Focus Harry Potter
Calendrier de l'Avent MaXoE
17
18
19
20
21
22
23
24
25
MaXoE > RAMA > Critiques > Cinéma / DVD > Solo – A Star Wars Story : Deux avis, sinon rien !
Cinéma / DVD /
Solo – A Star Wars Story : Deux avis, sinon rien !
Sélection Officielle du Festival de Cannes 2018, hors compétition

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5
Projeté il y a un peu plus d'une semaine sur la Croisette, quelques chanceux ont pu voir en avant-première ce spin-off dédié au plus gentil des vauriens de la Galaxie. Il est depuis hier accessible à tous, et il ne fallait pas moins de deux avis pour vous convaincre de vous précipiter dans les salles obscures !

Une galaxie lointaine. Vous la connaissez bien et peut-être mieux depuis que Disney a décidé d’enchaîner les tournages pour faire fonctionner la pompe à fric. Mais bon, revenons sur le synopsis de ce deuxième spin-off de la célèbre saga. Han Solo (qui ne s’appelle pas encore comme cela au début du film mais peu importe) vit sur Corellia. La planète est célèbre pour ses chantiers de construction de vaisseaux spatiaux. On reconnaît tout de suite le bonhomme : il vit, évidemment, de larcins et autres arnaques propres à le mettre dans de beaux draps. Et cette fois il abuse, il arrive à dérober une denrée bien trop précieuse pour ne pas s’attirer de gros ennuis. Alors qu’il pensait pouvoir s’échapper de Corellia avec son précieux butin et sa compagne Qi’ra, il est rattrapé par les vilains/méchants qui arrivent à garder la belle avec eux. Han jure alors de revenir pour délivrer son amour. Et pour cela, il va s’embarquer dans des plans encore plus fumeux. Ainsi, il décide de s’engager dans les troupes de l’Empire… 

L’avis de Julie

N’en déplaise aux critiques assassines qui se sont faites un malin plaisir à qualifier ce nouveau spin-off issu de l’univers Star Wars (avec parfois même beaucoup de mauvaise foi) de décevant, de dévitalisé, voire d’insipide, Solo – A Star Wars Story est bien loin de la catastrophe annoncée par certains.

Un brin (trop) classique par rapport à certains blockbusters de ces dernières années qui cherchent à s’émanciper du cahier des charges habituel du genre – à savoir l’enchaînement action/émotion/humour/romance/action à nouveau/etc – Solo n’est pas pour autant qu’un simple prétexte à exploiter un filon économiquement très rentable. Ce qui aurait pu être le cas. Et l’aurait été si le film s’était contenté de développer un scénario convenu cherchant uniquement à expliquer comment Han a fait la connaissance de Chewbacca et comment ils ont fini par obtenir le Faucon Millenium des mains de Lando Calrissian. Heureusement, ce film dédié au plus gentil des vauriens de la Galaxie a un tout autre intérêt : celui de montrer ce sur quoi s’est construit le Han Solo de la Trilogie. Car si sa version jeune en a déjà tout le bagou, le côté joueur, et parfois l’inconscience, il est bien plus naïf, idéaliste et surtout altruiste que le contrebandier rencontré par Luke et Leia. Des qualités qu’il sera forcé d’abandonner (ou du moins d’oublier pour un temps) au profit de la méfiance, à cause de certaines rencontres.

Cette ambiguïté qui émerge peu à peu chez Han est également présente chez les autres protagonistes de Solo qui a le mérite de développer en peu de temps la psychologie et les enjeux de chacun. Une psychologie qui n’est pas sans rappeler cette zone grise mise en avant dans Rogue One, avec toutefois moins d’intensité en termes de dramaturgie. Ce manque d’intensité se retrouve également du côté de l’Empire (ou plutôt de son absence directe alors qu’il est censé être omniprésent), dont l’emprise et la menace se font beaucoup moins ressentir à l’exception de l’une des deux grandes scènes d’action structurant le film. Deux scènes visuellement magnifiques et qui disposent d’un côté western encore plus présent que dans le reste de la saga. 

Mis à part quelques longueurs présentes lors de l’exposition et vers la fin, Solo – A Star Wars Story est un prequel honnête, riche de clins d’œil aux autres films de la saga et doté d’une distribution intéressante et plutôt convaincante, à commencer par Alden Ehrenreich. N’en déplaise donc aux plus puristes qui ne jurent que par Harrison Ford, Han Solo – à l’image de sa personnalité aux multiples facettes – a maintenant plusieurs visages.

L’avis de Tof

Tout est fait pour le fan service. Cela tombe plutôt bien, je suis fan justement. Du coup on nous livre tous les détails qui nous permettent d’avoir ce petit sourire nostalgique en pensant à notre héros incarné par Harrison Ford. Pour le reste, le film ressemble à un film de gangster dans l’espace. Et ce point de vue là, il est plutôt bien fait. On a notre dose de gentils, de méchants et de retournements de situations rendant les méchants gentils et les gentils méchants.

Les scènes d’actions sont toujours aussi efficaces, on en prend plein les mirettes. Bon certes, il manque cette petite étincelle qu’il y avait dans Rogue One ou dans L’Empire Contre-Attaque. Il manque cette petite magie qui nous transporte. Mais franchement on passe un excellent moment, de bout en bout. L’univers est respecté, on sent qu’il est fait par des fans pour des fans. D’ailleurs, on peut saluer l’excellent travail effectué par Alden Ehrenreich (Han Solo) et Donald Glover (Lando Calrissian). Chacun d’entre eux réussit à glisser ce qu’il faut de mimiques et d’attitudes qui correspondent totalement au jeu des acteurs de la première trilogie, c’est très impressionnant. En bref, un film très sympa, bourré d’action, d’humour bien dosé et de références que l’on aime. Que demander de plus ? 

Appréciation de MaXoE
7
Appréciation des Lecteurs
1 / 52 / 53 / 54 / 55 / 5

Et maintenant, à qui le tour ? Obiwan (très probablement) ? Boba Fett ? Jar Jar (me parlez pas de malheur) ? Darth Maul ? Les paris sont ouverts !
ON A AIMÉ !
- Le développement psychologique des personnages
- Un côté western très prononcé
- Le Raid de Kessel !
- Un Han Solo au départ bien plus gentil que vaurien
- Les clins d’œil à l'ensemble de la saga
- Des acteurs qui collent aux personnages
ON A MOINS AIMÉ...
- Quelques longueurs en exposition et également sur la fin
- Une dramaturgie qui manque parfois d'intensité
Solo – A Star Wars Story : Deux avis, sinon rien !
Solo - A Star Wars Story
Support(s) : Cinéma / DVD
Réalisation : Ron Howard
Scénario : Lawrence Kasdan et Jon Kasdan, d’après des personnages créés par George Lucas
Casting : Alden Ehrenreich, Emilia Clarke, Donald Glover, Woody Harrelson, Thandie Newton, Paul Bettany, …
Durée : 2h 15min
Genre : Space Western
Sortie en France : 23/05/2018
Sortie aux Etats-Unis : 25/05/2018
Musique : John Powell et John Williams
Distribution : Walt Disney Studios Motion Pictures International
Production : Lucasfilm et Walt Disney Pictures