tous les nostalgiques de la trilogie. Grandiose !

MAXOE_geekopolis_2013_dmc12
Terminons cette visite dans le Nautilus, sous-marin du monde rétrofuturiste du Steampunk. Là aussi, les costumes futuristes de la Révolution Industrielle étaient magnifiques. Vous pouviez vous procurer des vêtements de cette époque dans les différents stands comme des chapeaux, ou divers accessoires, etc..

 MAXOE_geekopolis_2013_nautilus

Nous avons aussi assisté aussi à des démonstrations de poissons mécanique volants réellement. Une association parisienne a remis en état un décor de sous-marin qui appartenait à un théâtre. Le travail, pour tout néophyte du genre, paraissait incroyable et somptueux. Ce fut un moment magique auquel nous avons eu droit. Des machines de l’ancien temps étaient aussi exposées, nous donnant presque envie de retourner au XIXème !

MAXOE_geekopolis_2013_lego
Nous allons terminer cette partie par la Nuit du Geek. Pendant cette nuit (de 21h à 5h du matin le dimanche), nous avons pu assister à des démonstrations de danse et de dessins, des visionnages de clips et le public a participé à diverses activités, drôles ou plus sérieuses. Un moment de décontraction que seules 800 personnes ont pu connaître. Le concert du Naheulband a fait vibrer toute la salle de Montreuil avec un son métallique comme on les aime. Ce fut donc dans une ambiance sulfurée que nous avons passé une nuit mouvementée.

 MAXOE_geekopolis_2013_cost_star_wars

Vers 1 heure du matin, un après coup s’est fait ressentir un peu trop brutalement dû à des activités trop calmes (spectacle de danse et découverte de génériques de RPG au piano par exemple). C’était sympa à voir et écouter, mais programmé au mauvais moment. Dommage.

Et si nous faisions un bilan de tout cela

MAXOE_geekopolis_2013_cost_spAutant vous dire que les yeux en ont pris pour leur grade. On pouvait trouver l’entrée chère au départ, mais par rapport au contenu, nous trouvons que ce n’était pas cher payé.

Vous aviez la possibilité d’en prendre plein les yeux, de rencontrer facilement des personnalités, etc… Les personnalités elles-mêmes, que ce soit JBX et Pétulia, Fabien Fournier et Gaea, Le Fab, Marcus, ou nous-mêmes, nous sommes d’accord sur deux points : il y a eu des couacs techniques, mais l’ambiance était exceptionnelle, bon enfant et ce genre d’évènements devrait être soutenu. Nous espérons tous que la Geekopolis ouvrira une seconde fois ses portes l’année prochaine, mais ailleurs que Montreuil et plus longtemps.

D’un point de vue économique, les investisseurs ne s’y retrouveront pas cette année, mais cette première expérience reste prometteuse, et ils le savent. De plus, nous avions la chance d’avoir un casting de guests très développé et de qualité. Le contenu doit rester tel quel et ne pas se transformer en une énième Japan Expo qui a perdu son charme au fil des années car devenue trop commerciale.

 

Concluons

La Geekopolis est un festival pour passionnés à découvrir dès que la seconde édition connaîtra ses dates. Si vous habitez loin, économisez et faites le voyage, le jeu en vaut vraiment la chandelle. Que ce soit au niveau du contenu ou des invités présents sur place, vous ne serez pas déçus ! Merci à tous d’avoir lu ce billet, et nous vous souhaitons plein de courage pour les festivals qui arrivent cette été.

NOTE MaXoE
8
VOTE DES LECTEURS
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Geekopolis est un festival pour passionnés à ne pas râter. Son mélange d'univers est un plus non négligeable.
ON A AIMÉ !
- Super ambiance
- Contenu de qualité
- Nuit de geek à poursuivre
ON A MOINS AIMÉ...
- Pas assez de monde
- Quelques couacs niveau organisation
Geekopolis
Support(s) : Divers, Hi-Tech, Livres / BD, Sorties / Expos, Toys / Figurines

Sur MaXoE, il n'y a PAS DE PUBLICITÉ. Par contre, vous pouvez nous en faire sur les réseaux sociaux







Depuis combien de temps lisez-vous MaXoE ?





Loading ... Loading ...