MaXoE > RAMA > Dossiers > Cinéma / DVD > Brèves de Cannes – Samedi 18 mai 2019 : Nan Fang Che Zhan De Ju Hui, La Gomera, Bruno Dumont, Claude Lelouch & Nicolas Winding Refn
Cinéma / DVD /
Brèves de Cannes – Samedi 18 mai 2019 : Nan Fang Che Zhan De Ju Hui, La Gomera, Bruno Dumont, Claude Lelouch & Nicolas Winding Refn
Pour des raisons de budget, la scène suivante sera entièrement bruitée à la bouche.

Premier réalisateur asiatique à présenter son film cette année, Diao Yinan est pour la première fois en compétition pour la Palme d’Or après un passage au Certain Regard avec son deuxième film Train de nuit. Quant à son troisième film – Black Coal – il lui permet de remporter l’Ours d’Or lors de la Berlinale 2014. Pour son quatrième long-métrage, aujourd’hui sur la Croisette, le cinéaste chinois propose un film noir mettant en scène un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée se retrouvant tous deux au cœur d’une chasse à l’homme. Le titre ? Nan Fang Che Zhan De Ju Hui (Le lac aux oies sauvages en français).

Second réalisateur à voir son œuvre projetée aujourd’hui, le roumain Corneliu Porumboiu. Présenté en 2006 à la Quinzaine des Réalisateurs, son premier long-métrage – 12h08 à l’est de Bucarest – remporte la Caméra d’Or. Après deux passage au Certain Regard en 2009 et 2015 pour Policier, adjectif et Le Trésor (et primé à chaque fois), il intègre cette année la course à la Palme d’Or avec La Gomera. Ce film suit les traces d’un policier corrompu qui arrive sur l’île de la Gomera dans les Canaries afin d’apprendre une langue sifflée ancestrale qui lui permettra par la suite de faire évader un mafieux incarcéré en Roumanie.

Du côté d’Un Certain Regard, on retrouve le cinéaste français Bruno Dumont. Lauréat deux fois du Grand Prix, en 1999 pour L’humanité et en 2006 pour Flandres, il est à nouveau en compétition pour la Palme en 2016 avec la farce burlesque Ma Loute. Aujourd’hui, il présente dans cette sélection parallèle sa réinterprétation de l’histoire de Jeanne d’Arc, avec le film Jeanne. Ce dernier fait directement suite à son précédent film – Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc – présenté en 2017 dans une autre sélection parallèle : la Quinzaine des Réalisateurs.

En sortant de la compétition, il sera possible de découvrir en ce samedi sur la Croisette (et dans les salles obscures dès le 22 mai) le dernier film de Claude Lelouch : Les plus belles années d’une vie. Réunissant à nouveau Jean-Louis Trintignant et Anouk Aimée, le cinéaste signe la fin d’Un homme et une femme, Palme d’Or en 1966.

Enfin, le Festival de Cannes est aussi l’occasion de rencontres, dans le cadre de « Master Class » ou « Rendez-vous avec » qui permettent aux festivaliers d’échanger avec différents artistes. Pour inaugurer les rencontres de cette année, le réalisateur danois Nicolas Winding Refn, relativement habitué au Festival depuis son Prix de la Mise en Scène en 2011 pour Drive. Il est de nouveau sélectionné au sein de la compétition à la Palme d’Or en 2013 puis 2016, respectivement avec Only God Forgives et The Neon Demon. Passé entre-temps du côté du petit écran, il présentait hier hors compétition deux épisodes de sa série policière Too Old to Die Young, disponible à partir du 14 juin 2019 sur Amazon Video. Au casting de cette série que on peut déjà imaginer très esthétique, on retrouve notamment Miles Teller, acteur révélé par le premier film du cinéaste franco-américain Damien Chazelle : Whiplash.